DELLYS FORUMACTIF

BIENVENU(E) sur votre forum!
DELLYS FORUMACTIF

Le forum de toutes et tous les Dellyssien(ne)s


    Une secousse de magnitude 3.3 enregistrée à Dellys.

    Partagez

    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Une secousse de magnitude 3.3 enregistrée à Dellys.

    Message par PHOENIX le Sam 23 Jan - 18:54

    Un tremblement de terre de magnitude 3.3 sur l'échelle ouverte de Richter a été enregistré hier matin dans la ville côtière de Dellys(wilaya deBoumerdès) a indiqué le centre national de recherche en astronomie,astrophysique et géophysique.La secousse s'est produite à 11 h 16,et son épicentre a été localisé à 5 kilomètre au nord-est de Dellys,a précisé le Craag.

    Il se pourrait qu'il y est une relation avec le séisme de Haiti qui lui etait de magnitude 7 sur l'echelle de Richter.

    L'Expression du 23.01.2010

    FEDERER

    Masculin Nombre de messages : 2490
    Localisation : nul part
    Emploi/loisirs : Ingenieur .application informatique
    Humeur : voyages-sports-internet-musiques-lectures
    Date d'inscription : 11/01/2010

    Re: Une secousse de magnitude 3.3 enregistrée à Dellys.

    Message par FEDERER le Sam 23 Jan - 20:29

    RELATION ENTRE LE SÉISME EN HAÏTI ET L’ALGÉRIE
    Ce que disent les spécialistes.

    Des secousses telluriques ont été signalées récemment à Bouira, Aïn Témouchent et Mascara.

    On ne peut prévoir un séisme. Une vérité scientifique. Cette vérité est confortée par les spécialistes en la matière. Cependant, le nord de l’Algérie est une région à très haut risque sismique. En ce sens que cette partie du pays est traversée par un réseau complexe de failles actives. Alors, y a-t-il une relation directe entre le séisme dramatique de Haïti et l’Algérie? Explication d’experts: «Haïti appartient à la micro-plaque des Antilles. Celle-ci est située à la jonction des trois plaques nord-américaine, sud-américaine et celle des Caraïbes», a indiqué, hier au téléphone, M Hammou Djellit, géologue et responsable au Centre de recherches en astronomie astrophysique et géophysique de Bouzaréah (Craag), à Alger. Hier encore, Haïti a été de nouveau secoué par un séisme de magnitude de 6,1 selon l’Institut de géophysique américain (IGA). Ce tremblement est intervenu quelques jours après celui du 12 janvier qui a fait 75.000 morts, 250.000 blessés et plus d’un million de sans-abri. Ce bilan n’est que provisoire. C’est dire la puissance de cette secousse tellurique. Aussi, l’Argentine a été frappée, hier, par trois séismes successifs. Le premier de magnitude 5,4, le deuxième 4,6 et le troisième de 4,3 degrés. Concernant l’Algérie, «notre pays est situé au bord nord de la plaque africaine considérée comme une zone à activité modérée», a affirmé M.Djellit. Cette plaque couvre tout le continent africain. A l’ouest, elle s’étend jusqu’au milieu de l’océan Atlantique. Au nord, elle comprend la mer méditerranée. Du côté nord-est, cette plaque est prolongée par la limite de la mer Rouge. Cette limite pénètre l’océan Indien. Ce qui est inquiétant, c’est que cette zone fait face, aussi, à une forte activité sismique. A elle seule, l’Indonésie a été frappée par deux séismes puissants durant ces 10 derniers jours. De magnitude 6,2, un tremblement a frappé jeudi la province orientale indonésienne de Papouasie. Cinq jours auparavant, le centre de l’Indonésie a été secoué par un séisme de magnitude 5,4 degrés. Malgré son importance, les experts estiment que cette activité ne concerne pas la plaque africaine. «Sur le plan biologique, l’Afrique est isolée de cette zone», a rassuré M.Djellit. Cela dit, l’Algérie connaît une activité sismique significative ces derniers jours. Pas plus tard que le 16 janvier dernier, un tremblement d’une puissance de 4,1 degrés a secoué la wilaya de Bouira. Le 11 janvier, une secousse tellurique d’une magnitude de 3,6 degrés a eu lieu à Hammam Bouhdjar dans la wilaya de Aïn Témouchent.
    Une autre secousse de 3,2 degrés a frappé le nord-est de la wilaya de Mascara. Ces mouvements constituent-ils le prélude d’un séisme puissant? A en croire les spécialistes, cette faible activité sismique est un bon signe du fait que l’énergie accumulée dans les entrailles de la terre se libère à petites «doses». Ce qui empêche une secousse tellurique de forte intensité. «Cette activité s’inscrit dans un cycle normal. Notre pays enregistre une moyenne de 50 secousses par mois. La plupart de ces mouvements ne sont pas ressentis par la population» a précisé à ce propos, M.Abdelkrim Chaouch Yellès, directeur du Craag. Une plaque est un ensemble physique homogène qui se déplace à la même vitesse lorsqu’il est sollicité par une force. C’est comme un paquet de feuilles mis sur une table. Il suffit de tirer une seule pour que l’ensemble bouge. Le même principe vaut pour la provocation d’une secousse tellurique. Le hic, c’est que la côte algérienne peut être soulevée par des séismes ravageurs, à l’exemple de celui de Boumerdès en 2003. Surtout lorsque les constructions anarchiques, voire les bidonvilles continuent d’envahir les grandes villes.
    A ce sujet, a-t-on retenu les leçons du passé? Pas sûr. «Sur ce plan, nous sommes de mauvais élèves», a regretté, hier, M.Hamid Boudaoud, président du Collège national des experts algériens. Et pour cause, le patrimoine immobilier vétuste constitue 45% des 6 millions de logements que compte le pays. Ainsi, des milliers de familles vivent dans près de 3 millions de bâtisses à risque d’effondrement. Pis encore, les contrats de transactions ne contiennent pas de livret de santé des logements. Lesquels livrets doivent attester de leur conformité aux normes sécuritaires.
    A l’indépendance, le pays comptait près de 2 millions d’habitations. Aujourd’hui, ces bâtisses ont presque 50 ans d’âge. Ainsi, elles nécessitent un entretien assidu. Et pour cause, «la durée de vie de la plomberie est de 15 ans, celle du revêtement de sol est de 20 ans et celle de la menuiserie est de 10 ans», a illustré M.Boudaoud. Ce dernier a, par ailleurs, insisté sur la réhabilitation de l’architecte dans la politique de l’urbanisation. «Nous comptons 12.000 architectes dans le pays, alors, il faut leur faire confiance», a tranché ce dernier. Appliquer les textes sur le respect des normes de construction devient un impératif vital.


    L'expression 21 Janvier 2010

    El Marsa

    Nombre de messages : 14
    Date d'inscription : 14/12/2009

    Re: Une secousse de magnitude 3.3 enregistrée à Dellys.

    Message par El Marsa le Mer 10 Fév - 20:05

    Bonsoir tout le monde

    Quelqu'un peu me renseigné sur la faille qui existe tout en long de la côte Algériennes? et s'il vous plait avoir un site qui scientifique important.

    Merci de me repondre rapidement

    El Marsa

    Nombre de messages : 14
    Date d'inscription : 14/12/2009

    Re: Une secousse de magnitude 3.3 enregistrée à Dellys.

    Message par El Marsa le Mer 10 Fév - 20:26

    Séismes et tsunamis en Méditerranée

    Le volume de la mer Méditerranée dans sa partie ouest, la taille des failles sous-marines et la vitesse de derivation des plaques n'offre pas les conditions pour que se forment des vagues de la taille de celles qui ont ravagé les côtes de l'Océan Indien le 26 décembre dernier.

    Cependant, interrogé par l’Associated Press, Michel Villeneuve géologue marseillais à l'Université de Provence a même estimé qu’un raz-de-marée qui toucherait la plaine de Camargue pourrait aller jusqu’à la ville d’Arles.

    Même s'il ne fait pas encore partie des plans d'alerte des stations balnéaires, le risque de raz de marée existe bel et bien sur la côte provençale.

    Reste que désormais au cours des prochaines décennies, en Provence comme sur toutes les plages du monde, les baigneurs observeront avec plus méfiance que de curiosité un brusque retrait de la mer sur quelques dizaines de mètres.


    Séismes en Méditérranée (quelques grandes dates) :

    1500 avant J.-C. : l'éruption du Santorin détruit la ville crétoise d'Akrotiri (Une vague géante provoqué par l'explosion du volcan à traversé la Créte du nord au sud)
    en 464 av. JC : Sparte est détruite par un tremblement de terre.
    en 373 av. JC : violent tremblement de terre qui causa l'effondrement et la submersion des villes de Héliké et de Boura sur la rive méridionale du golfe de Corinthe.
    79 : l'éruption du Vésuve détruit la ville de Pompéi. Environ 30 000 morts.
    365 Alexandrie, en Egypte fut dévastée par un séisme puis balayée par un raz de marée. Le nombre de victimes est estimé à 50000.
    526 : Un tremblement de terre détruit en grande partie la ville d'Antioche et fait dit-on 250 000 morts.
    551 Côte le long du Liban (où Beyrouth est détruite) et de la Syrie
    557 : Byzance subit un tremblement de terre qui endommage la grande église de Sainte-Sophie. Le dôme de l'église s'effondrera l'année suivante.

    Quelques dates de séismes en Méditerranée depuis 1715 :

    1715 Algérie (20000 morts)
    1716 : Alger, en Algérie, (20 000 morts[/u])
    1726 Italie (6000 morts)
    1727 : Tabriz, en Turquie, (77 000 morts)
    1730 Italie (200 morts)
    1732 Italie (1940 morts)
    1749 Espagne (5000 morts)
    1750 Grèce (2000 morts)
    1754 Egypye (40000 morts)
    1757 Italie (10000 morts)
    1783 : Calabre, en Italie, (50 000 morts)
    1851 Italie (14000 morts)
    1857 Naples et Salerne, en Italie, (12 000 victimes)
    1859 Turquie (15000 morts)
    1880 Grèce à Chios (4000 morts)
    1882 Italie (2313 morts)
    1883 Italie (1990 morts)
    1883 Grèce (15000 morts) et Asie mineure
    1887 Italie - France (1000 morts) Le foyer était situé en mer au large entre Diano Marina et Impéria. Tsunami : les vagues n'ont pas dépassé un mètre à en France à Villefranche, Menton, Nice et Antibes.
    1903 Turquie (6000 morts)
    1905 Italie (2500 morts)
    1908 Un séisme de 7,5 détruit les villes de Messine en Sicile et Reggio en Calabre (en Italie). La mer inonde les rues de Messine. (110000 morts)
    1915 Italie (29970 morts)
    1939 Turquie (23000 morts)
    1946 Turquie (1300 morts)
    1953 Turquie (1200 morts)
    1954 Algérie (15 000 morts)
    1966 Turquie (2529 morts)
    1970 Turquie (1086 morts)
    1976 : Turquie, magnitude 7,3; 7 000 victimes
    1976: Italie (900 morts)
    1980 : Algérie ( 10 000 morts )
    1988 El Asnam, en Algérie, magnitude 7,2 (Richter) (3 000 victimes)
    Italie du Sud, magnitude 6,8 (Richter) (5 000 victimes)
    1999 : Tremblement de terre d'Izmit, en Turquie (20 000 morts)
    2003 : Tremblement de terre de Boumerdes, en Algérie (2 217 morts)

    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Re: Une secousse de magnitude 3.3 enregistrée à Dellys.

    Message par PHOENIX le Jeu 11 Fév - 9:50

    Bonjour EL MARSA et merci pour ces informations scientifiques et historiques a la fois.

    Il est indiscuttable que le nord Algeien est en plein zone sismique, les plaques sont tres instables et tres actives, rien qu'hier le centre de recherche en astronomie astrophysique et géophysique (CRAAG), avait enregistré une secousse d'une magnitude de 4,1 sur l'échelle ouverte de Richter près de Boumerdès.

    Le séisme s'est produit à 05h35 locales (04H35 GMT) et son épicentre a été localisé à 10 km au Nord-Ouest de la ville de Reghaïa, près de Boumerdès, a précisé le CRAAG qui ne fait pas état de dégâts matériels.
    Il faudra s'attendre dans l'avenir a d'autres séismes, etant donné que l'Afrique se rapproche de l'Europe chaque année de quelques centimetres.

    Contenu sponsorisé

    Re: Une secousse de magnitude 3.3 enregistrée à Dellys.

    Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 8:39


      La date/heure actuelle est Mer 7 Déc - 8:39