DELLYS FORUMACTIF

BIENVENU(E) sur votre forum!
DELLYS FORUMACTIF

Le forum de toutes et tous les Dellyssien(ne)s


    Arrêtons la stupidité

    Partagez

    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Arrêtons la stupidité

    Message par PHOENIX le Mar 7 Sep - 8:35



    Si manger ou boire pendant le Ramadhan est un acte qui relève des tribunaux car constituant une atteinte aux préceptes de l’islam, alors les policiers devraient arrêter ceux qui se trouveraient dans la rue, au marché ou au volant de leur voiture à l’heure de la prière au motif qu’ils ne se sont pas rendus à la mosquée.


    Le procès des dix non-jeûneurs arrêtés mardi dernier à Ouzellaguène, dans la wilaya de Béjaïa, ne s’est pas tenu hier, comme prévu. Il a été reporté, comme l’avait été, il y a une quinzaine de jours, celui qui devait statuer sur le cas de deux autres personnes poursuivies à Aïn El-Hammam (Tizi Ouzou) pour le même “délit”. Mieux encore, le principal accusé, qui se trouvait sous mandat de dépôt, a été relaxé. Est-ce le signe d’une volonté d’apaisement, prélude à l’abandon pur et simple des poursuites contre les mis en cause ? Certains en sont convaincus et il faut souhaiter qu’ils auront vu juste.

    Car, en réalité, il n’y a vraisemblablement pas de quoi tenir procès. Les non-jeûneurs concernés, selon les informations disponibles et qui n’ont pas été démenties, avaient pris soin de ne heurter la sensibilité de personne et n’ont commis aucun outrage puisqu’ils ont été arrêtés dans des endroits privés et non publics, dans des locaux fermés et non ouverts.

    Quant à cette accusation d’“atteinte aux préceptes de l’islam” dont on les accable, elle ne tient pas la route, la liberté de culte et les libertés individuelles étant reconnues et consacrées par la Constitution algérienne. Si manger ou boire pendant le Ramadhan est un acte qui relève des tribunaux car constituant une atteinte aux préceptes de l’islam, alors les policiers devraient arrêter ceux qui se trouveraient dans la rue, au marché ou au volant de leur voiture à l’heure de la prière au motif qu’ils ne se sont pas rendus à la mosquée. Cela risque de donner des idées aux maîtres de l’inquisition, mais osons cette question : la consommation de l’alcool étant interdite en islam, que dire de ceux qui, le Ramadhan fini, vont s’attabler à quelque terrasse de bar pour y siroter une bière ? Les policiers auraient alors bien du pain sur la planche et les magistrats tout autant puisqu’ils auraient alors – quelle belle affaire ! – à arrêter beaucoup trop de monde, dont quelques-uns de leurs collègues. Et les rafles ne concerneraient pas seulement des ouvriers dans un chantier ou de pauvres chômeurs, mais aussi de hauts responsables exerçant dans les trois pouvoirs en charge de la gestion des affaires de la cité, chacun en ce qui le concerne, à savoir le législatif, le judiciaire et l’Exécutif.

    Alors, puisque les meilleures blagues sont les plus courtes, n’est-il pas temps d’arrêter celle, hypocrite et stupide, qu’est la chasse aux non-jeûneurs ?

    Liberté.


    _________________


    Le phoenix renait toujours de ses cendres.

    FEDERER

    Masculin Nombre de messages : 2490
    Localisation : nul part
    Emploi/loisirs : Ingenieur .application informatique
    Humeur : voyages-sports-internet-musiques-lectures
    Date d'inscription : 11/01/2010

    Re: Arrêtons la stupidité

    Message par FEDERER le Mar 7 Sep - 14:04

    salut

    je pense que ces policiers ont autre chose a surveiller que de se mêlé de la vie prive des autres.
    En plus comment faire respecter la loi si les organes de l'État vont à l'encontre de ces lois islamiques.

    salutation

    dellyssienne

    Féminin Nombre de messages : 443
    Emploi/loisirs : informaticienne
    Date d'inscription : 04/12/2009

    Re: Arrêtons la stupidité

    Message par dellyssienne le Mer 8 Sep - 11:04

    n'importe quoi !!!!!
    pour avancer il va falloir commencer par respecter les autres, si une personne n'a pas la foie ca ne regarde qu'elle. et puis y a bien plus important a faire que ces futilités.
    il devrait commencer par les gens du pouvoir qui ont fait de l'algerie ce qu'elle est aujourd'hui.
    et puis personnelement quand je vois une personne qui ne fait pas le ramadan je me dis que peut etre elle est malade (diabete ...) et si elle n'est pas croyante ca la regarde .
    Que celui qui n'a jamais péché lui jette la première pierre !!.
    qui somme nous pour juger? n'est ce pas elhoukme li lah.
    la foie c'est une affaire qui ne regarde que soit.


    FEDERER

    Masculin Nombre de messages : 2490
    Localisation : nul part
    Emploi/loisirs : Ingenieur .application informatique
    Humeur : voyages-sports-internet-musiques-lectures
    Date d'inscription : 11/01/2010

    Re: Arrêtons la stupidité

    Message par FEDERER le Jeu 9 Sep - 9:16



    On aurait certainement aimé finir ce mois sacré du Ramadhan dans un esprit de mansuétude, dans un élan de générosité, et par-dessus tout, dans une ambiance festive.
    Mais comme un atavisme qui se régénère, des forces du mal s’infiltrent subrepticement pour casser cette belle communion nationale. Cela devient récurrent. Inquiétant forcément, que des personnes qui pour une raison ou une autre «dé»jeûnent au lieu de jeûner soient prises dans une rafle de flics.
    Ce qui s’est passé à Aïn El Hammam, à Ouzellaguen et à Tébessa donne assurément une piètre image de notre Etat, réduit à traquer les non-jeûneurs à défaut de chasser ces squatters de parkings sauvages qui règnent sur nos cités.
    Ce forfait – parce que ç‘en est vraiment un – est religieusement illicite, juridiquement illégal et socialement immoral. Sur quel substrat légal ou religieux, les policiers se sont-ils basés pour ouvrir les hostilités contre des personnes qui ont osé se désaltérer ou s’alimenter durant les journées du Ramadhan ? Il n’y a évidemment aucune base et ces incursions constituent tout simplement un abus d’autorité, comme le souligne à juste titre Miloud Brahimi dans ses réponses à notre confrère Hacen Ouali.
    Difficile, en effet, d’expliquer cette posture de flics qui se drapent du «qamis» et jouant les gardiens du temple de la morale. C’est encore plus grave que l’on fasse irruption dans les domiciles des personnes, histoire de les prendre en «flagrant délit» de non-observance du Ramadhan.
    En termes juridiques, cela s’appelle une violation du domicile sanctionnée par la loi algérienne. Aussi, ces policiers, à qui, on s’en doute, on a mis la puce à l’oreille, n’ont strictement aucun droit de punir un non- jeûneur. L’Islam qui est une religion de tolérance, abstraction faite des comportements odieux de certains zélés, professe avec force «qu’en religion, il n’y a point de contrainte» (La Ikraha Fi Eddine). Un fidèle ou un infidèle n’a de compte à rendre qu’à Dieu et non à un flic ou un autre bras armé de l’Etat à qui l’on demande de jouer au redresseur des torts. A tort…

    A l’arrivée, ces dérives dans l’expression de l’autorité publique reçoivent logiquement l’estampille de l’intolérance et de l’inquisition. Et cela fait très mauvaise publicité pour un pays qui prétend jouer dans la cour des grands pays en matière de respect des droits de l’homme, notamment la liberté d’expression et de conscience.
    L’Algérie, qui collectionne déjà les mauvaises notes de toutes les institutions internationales de veille, n’a sans doute pas besoin de cet autre coup de force – et coup de filet – à Aïn El Hammam, Ouzellaguen et Tébessa.
    Il s’en trouvera bien sûr un haut responsable pour évoquer et invoquer des actes «isolés». Mais le caractère itératif de ce genre de manifestations d’intolérance traduit une tendance lourde au sein du gouvernement qui veuille montrer patte blanche aux islamistes, histoire, peut-être, de se mettre en phase avec la réconciliation nationale dans sa phase passive…
    Après la campagne maladroite contre les chrétiens, y compris les plus corrects, la chasse aux couples dans certains quartiers d’Alger, la descente dans les débits de boissons, voilà que la «police des mœurs» aux allures de pasdarans algériens s’en va «cueillir» des personnes chez elles pour les punir avant le châtiment de Dieu.
    Il est à espérer que les pouvoirs publics aient juste perdu la «Qibla» en cette chaleur caniculaire et vont revenir au droit chemin dès demain l’Aïd. Amen.

    el-watan :Hassan Moali

    FEDERER

    Masculin Nombre de messages : 2490
    Localisation : nul part
    Emploi/loisirs : Ingenieur .application informatique
    Humeur : voyages-sports-internet-musiques-lectures
    Date d'inscription : 11/01/2010

    Re: Arrêtons la stupidité

    Message par FEDERER le Mer 22 Sep - 7:40



    _________________
    La vie sans but est comme un feu sans flamme.

    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Re: Arrêtons la stupidité

    Message par PHOENIX le Mer 6 Oct - 6:33


    Verdict dans l’affaire des non-jeûneurs, La relaxe

    Les deux citoyens non jeûneurs arrêtés le 12 août dernier dans un chantier de construction à Aïn El-Hammam et à l’encontre desquels le procureur de la République avait requis trois ans de prison ferme ont été relaxés ce matin.

    Le juge du tribunal de Aïn El-Hammam a prononcé un non-lieu car «aucun article ne prévoit de poursuite» dans un tel cas de non-observance de jeûne durant le ramadan.

    La chambre correctionnelle près le tribunal de Aïn El-Hammam a prononcé ce matin, un non-lieu dans l’affaire des non-jeûneurs. Hocine Hacini et Fellak Salem âgés respectivement de 47 et 34 ans ont été donc relaxés au grand soulagement de la défense et des citoyens venus nombreux pour les soutenir.

    Les avocats des deux mis en cause ont plaidé le respect des libertés individuelles et de la liberté de culte consacré par la loi suprême, mardi dernier, après la demande du procureur qui avait requis 3 ans de prison ferme contre les deux prévenus.

    Pour rappel Hocine et Salem, deux ouvriers avaient été surpris, durant le ramadan dernier, en train de boire de l’eau dans un chantier de la ville de Aïn El-Hammam. Ils ont été interpellés par la police et poursuivis en justice pour non-respect des préceptes de l’islam et non-observance du jeûne.




    Dernière édition par PHOENIX le Mer 6 Oct - 7:35, édité 1 fois


    _________________


    Le phoenix renait toujours de ses cendres.

    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Re: Arrêtons la stupidité

    Message par PHOENIX le Mer 6 Oct - 6:35



    sage decision, le contraire aurait provoquer un polimique sans precedent et aurait cautionner certains extremistes...


    _________________


    Le phoenix renait toujours de ses cendres.

    FEDERER

    Masculin Nombre de messages : 2490
    Localisation : nul part
    Emploi/loisirs : Ingenieur .application informatique
    Humeur : voyages-sports-internet-musiques-lectures
    Date d'inscription : 11/01/2010

    Re: Arrêtons la stupidité

    Message par FEDERER le Mer 6 Oct - 7:17



    _________________
    La vie sans but est comme un feu sans flamme.

    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Re: Arrêtons la stupidité

    Message par PHOENIX le Mar 9 Nov - 17:06



    Un verdict apaisant

    Poursuivis pour atteinte à l’un des préceptes de l’Islam, les 8 jeunes prévenus, arrêtés le 31 août dernier dans la localité d’Ighzer Amokrane, 60 km à l’ouest de Béjaïa, ont bénéficié d’une relaxe pure et simple au terme d’un procès qui s’est tenu hier au tribunal correctionnel d’Akbou.

    C’est en vertu de l’article 144 bis 2 du code pénal qu’ils ont été poursuivis mais, selon leurs avocats, la cour, ayant constaté le défaut d’infraction et l’absence d’éléments légaux, a estimé qu’elle ne pouvait condamner des citoyens pour non-observation du jeûne, car cela relève de la conviction intime.

    C ’est vers 9h que s’est ouvert le procès avec une forte présence de militants de partis politiques, d’adhérents de la Ligue algérienne de la défense des droits de l’homme (Laddh) et de citoyens venus apporter leur soutien aux prévenus. La foule compacte était massée aussi bien dans la salle des audiences qu’en dehors des grilles du tribunal. Une fois les formalités de vérification d’identité des prévenus expédiées, le juge s’est attaché à reconstituer les circonstances exactes de leur arrestation par la police. Le magistrat s’est également évertué à savoir si des appels publics, par le biais d’affiches ou de panneaux, ont été lancés aux citoyens pour venir se restaurer.

    La suite sur WWW.Algerie360.com



    _________________


    Le phoenix renait toujours de ses cendres.

    FEDERER

    Masculin Nombre de messages : 2490
    Localisation : nul part
    Emploi/loisirs : Ingenieur .application informatique
    Humeur : voyages-sports-internet-musiques-lectures
    Date d'inscription : 11/01/2010

    Re: Arrêtons la stupidité

    Message par FEDERER le Mer 10 Nov - 12:26



    _________________
    La vie sans but est comme un feu sans flamme.

    FEDERER

    Masculin Nombre de messages : 2490
    Localisation : nul part
    Emploi/loisirs : Ingenieur .application informatique
    Humeur : voyages-sports-internet-musiques-lectures
    Date d'inscription : 11/01/2010

    1 Sandwich = 2ans prison

    Message par FEDERER le Lun 15 Nov - 18:08

    salut

    Vous ne le savez peut-être pas, mais si vous ne faites pas la prière ou si vous ne comptez pas vous rendre bientôt aux Lieux saints de l'islam pour un pélerinage, vous êtes sous la menace imminente d'une incarcération pour "atteinte à un précepte de l’Islam", et cela ne pardonne pas. Deux ans de taule, peut-être trois...Le pauvre Farès d'Oum - El - Bouaghi n'en savait rien qui a cru pouvoir manger en cachette pendant le ramadhan : il va passer les deux prochaines années derrière les barreaux pour "atteinte à un précepte de l’Islam". Dans sa plaidoirie, maître Belaïd, avocat de la défense, a vainement tenté de convaincre le tribunal de l’inexistence de loi qui condamne les récalcitrants et qu’il relève de la liberté individuelle de ne pas pratiquer tel ou tel précepte. En vain.

    «Bien sûr, on est tenu de respecter la foi des autres, mais si on s’amuse à ça, on va mettre en prison des gens qui ne font pas la prière et ne vont pas au hadj», résume Mustapha Bouchachi, président de la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme (LADDH) pour qui ce genre de poursuite n’a aucun fondement juridique et qui rappelle que ce genre de procès à la mode est lié à un excès de zèle et de religiosité de la part de l’institution judiciaire, en dépit du fait que la liberté de culte soit garantie par la Constitution algérienne. «Nous considérons que c’est une atteinte à la liberté de culte."

    Pourtant le procès de Aïn El Hammam et celui, bien avant, des non-jeûneurs de Biskra qui tous ont fini par être relaxés a confirmé que ce genre de poursuite n’a aucun fondement juridique. Mais nous ne sommes plus devant la loi. Nous sommes devant la stratégie d'un président de la République qui veut se présenter en défenseur de la majorité musulmane afin d'instaurer des rapports d'allégeance, de "messie" à " croyants".
    "Ce genre de condamnation fait plus de mal à l’Algérie et à l’Islam lui-même. Nous donnons l’image d’un pays fermé», souligne Bouchachi. Vendredi matin, l'information faisait le gros titre du site Yahoo.

    S.B. Le matin


    _________________
    La vie sans but est comme un feu sans flamme.

    Contenu sponsorisé

    Re: Arrêtons la stupidité

    Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:51


      La date/heure actuelle est Ven 9 Déc - 3:51