DELLYS FORUMACTIF

BIENVENU(E) sur votre forum!
DELLYS FORUMACTIF

Le forum de toutes et tous les Dellyssien(ne)s


    Comment le GIA investissait l’argent des massacres et des rackets dans l’immobilier et l’agriculture

    Partagez
    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Comment le GIA investissait l’argent des massacres et des rackets dans l’immobilier et l’agriculture

    Message par PHOENIX le Lun 22 Nov - 15:22


    L’affaire remonte à peu près à 17 ans quand les proches et les ex-terroristes du GIA du groupe de “Boumediene” ont investi l’argent des massacres et des rackets dans l’immobilier et les commerces. Ces derniers possédaient des villas luxueuses, des troupeaux de bétail, des véhicules de marque et des commerces.

    Les services de la GN de la wilaya de Tlemcen ont réussi un autre coup de filet dans le cadre de la lutte antiterrorisme au niveau de l’ouest du pays suite à l’exploitation d’un précieux renseignement sur la richesse des proches ainsi que des ex-terroristes par le démantèlement d’un réseau de blanchiment d’argent et qui a permis l’arrestation de 7 personnes dont un repenti. Ce dernier impliqué dans l’assassinat d’un procureur à Tlemcen, l’enquête a révélé qu’il continuait à “activer”, pour preuve, la saisie chez lui de CD subversifs.

    Les investigations poussées menées par les éléments de la GN de Tlemcen qui ont duré plus d’un mois ont abouti à l’identification et au démantèlement du réseau spécialisé dans le blanchiment de l’argent du terrorisme. C’était un véritable travail de fourmi d’autant que les faits remontent aux années 1992, 1993 et 1994.
    Selon les informations en notre possession, le terroriste S. Gh alias Boumediene, un chef terroriste du GIA qui activait entre Tlemcen et Sidi Bel-Abbès, avait ramené chez lui une somme importante d’argent provenant des rackets des commerçants et des riches de la région sous la menace ainsi que des biens et des bijoux des citoyens délestés dans de faux barrages ou incursions terroristes.
    Le butin fut caché dans un lieu sûr, dans sa maison sise au village Aïn Hala, mais juste après sa neutralisation au mois de mars 1994 par les services de sécurité, ses proches et plus précisément sa femme, son neveu, son frère, son demi-frère et sa sœur aînée ainsi que des terroristes qui activaient sous sa houlette et des membres du réseau de soutien de son groupe, il s’agit des nommés M. K. alias Terbiche , B. M, C. M, B. B, M. M, M. Z, M. H, ont décidé de se partager le butin et ont investi l’argent dans l’achat de villas et de lots de terrain et véhicules et du matériel agricole ainsi que dans l’agriculture.

    lire la suite ici: http://liberte-algerie.com/edit.php?id=146220&titre=Comment le GIA investissait l’argent des massacres et des rackets dans l’immobilier et l’agriculture


    _________________


    Le phoenix renait toujours de ses cendres.

      La date/heure actuelle est Mer 23 Aoû - 15:44