DELLYS FORUMACTIF

BIENVENU(E) sur votre forum!
DELLYS FORUMACTIF

Le forum de toutes et tous les Dellyssien(ne)s


    Ils proposent un médicament à 7,4 millions de centimes Des charlatans pour soigner le cancer et le sida

    Partagez
    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Ils proposent un médicament à 7,4 millions de centimes Des charlatans pour soigner le cancer et le sida

    Message par PHOENIX le Sam 18 Sep - 8:39






    Un médicament contre le cancer, pour le traitement du sida, la stérilité, la tension artérielle, le djinn. Ce sont entre autres les maladies que prétendent pouvoir soigner des individus qui investissent dans la souffrance des malades algériens.

    Avec «une garantie de réussite à 100%», ces individus se présentent comme intermédiaires avec le docteur Mohamed El Hachemi, résidant au Sultanat d’Oman et détenteur de médicaments magiques.

    A Alger, des annonces avec trois numéros de téléphone ont été affichées au centre- ville, invitant les malades à prendre attache avec ces personnes, détentrices du remède dont l’efficacité est irréprochable. Sur cette même affiche, l’on trouve le témoignage d’une personne ayant subi, il y a quatre ans, deux opérations pour un cancer du colon, une ablation du poumon droit, des séances de chimiothérapie et radiothérapie, mais sans résultat.

    Après avoir pris des doses du médicament offert par «le Docteur Mohamed El Hachemi, diplômé d’une université américaine», selon ce qui est écrit sur l’affiche, le malade en est «définitivement guéri». Aujourd’hui, c’est lui qui transmet les comptes rendus des malades au médecin qui procède à la prescription des doses nécessaires.

    Les réponses des guérisseurs

    Contacté par nos soins, une femme nous répond. Elle nous confirme tout ce qui est écrit sur l’affiche.

    «La guérison est sûre, si Dieu le veut», indique-t-elle. En lui expliquant qu’il s’agit d’un cancer du sein, notre interlocutrice entonne un petit rire. «Mais, c’est une maladie facile pour Dr Mohamed El Hachemi», prétend-elle. Ajoutant qu’au bout de «trois doses, la maladie va disparaître, c’est sûr». Interrogée sur les procédures à suivre pour la consultation et la réception du médicament, elle explique : «Vous devez transmettre par fax le compte rendu de votre ma-ladie ou une explication détaillée fournie par votre médecin traitant». «Mais si vous pouvez faire le déplacement, c’est encore mieux», précise-t-elle. Pour l’acheminement du médicament, notre interlocutrice explique que c’est au choix : «Vous pouvez venir le récupérer par vous-même, si vous êtes dans l’incapacité de voyager, nous nous chargerons de cette mission». Quant aux prix, la femme à l’autre bout du fil dira : «Pour le cas de cancers et du sida, les doses coûtent 7,4 millions de centimes, dont 2 millions réservés au billet d’avion pour le Sultanat d’Oman. Pour les autres maladies, les prix sont encore moins chers, puisqu’elles sont plus faciles à guérir». En insistant sur la véracité de la garantie de 100% de guérison, notre interlocutrice dit préférer nous mettre en contact avec le malade qui s’est rétabli de son cancer. Elle lui passe le téléphone.

    L’intermédiaire parle : «Dieu au ciel, El Hachemi sur terre»

    Il nous expliquera la nature de sa maladie et affirme en avoir guéri grâce à la dose que lui a prescrit le Dr Mohamed El Hachemi. «Actuellement, je mène une vie normale, je travaille, je conduis mon véhicule…etc.». «Ecoute mon frère, il y a le bon Dieu au ciel et El Hachemi sur terre», confie-t-il. Interrogé sur son adresse, il dit qu’il est de la commune de El kais dans la wilaya de Khenchela. Il ne possède pas une clinique, mais propose ses services chez lui dans le but d’aider les personnes malades. Interrogé sur le nombre de personnes l’ayant déjà sollicité et qui ont guéri de leur maladie, notre interlocuteur a évité de répondre, insistant seulement sur l’efficacité du médicament et la garantie de guérison. L’orateur a affirmé être l’intermédiaire entre Mohamed El Hachemi et les malades, et c’est lui qui fait le déplacement au Sultanat d’Oman pour transmettre les «comptes rendus des maladies» et apporter les «doses» prescrites par le médecin.

    Par Aomar F.(Le jour d'Alerie).



    _________________


    Le phoenix renait toujours de ses cendres.

      La date/heure actuelle est Mar 12 Déc - 8:36