DELLYS FORUMACTIF

BIENVENU(E) sur votre forum!
DELLYS FORUMACTIF

Le forum de toutes et tous les Dellyssien(ne)s


    Parler, communiquer demeure sans nul doute le meilleur moyen de bannir le clash

    Partagez
    avatar
    FEDERER

    Masculin Nombre de messages : 2494
    Localisation : nul part
    Emploi/loisirs : Ingenieur .application informatique
    Humeur : voyages-sports-internet-musiques-lectures
    Date d'inscription : 11/01/2010

    Parler, communiquer demeure sans nul doute le meilleur moyen de bannir le clash

    Message par FEDERER le Sam 7 Sep - 16:50

    salut

    En parcourant le journal Le Soir D'algerie ,j'ai trouvé cet article intéressant,alors j'ai voulu le partager avec vous lecture 

    Querelles, conflits, même les familles les plus soudées n’y échappent pas. Il n’est pas toujours aisé de partager le même
    espace. Une situation qui engendre des frictions. Dans cet entretien, Samir B., nous éclairera sur l’origine de ces
    disputes et leur gestion.

    Quelle est l’origine des querelles familiales
    Question 

    Les querelles s’expliquent du fait que les centres d’intérêt, voire les valeurs culturelles et sociales ne sont pas toujours les mêmes. Il est évident que les individus ne peuvent pas se ressembler, ils sont donc différents.Ces disputes ou ces conflits refoulés, ou que l’on arrive pas à exprimer et ce n’est pas toujours évident pour tout le monde, car chaque personne a des traits
    de caractère qui lui sont propres, selon qu’elle soit intravertie ou, au contraire, extravertie, et évolue dans un milieu qui
    lui est propre aussi doivent être géré de la meilleure façon, afin de ne pas altérer les relations au sein des familles au
    sens large du terme.

    Souvent, les disputes entre membres d’une même famille persistent et engendrent parfois haine et rancune. Comment expliquez-
    vous ces sentiments
    Question 

    S’il existe, en effet, des accrochages anodins entre frères et sœurs pour une chemise que l’on ne veut pas céder, une
    émission télé qui ne fait pas l’unanimité une mère et sa fille pour l’interdiction d’une sortie, mais qui finissent par se tasser sans durer dans le temps ; il y a, en revanche, des conflits qui ne s’estompent pas. En fait, on a tort de croire que plus les causes sont graves, plus on a du mal à les effacer. En fait, tout est relatif.
    Le danger ,c’est lorsque la haine et la rancœur s’installent quelle que soit la gravité de la dispute. Cela veut dire, quelque
    part, que le ou les sujets cachent dans leur inconscient un trouble affectif que l’on doit rechercher dans la prime enfan-
    ce. Brimé, maltraité, ou mal aimé par ses parents, l’enfant devenu adulte se venge.
    On a vu des frères ne plus s’adresser la parole après une banale dispute entre leurs enfants jusqu’à la mort ; des familles qui se sont entretuées pour une malheureuse histoire d’héritage.La fierté, souvent mal placée, la haine, la rancune, sont des sentiments qui ne sont pas innés, tout comme l’amour d’ailleurs. On les cultive et on les entretient. La responsabilité revient, sans conteste, aux parents et à l’éducation qu’ils ont choisie pour leurs enfant.

    Comment gérer des conflits familiaux Question Ya-t-il des remèdes miraclesQuestion 
    On ne peut pas parler de remède miracle, les sciences humaines ne sont pas des sciences exactes. Tout comme les relations sociales. Mais ce qu’il faut toujours avoir présent à l’esprit, c’est quetous les êtres humains ne sont pas coulés dans un même moule.
    De ce fait, il est important d’apprendre à accepter la différence : son partenaire,son frère, sa sœur et tous les membres
    de sa famille sont tous différents les uns des autres. Ils sont différents dans leur manière de penser, n’ont même pas les
    opinions même s’ils forment une même et unique famille. Comprendre cela, c’est arriver à vivre dans l’harmonie avec son
    partenaire, sa famille et, dans un plus large contexte, avec les autres. Ainsi, on évite les rapports de force. Parler,communiquer demeure sans nul doute le meilleur moyen de bannir le clash. Il y a aussi un facteur important qu’on a tendance à occulter,
    il s’agit de la célérité dans la gestion des conflits. C’est connu, réagir vite quand le conflit s’installe est le meilleur moyen de ne pas aller vers le pourrissement.


    _________________
    La vie sans but est comme un feu sans flamme.

      La date/heure actuelle est Ven 16 Nov - 20:13