DELLYS FORUMACTIF

BIENVENU(E) sur votre forum!
DELLYS FORUMACTIF

Le forum de toutes et tous les Dellyssien(ne)s


    Le consulat français s’arroge le droit d’estampiller le passeport officiel

    Partagez

    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Le consulat français s’arroge le droit d’estampiller le passeport officiel

    Message par PHOENIX le Jeu 4 Nov - 15:10





    Ils sont donc 18.524 demandeurs de visa à avoir essuyé un refus par les services du consulat de France à Alger et cela pour les seuls sept premiers mois de l’année en cours.

    Le consulat d’Alger a enregistré 66.224 demandes pour les sept premiers mois de 2010 (soit une baisse de 10% par rapport à 2009), dont 47.700 ont été accordés, avait récemment déclaré l’ambassadeur de France à Alger, Xavier Driencourt.

    Ils sont donc 18.524 demandeurs de visa à avoir essuyé un refus par les services du consulat de France à Alger et cela pour les seuls sept premiers mois de l’année en cours. La liste sera sans doute appelée à s’allonger tout au long des cinq autre mois de l’année. Le refus est en soi une décision « souveraine » du consulat de France à Alger.

    Les «malchanceux» Algériens qui se sont vus refuser le visa pour affaires, tourisme, visite familiale ou autre auraient pu prendre cette décision avec toute la philosophie qui sied en de pareilles circonstances, s’ils n’ont pour beaucoup d’entre-eux eu la désagréable surprise de découvrir lors de la récupération de leurs passeport de chez Visa France, une mention bien originale.

    « Visa refusé ». Mme A. M., 57 ans est mère au foyer. Elle habite dans la banlieue d’Alger. Son mari, 64 ans, est retraité d’une grande compagnie française d’aviation. Deux de ses enfants résident en France depuis plus de cinq ans.

    Ils se sont bien « intégrés » à la société française et jouissent d’une bonne situation sociale. Ils ont voulu offrir un voyage d’agrément dans la capitale française à leur maman. Une occasion aussi pour la mère de rendre visite à ses enfants qu’elle n’a pas vus depuis leur installation en France. Qu’à cela se tienne, s’est-elle dit. Je vais demander un visa auprès du consulat de France à Alger.

    Il lui a fallu dépenser beaucoup d’énergie pour réunir toute la paperasse exigée et aussi retirer une somme assez conséquente de l’économie du couple pour répondre aux frais nécessaires pour décrocher le fameux sésame qui lui donnerait le quitus pour visiter le pays des droits de l’Homme. Dépôt du dossier, le plus normalement du monde chez Visa France, agence servant d’interface entre le demandeur de visa et le consulat de France à Alger.

    L’attente pour la réponse a duré quelques jours avec toujours cette crainte qui n’a cessé de l’habiter depuis qu’elle a fait la demande de visa. « Me sera-t-il accordé ou refusé », ne cessa-t-elle d’interroger ses proches.

    Au fond d’elle-même, ellel n’accordait aucun crédit à la deuxième option. Ses arguments. Elle n’a plus la force de l’âge de travailler. Grâce à Dieu elle est à l’aise matériellement, attestation qu’elle a jointe au dossier de demande de visa.

    Des forts arguments qui ne laissaient aucun doute sur ses intentions pour le séjour en France, si ce n’est strictement une visite familiale.

    A ses yeux, le consulat de France ne pouvait pas mettre en avant un problème de sécurité, elle n’a pas le profil d’un parfait terroriste ou de candidate à l’immigration clandestine, toute senior qu’elle est.

    Elle sera stupéfaite en ouvrant son passeport. Au lieu du visa attendu, elle constatera la présence d’un cachet dans l’une des feuilles du passeport réservées au visa. « 19 septembre 2010. Visa demandé le (sans aucune date). CGF Alger. A B C D », a-t-elle déchiffré.

    Le C, cerclé à l’ encre noire. Point de visa, mais une mention qui pourrait prêter à toutes les lectures possibles. La méthode s’est affinée. Ce n’est plus l’infamante formule « Visa refusé ». Mais elle lui ressemble étrangement. Pour Mme A. M. le refus est manifeste. Elle ne s’en plaint pas, mais elle n’admet pas la forme utilisée par le consulat de France à Alger.

    « Les services du consulat pouvaient bien me rendre mon passeport sans ce cachet qui me classe dans une catégorie de personnes que je n’aurais jamais imaginé», s’est-elle indignée. « De quel droit peut se prévaloir la personne qui a apposé ce cachet sur mon passeport», dit-elle outrée par cette pratique qui risque de lui porter grandement préjudice si l’envie lui prend un jour de visiter un autre pays, hors de l’espace Shengen.

    Me Benbraham : «C’est un outrage aux lois»
    Un droit que s’est arrogé le consulat et sur lequel maître Fatma-Zohra Benbraham conteste. « Il n’a aucun droit », nous a-t-elle souligné fermement hier au cours d’un bref entretien sut le sujet. Pour cette avocate du barreau d’Alger, « les Français considèrent toujours l’Algérie comme étant un pays à haut risque».

    Et la juriste va plus loin et estime que « c’est une nouvelle forme d’embargo qui est imposé aux Algériens au mépris des conventions internationales sur la libre circulation des personnes ». Comment les Algériens peuvent-ils réagir pour garder leurs passeports vierges de toute souillure ? Maître Benbraham regrette le fait qu’ils ne peuvent rien faire. «C’est à l’Etat algérien de réagir et de faire le nécessaire », a-t-elle soutenu. Il semble que cette question soit prise au sérieux en haut lieu.

    En juillet dernier, les questions liées à la circulation des personnes, entre l’Algérie et l’Espagne, ont été au menu des entretiens qui ont eu lieu, entre Halim Benatallah, secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé de la communauté nationale à l’étranger et Gabriel Busquets, ambassadeur d’Espagne à Alger. Il a été question notamment de la pratique d’apposition de la mention « Refus de visa » sur les passeports algériens.

    Le même mois, le secrétaire d’Etat chargé de la communauté à l’étranger a appelé la France à conclure dans les plus brefs délais un accord sur la délivrance des visas avec l’Algérie et a demandé à Paris de « faire un effort » en vue d’un accord qui soit à la hauteur du « partenariat d’exception » entre les deux pays.

    En septembre dernier, Halim Benattalah s’est dit sensible sur ce point et a avoué avoir entendu dire, à travers la presse, que les Français utilisaient la pratique de la mention « Visa refusé » et a demandé à nos concitoyens de l’en informer.

    Les victimes de la pratique du consulat de France à Alger et elle doit être la même pour les autres consulats français répartis sur le territoire national ne savent quel canal emprunter pour transmettre au ministre leurs messages, si ce n’est à travers la presse nationale.

    C’est chose faite. En tout état de cause, Mme A. M. pense sérieusement à la création d’une association qui défendrait les Algériens victimes de la pratique, « Visa refusé », et demanderait des explications aux consulats établis en Algérie, qu’ils soient de France, d’Espagne ou d’ailleurs.

    Des explications que nous avons attendues longuement hier du consulat de France à Alger auprès duquel nous avons soulevé la question. Pourtant l’interlocuteur que nous avons eu au téléphone nous a promis d’avoir une réponse au cours de la journée dès que la conseillère à la communication sera rentrée. L’attente a été vaine.

    Le Midi Libre.




    _________________


    Le phoenix renait toujours de ses cendres.

    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Re: Le consulat français s’arroge le droit d’estampiller le passeport officiel

    Message par PHOENIX le Ven 5 Nov - 10:58


    Les algériens ont versé 4 millions d’Euros en 2009 en contrepartie des demandes de visas « refusées »

    Le consulat de France à Alger a, durant les sept premiers mois de l’année 2010, refusé 28% des dossiers déposés par les algériens auprès de l’établissement « Visa France. »

    Ce chiffre a été avancé par l’ambassade de France en Algérie ainsi que le rapport établi par « Simad », organisation française chargée d’aide aux immigrés et des affaires de l’immigration.

    Les chiffres avancés par l’ambassade de France en Algérie, notamment le nombre de visas accordés aux algériens, indiquent que le dossier de circulation des personnes entre les deux pays demeure toujours l’une des problématiques difficiles à changer. Et malgré la baisse enregistrée de 10 %, jusqu’au mois de juillet 2010, sur le nombre de dossiers déposés par les algériens auprès de l’établissement « Visa France » à Alger pour obtenir un visa d’entrée sur le sol français, il n’en demeure pas moins que le nombre de visas refusés reste toujours élevé. On a enregistré 66224 dossiers déposés pour 47700 visas accordés contre 18524 de visas refusés. Un cachet portant mention refus est même apposé sur quelques passeports, ce qui n’a pas été du gout de quelques uns de leurs propriétaires.

    Les informations indiquent que les algériens pour qui on n’a refusé de délivrer le visa appartiennent à de différentes catégories, des hommes d’affaire, des touristes, des visites familiales, des études et des soins.

    Le rapport de l’organisation française d’aide aux immigrés et des affaires d’immigration « Simad » a indiqué que le nombre de demandes de visas refusées en 2009 a placé l’Algérie en tête de liste des dossiers de visas refusés. En effet, ils ont versé 4 millions d’Euros aux consulats de France en Algérie comme frais de dossiers pour des visas refusés.

    Chourouk.




    _________________


    Le phoenix renait toujours de ses cendres.

    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Re: Le consulat français s’arroge le droit d’estampiller le passeport officiel

    Message par PHOENIX le Ven 5 Nov - 11:01



    Et voila comment fait-on de l'argent sur notre dos, en plus de l'accueil limite colonial au guichet et ce pouvoir enfermé dans sa bulle d'immobilisme, faut dire qu'ils sont tous corrumpues alors ils n'osent pas l'ouvrir, les interets sont plus importants...


    _________________


    Le phoenix renait toujours de ses cendres.

    FEDERER

    Masculin Nombre de messages : 2490
    Localisation : nul part
    Emploi/loisirs : Ingenieur .application informatique
    Humeur : voyages-sports-internet-musiques-lectures
    Date d'inscription : 11/01/2010

    Re: Le consulat français s’arroge le droit d’estampiller le passeport officiel

    Message par FEDERER le Lun 15 Nov - 18:12

    salut PHOENIX

    C'est du commerce, ils en profitent. agacé


    _________________
    La vie sans but est comme un feu sans flamme.

    Contenu sponsorisé

    Re: Le consulat français s’arroge le droit d’estampiller le passeport officiel

    Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:32


      La date/heure actuelle est Ven 9 Déc - 13:32