DELLYS FORUMACTIF

BIENVENU(E) sur votre forum!
DELLYS FORUMACTIF

Le forum de toutes et tous les Dellyssien(ne)s


    Israël, l’un des rares pays épargnés pa Wikileaks !?!?!?

    Partagez
    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Israël, l’un des rares pays épargnés pa Wikileaks !?!?!?

    Message par PHOENIX le Ven 17 Déc - 9:46



    Israël, l’un des rares pays épargnés
    Par WikiLeaks, le monde tu tromperas ?

    En faisant le lien avec les déclarations d’Assange complimentant Netanyahu d’homme pas “naïf” mais un “politicien sophistiqué” ou encore “(...) Netanyahu a fait une déclaration intéressante disant que les dirigeants devraient dire en public ce qu’ils disent en privé, [ce qui] conduira à une sorte d’intensification du processus de paix au Moyen-Orient et en particulier en relation avec l’Iran”, il est certain qu’il y a connivence.

    Selon de nouvelles révélations faites par “Al-Haqiqa”, un site de journalisme d’investigation, reprises par plusieurs sites, Assange aurait rencontré des responsables israéliens à Genève avec qui il aurait conclu un pacte secret consistant à ne pas divulguer ce qui peut nuire à Israël, surtout ceux provenant des ambassades américaines de Tel-Aviv et de Beyrouth sur les périodes correspondant aux attaques israéliennes au Liban et à Gaza.
    L’assurance est que ces documents seraient “enlevés” avant les publications. “Veterans Today” aussi, qui titre dans son site : “Démoli, Wikileaks sert Israël”, accuse Assange, selon un rapport publié, “de recevoir de l'argent du Mossad lors d'une réunion de Genève… [d’avoir] accepté de laisser à Israël de choisir et de censurer toutes les fuites de WikiLeaks”. Si l’on ajoute qu’il a traité de menteurs, dans une vidéo, les partisans de la “vérité sur l’attentat du 11/9” que l’on qualifie d’adeptes des “thèses complotistes” alors même Fox News admet des vérités sur cet attentat, nous sommes en droit de questionner sur ses buts ! Ses attitudes ont provoqué le mécontentement de ces collaborateurs entraînant une scission. Les dissidents lui reprochent de passer des accords avec des médias choisis — sans les consulter et contre leur volonté — dont ils ignorent les contenus.
    Devant ce manque de transparence, plusieurs d’entre eux, dont Daniel Domscheit-Berg, ont dû quitter WikiLeaks pour lancer leur propre site “OpenLeaks”, “pour réaliser l’objectif initial de Wikileaks”, selon une interview qu’il a accordée au journal allemand Die Tageszeitung. Il a été constaté, étrangement, que l’évènement aussi important que la guerre au Liban soit passé sous silence ; créant un “vide” documentaire bizarre.
    On comprend dès lors la déclaration de B. Netanyahu annonçant avoir “pris les devants” et son empressement à réagir le 1er favorablement aux “fuites” en disant que “pour la 1re fois (…) il y ait consensus (…) que l'Iran est la menace (…) Quand les dirigeants ont la volonté de dire à leur peuple la vérité, cela sert la paix (…)”. En faisant le lien avec les déclarations d’Assange complimentant Netanyahu d’homme pas “naïf” mais un “politicien sophistiqué” ou encore “(...) Netanyahu a fait une déclaration intéressante disant que les dirigeants devraient dire en public ce qu’ils disent en privé… [ce qui] conduira à une sorte d’intensification du processus de paix au Moyen-Orient et en particulier en relation avec l’Iran”, il est certain qu’il y a connivence. Ses révélations sont d’une grande utilité dans la guerre de désinformation que mènent de concert dans la même stratégie l’Amérique et les sionistes.
    Certains voient en WikiLeaks une “psy op made in Israël” (opérations psychologiques) destinées à donner l'illusion d'une “information libre et renégate”, afin d’influencer les raisonnements objectifs et les comportements pour mieux faire accepter leurs projets bellicistes. Il se trouve, hélas, dans le “monde arabe”, des “caisses de résonance” qui reproduisent ou acceptent sans recule et sans réflexions ce genre d’informations subversives et qui trouvent, de bonne foi peut-être, matière à s’en servir contre leur propre pays ou contre des pays amis tombant ainsi en plein dans le piège, alors que beaucoup de signes dévoilent un complot.
    D’abord, il y a les cibles géopolitiques sélectionnées, ensuite les médias choisis connus pour être pro-sionistes et enfin la déclaration de H. Clinton affirmant que “ceux qui liront ces notes diplomatiques concluront que les craintes concernant l'Iran sont fondées (…) partagées et continueront d'être le leitmotiv de la politique que nous poursuivons, avec nos partenaires, afin d'empêcher l'Iran de se doter de l'arme nucléaire”.
    Ces documents américains, d’apparence les desservant, s’avèrent converger vers les pays déjà ciblés dans cette stratégie américano-sioniste. Ils donnent des Arabes une image dégradante faite de lâcheté et de traîtrise afin de créer un climat de haine, d’adversité entre Arabes, musulmans et chrétiens. Ils visent à compromettre l’avenir de certaines personnalités en ternissant leur image car refusant de se rallier à leur projet d’agression contre l’Iran entre autres, mais aussi à déchoir certains de leurs serviteurs devenant inutiles.
    Dans cette avalanche de “fuites”, aucun haut placé au sein de l’establishment US et israélien n’a été inquiété. Celles diffusées sur eux semblant les mettre dans “l’embarras” — notamment celles qui dévoilent “l’appréciation” que font les représentants américains des dirigeants “amis” — s’analysent comme “basiques” et souvent connues, sans impact comparées à l’information stratégique glissée relatives à l’Iran, les Arabes et les musulmans.
    D’autres informations font état d’une tractation entre un journal libanais et Assange dans l’espoir de se procurer, contre de l’argent, en particulier un important PV d’une réunion tenue à l'ambassade américaine à Beyrouth, le 24 juillet 2006. Réunion déterminante dans la guerre contre le Hezbollah et ses alliés. Mais les documents reçus par Al-Akhbar s’avèrent sans importance. On comprend donc qu’Assange est un homme négociable, prêts à se censurer et à trahir. Dans ces conditions, il ne s’agit plus de probable manipulation, mais de collusion pour de l’argent.
    Alors, Assange objet d’une manipulation, rusé négociant ou faisant partie du système sioniste qui domine la plupart des médias ? Comme rien ne peut plus désormais être caché, l’avenir proche nous dira si WikiLeaks est bien ce site qu’il prétend être ; un Hoax, ce canular informatique, ou bien un autre instrument de domination et de propagande obéissant à la devise du Mossad : “Par la tromperie, la guerre tu mèneras.”

    Libérté.



    _________________


    Le phoenix renait toujours de ses cendres.
    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Re: Israël, l’un des rares pays épargnés pa Wikileaks !?!?!?

    Message par PHOENIX le Ven 17 Déc - 9:48


    Vous l'aurez compris, " Ya comme anguille sous roche! ". Suspect


    _________________


    Le phoenix renait toujours de ses cendres.

      La date/heure actuelle est Lun 21 Aoû - 2:38