DELLYS FORUMACTIF

BIENVENU(E) sur votre forum!
DELLYS FORUMACTIF

Le forum de toutes et tous les Dellyssien(ne)s


    Hier, le siège de l’APC a été fermé par les villageois. Cette action de protestation vise à faire entendre la voix des protestataires.

    Partagez

    FEDERER

    Masculin Nombre de messages : 2490
    Localisation : nul part
    Emploi/loisirs : Ingenieur .application informatique
    Humeur : voyages-sports-internet-musiques-lectures
    Date d'inscription : 11/01/2010

    Hier, le siège de l’APC a été fermé par les villageois. Cette action de protestation vise à faire entendre la voix des protestataires.

    Message par FEDERER le Mer 27 Mar - 9:45

    salut
    Les habitants de Béni Thour, une région qui englobe 12 villages du sud-est de Dellys, sont revenus hier à la charge pour réclamer la satisfaction de la plate-forme de revendications soumises aux autorités locales depuis plusieurs années.
    Les villageois, venus des localités d’Ouled Saber, Mezoudj, Houasna, Benamara, Chegga, Berarat, Tizeghouine, Boumeddes, ont procédé à la fermeture du siège de l’APC dès le début de matinée. Cette action a été décidée en guise de protestation contre la détérioration de leurs conditions de vie et l’indifférence dont font preuve des responsables locaux pour remédier aux carences auxquelles ils font face depuis des lustres. Hier, les protestataires ont brandi deux grandes banderoles, sur lesquels ils ont inscrit leurs doléances.
    «Habitat rural, gaz de ville, transport scolaire, collecte des ordures, téléphone, aménagement des stades, annexe d’état civil, revêtement des routes, assainissement, éclairage public, eau potable et internet», ont-ils écrit sur l’une d’elle, suspendue devant le portail du siège de l’APC.
    Certains soulignent que «l’Etat n’a pas fait grand-chose pour nous inciter à rester sur nos terres. Pour le moment, il n’y a que 5 villageois qui ont bénéficié de l’aide à l’habitat rural sur les centaines qui ont exprimé leur demande pour construire leur propre habitation. L’Etat ne nous a pas facilité les démarches et on nous exige à ce jour des actes de procession sous-prétexte que notre région est cadastrée», s’indigne un habitant de Tizeghouine. Selon les statistiques arrêtées par la DLEP en novembre dernier, la localité a eu droit à seulement 53 aides depuis la mise en œuvre dudit programme en 2002, dont 35 constructions ont été réalisées, 8 sont en cours et 28 ne sont pas encore lancées.
    En sus de ce problème, les villageois ont réclamé la réalisation d’une annexe d’état civil dans leur région pour éviter de se déplacer au chef-lieu communal afin de se faire délivrer certains documents administratif. Ils se plaignent également de la dégradation des routes desservant leurs villages. «On trouve d’énormes difficultés à y circuler par véhicule», dira Mounir, un jeune habitant à Azrou avant de dénoncer «le mépris dont font preuve les responsables locaux pour répondre à nos doléances». «On leur a adressé 14 correspondances depuis 2008, mais à ce jour rien de concret n’a été fait pour alléger un tant soit peu nos souffrances. A chaque fois que nous venons de réclamer, on nous fait des promesses et des discours apaisants qui n’ont jamais été suivis d’effet sur le terrain», dénonce-t-il.

    Il faut dire que ce n’est pas la première fois que les villageois de la région descendent au chef-lieu pour se faire entendre.
    En février dernier, ils avaient fermé le siège de l’APC durant trois jours consécutifs. Mais, à défaut de prendre langue avec eux, les autorités locales ont fait appel aux forces de l’ordre pour les disperser, rappelle-t-on. Ce qui avait attisé la colère des manifestants qui ont recouru à la fermeture de la RN24 à l’aide de pneus brulés, en provoquant d’immenses embouteillages dans la ville. Hier encore, aucun responsable n’a daigné recevoir les représentants des manifestants.

    «D’habitude c’est le chef de daïra qui nous reçoit dans son bureau. Il nous remet les PV de la réunion, mais il n’a pris aucune décision pour résoudre nos problèmes. C’est la raison pour laquelle nous sommes là aujourd’hui», fait savoir un autre villageois. Toutes nos tentatives de joindre le P/APC pour un complément d’informations sont demeurées vaines.
    Source :El Watan le 25/03/2013


    _________________
    La vie sans but est comme un feu sans flamme.

    FEDERER

    Masculin Nombre de messages : 2490
    Localisation : nul part
    Emploi/loisirs : Ingenieur .application informatique
    Humeur : voyages-sports-internet-musiques-lectures
    Date d'inscription : 11/01/2010

    Les villageois de Benithour protestent à Dellys

    Message par FEDERER le Mar 4 Juin - 19:51

    salut
    La colère est montée d’un cran avant-hier à Dellys, où des villageois se sont rassemblés devant le siège de l’APC pour dénoncer l’absence des commodités nécessaires pour une vie décente. Dès la matinée, des dizaines de citoyens de Benithour se sont agglutinés devant le siège de l’APC de Dellys pour protester contre ce qu’ils appellent l’oubli, l’isolement et l’abandon dont ils souffrent dans leurs villages respectifs. Les habitants ont réclamé l’aide à la construction rurale, l’assainissement, le raccordement au gaz de ville, le transport scolaire, l’éclairage public et le revêtement des routes. Il est à signaler que les habitants des villages de Benithour ont déjà protesté il y a quelques mois pour réclamer un peu de considération et une prise en charge de leurs villages en matière de développement local. Ils ont même établi une plateforme de revendications qu’ils ont soumise aux autorités locales, mais à ce jour rien n’a été concrétisé. Les villageois ne comptent pas baisser les bras jusqu’à satisfaction de leurs revendication.

    Source :LIBERTE : 01/06/2013


    _________________
    La vie sans but est comme un feu sans flamme.

      La date/heure actuelle est Ven 9 Déc - 9:37