DELLYS FORUMACTIF

BIENVENU(E) sur votre forum!
DELLYS FORUMACTIF

Le forum de toutes et tous les Dellyssien(ne)s


    Une famille dévalise une banque a Alger

    Partagez

    FEDERER

    Masculin Nombre de messages : 2490
    Localisation : nul part
    Emploi/loisirs : Ingenieur .application informatique
    Humeur : voyages-sports-internet-musiques-lectures
    Date d'inscription : 11/01/2010

    Une famille dévalise une banque a Alger

    Message par FEDERER le Mer 27 Oct - 9:14

    salut
    C'est une affaire peu coutumière qui vient d'être jugée par le tribunal d'Alger, prononçant des condamnations allant jusqu'à la peine capitale. Le 22 avril 2000, les employés d'une agence BDL de la rue Ali Boumendjel à Alger découvraient, ahuris, le cadavre du gardien de nuit. Derrière lui, le mur donnant à la salle des coffres était démoli. L'impressionnante somme de 13 milliards de centimes avait été dérobée. Faute d'indices, l'enquête s'annonçait difficile pour les fins limiers de la police. Au bout de quelques temps pourtant, ils seront alertés par des témoins étonnés de la métamorphose que connaît une famille de modeste condition croyant prendre une revanche sur le sort. Somptueuse villa achetée à Cheraga, véhicules de luxe, bijoux clinquants: la famille ne s'est pas privée d'attirer l'attention sur elle. Et les enquêteurs n'auront alors pas de mal à comprendre que tous ces biens ont été acquis par les milliards volés à la BDL. Le gardien avait commis l'imprudence de parler de son métier à une de ses connaissances qui a compris l'intérêt à le fréquenter assidûment au point de lui rendre visite sur son lieu de travail. Ancien gendarme, cet homme a mis dans la confidence sa belle famille alléchée par le pactole, selon le récit fait par Ech-Chourok. Le père, son épouse et ses trois filles vont unie leur génie maléfique pour effectuer le crime. Équipés d'une pioche et de cabas pour charger le butin, ils se rendent nuitamment auprès du gardien qui leur a ouvert la porte sans méfiance aucune. Assommé, il est pendu pour faire croire à un suicide. La pioche servira ensuite à creuser le mur pour accéder aux coffres. Le père et le gendre ont été condamnés à la peine capitale par le tribunal qui a prononcé d'autres peines entre 5 ans et 10 ans d'emprisonnement. prisonier prisonier


    _________________
    La vie sans but est comme un feu sans flamme.

      La date/heure actuelle est Mer 7 Déc - 8:41