DELLYS FORUMACTIF

BIENVENU(E) sur votre forum!
DELLYS FORUMACTIF

Le forum de toutes et tous les Dellyssien(ne)s


    L' EXTRACTION ILLICITE DE SABLE DE L’OUED SEBAOU, L'ADE tire la sonnette d'alarme

    Partagez
    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    L' EXTRACTION ILLICITE DE SABLE DE L’OUED SEBAOU, L'ADE tire la sonnette d'alarme

    Message par PHOENIX le Ven 13 Aoû - 7:44



    Aux voix qui ne cessent depuis plusieurs années d’alerter sur les dangers de l’extraction illicite de sable dans l’oued Sebaou, s’est jointe, hier à travers un communiqué, celle de l’Algérienne des eaux (ADE).

    Ce que l’on désigne à Tizi-Ouzou depuis quelques années par «mafia du sable» est de nouveau montré du doigt. Après les élus, les simples citoyens et d’autres voix qui se sont élevées, mais sans que cela n’émeuve plus que ça les responsables concernés, cette fois, c’est au tour donc de la Direction de l’Algérienne des eaux de tirer la sonnette d’alarme et de parler d’un sujet d’une haute importance du fait que, pour ce qui la concerne, la moitié de ses installations hydrauliques y sont implantées, et, partant, à même de subir directement les conséquences de cette extraction effrénée de sable du Sebaou. Et là, quand on dit extraction effrénée, on ne fait pas allusion à ces jeunes qui s’arment de pelles pour désensabler l’oued de quelques couches, mais de ces monstrueuses pelles et machines qui n’en finissent pas depuis des années de menacer la nappe phréatique. L’Algérienne des eaux a fini donc, elle également, par se ranger du côté de ceux qui craignent le pire.

    «En effet, l’extraction qui se fait quotidiennement a atteint les abords même de plusieurs de nos forages, qui sont, au jour d’aujourd’hui, plus que jamais menacés d’effondrement. C’est le cas d’ailleurs de deux forages du lieudit Pont-de-Bougie, qui sont actuellement à l’arrêt. L’avancée de l’extraction à leurs abords a causé le dénudement des conduites de refoulement et aussi du câble électrique qui vient d’être pillé sur une longueur de 300 mètres. Conséquence : c’est toute la population de la commune d’Aït-Aissa- Mimoun et une grande partie du village Timizart- Loghbar qui sont actuellement dépourvus du précieux liquide, soit 24 000 âmes. Nos personnels s’activent, en ce moment même, pour les remettre en service au plus vite» explique-t-on à l’ADE avant de poursuivre et d’enchaîner sur le délicat sujet du «rabattement» de la nappe phréatique qui, d’année en année, ne cesse de diminuer, accentuant par la même sa dégradation. «Pour préserver la nappe de toutes les formes d’agressions, l’arrêt total de l’extraction du sable s’impose comme étant l’unique solution», estime-t-on à l’Algérienne des eaux.
    M. Azedine(Le soir d'Algerie)


      La date/heure actuelle est Mer 16 Aoû - 13:05