DELLYS FORUMACTIF

BIENVENU(E) sur votre forum!
DELLYS FORUMACTIF

Le forum de toutes et tous les Dellyssien(ne)s


    Mains courantes

    Partagez

    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Mains courantes

    Message par PHOENIX le Mar 30 Mar - 8:53

    Six blessées dont une partie dans un état grave. Ce n’est pas le bilan de la dernière émeute ou du tout dernier accident de voiture, mais le résultat d’un match de handball féminin qui s’est déroulé à Constantine. A l’issue d’une rencontre, les handballeuses se sont battues et ont fini à l’hôpital de la ville pour un triste bilan. Quel est le bilan du bilan ? L’état de fatigue générale qui a dû s’emparer de Hachemi Djiar, ministre des Sports. Déjà qu’il doit gérer des matchs de football très masculins avec renforts musclés de police, caméras au million de pixels et grillages en kevlar, il doit maintenant non seulement faire face au handball, autre sport violent, mais aussi aux femmes, des hommes comme les autres qui se battent pendant les matchs.

    L’information rapportée par les journaux n’indique pas si les handballeuses se sont battues avec les mains, les pieds ou encore à coups de tête, mais induit une généralisation de la violence sans distinction de sexe, de race ou de religion. Question qui revient souvent : quand les Algérien(ne)s règlent leurs différends comme au handball, avec les mains, est-ce une fatalité ? Oui, puisque quand ils n’ont rien sous la dent, ils se tuent tout seuls à travers ces quotidiens accidents de voiture, avec les mains toujours sur le volant. L’Algérie est-elle un pays violent ? Le monde entier a déjà répondu par oui. Un politique dirait qu’il n’y a jamais eu de continuité dans l’Etat, le pouvoir se prenant (ou se gardant) de force, avec la main, comme au handball, le procédé ayant valeur d’exemple pour le reste de la population, hommes et femmes. Un fleuriste (algérien) dirait qu’il voit mal une femme faire un coup d’Etat, des coups oui, mais il n’y a pas d’Etat. Que dirait un militant du FLN ? Qu’il y voit la main de l’étranger, sans préciser son sexe. Conclusion totalement gratuite, il faut en finir avec le FLN. Avec les mains.

      La date/heure actuelle est Ven 9 Déc - 7:42