DELLYS FORUMACTIF

BIENVENU(E) sur votre forum!
DELLYS FORUMACTIF

Le forum de toutes et tous les Dellyssien(ne)s


    Film « Hors-la-loi » : le délégué du Festival de Cannes souhaite que la polémique reste à hauteur du débat d’idées

    Partagez
    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Film « Hors-la-loi » : le délégué du Festival de Cannes souhaite que la polémique reste à hauteur du débat d’idées

    Message par PHOENIX le Dim 2 Mai - 14:04

    « Si la polémique reste à hauteur du débat d'idées, nul ne doit s'en plaindre », estime Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes en réaction à l'accusation de "falsification" de l'Histoire que s'attire, avant même d'avoir été projeté, le film "Hors-la-loi". Signé par le cinéaste Rachid Bouchareb, ce long métrage qui représente l'Algérie en compétition au 63e festival (12-23 mai) suit, de la fin des années 1930 à l'indépendance algérienne en 1962, le destin de trois frères à travers la tumultueuse histoire commune aux deux pays.

    "Si la polémique reste à hauteur du débat d'idées, nul ne doit s'en plaindre, ni ceux qui ont produit le film, ni ceux qui s'en font les adversaires. Dans les deux cas, que la liberté d'expression s'exerce pleinement, c'est tant mieux", a déclaré Thierry Frémaux dimanche à l'AFP. "Mais pour l'instant, les jugements portés sur +Hors-la-loi+ ne concernent que le scénario, pas l'œuvre achevée. Et je salue la sagesse du ministre de la Culture qui, n'ayant pas vu le film, ne s'est pas exprimé sur le sujet", a-t-il poursuivi.

    Le député UMP des Alpes-Maritimes, Lionnel Luca, qui n'a pas vu "Hors-la-loi", l'a accusé de "falsifier" l'Histoire sur la base d'un bref avis émis, à partir d'un scénario provisoire, par le service historique du ministère de la Défense (dont l'AFP a eu copie) lequel relève des anachronismes. La même accusation parcourt des sites d'extrême droite.
    Thierry Frémaux se félicite néanmoins que Cannes puisse contribuer au travail de mémoire sur des évènements douloureux de l'Histoire. "L'art ne se résume pas à échanger des mots d'amour, il contribue aussi à visiter la grande et les petites histoires. Cannes est là pour servir le cinéma et accueillir les débats qui vont avec", dit-il.

    "Mais il est fréquent qu'on instrumentalise le festival. C'en est presque une tradition ! Sa notoriété est telle que cela peut se révéler efficace. Si c'est pour discuter, voire se disputer, pourquoi pas ? Pour s'affronter et s'invectiver, non". "Nul ne laissera le festival être troublé outre-mesure par une controverse excessive. La première mission du festival est de montrer des films, de donner un instantané de la création, de se faire l'écho des metteurs en scène", conclut le délégué général.

    AFP.
    avatar
    FEDERER

    Masculin Nombre de messages : 2494
    Localisation : nul part
    Emploi/loisirs : Ingenieur .application informatique
    Humeur : voyages-sports-internet-musiques-lectures
    Date d'inscription : 11/01/2010

    Re: Film « Hors-la-loi » : le délégué du Festival de Cannes souhaite que la polémique reste à hauteur du débat d’idées

    Message par FEDERER le Jeu 6 Mai - 13:24

    Le problème, c'est que le film n'est pas encore sorti et que personne ne la vue mais tout le monde le critique et tout le monde va de son avis. Pauvres Incultes Evil or Very Mad
    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Re: Film « Hors-la-loi » : le délégué du Festival de Cannes souhaite que la polémique reste à hauteur du débat d’idées

    Message par PHOENIX le Ven 7 Mai - 3:51

    Oui c'est vrai ce que tu dis Federer, il faut savoir que les tensions Algero-française sont étincellantes, rien ne va entre les deux pays...Sarko vient de demander a voir le film...
    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Re: Film « Hors-la-loi » : le délégué du Festival de Cannes souhaite que la polémique reste à hauteur du débat d’idées

    Message par PHOENIX le Sam 22 Mai - 19:07

    HORS-LA-LOI» DE BOUCHAREB PROJETÉ EN AVANT-PREMIÈRE À ALGER

    Hors-la-loi, le nouveau film de Rachid Bouchareb, a été projeté hier à la salle El Mouggar à Alger, en projection quasi simultanée avec Cannes où il est en compétition pour la Palme d’or, sous la bannière algérienne.
    Considéré comme la suite d’ Indigènes, ce long métrage de 2 heures 18, à travers la saga d’une famille, s’étale particulièrement sur «la guerre d’Algérie sur le territoire français», ou sur «la guerre de Libération nationale sur le sol du colonisateur», selon l’angle choisi. L’histoire commence en 1925 dans la campagne sétifienne. La famille Souni est spoliée de sa terre au profit de colons. On passe rapidement à l’année 1945. A Paris, c’est la liesse après la victoire sur le nazisme. A Sétif, une manifestation pacifique est violemment réprimée et tourne au massacre. Encore un autre saut dans le temps et nous sommes en 1953. Le jeune Messaoud Souni est engagé dans l’armée française en Indochine. Sa mère et ses deux frères Abdelkader et Saïd vont émigrer en France où ils vont vivre dans un bidonville de Nanterre. Abdelkader, rejoint par Messaoud après Diên Biên Phu, prend la tête du mouvement pour l’indépendance au sein du FLN, dès le déclenchement de la Révolution. Saïd, lui, fait fortune dans les clubs de boxe et les cabarets de Pigalle. Comme souligné dans le synopsis, « leur destin, scellé autour de l’amour d’une mère, se mêlera inexorablement à celui d’une nation en lutte pour sa liberté». Le FLN réussit à porter la guerre sur le sol de l’occupant, malgré une terrible répression et les assassinats des militants nationalistes algériens (ou sympathisants européens) commis par l’organisation clandestine, La Main Rouge. Juste après la manifestation du 17 Octobre 1961, le film se termine avec des images d’archives de la liesse populaire en Algérie avec le recouvrement de l’indépendance en 1962. Sans doute émue par ces images, une femme a lancé des youyous dans la salle. Avant même sa projection, Hors-la-loi a été accusé par l’extrême droite française, des associations de harkis, d’anciens combattants et de pieds-noirs, ainsi que par un député UMP, de falsifier l’histoire. D’un autre côté, 12 intellectuels français, dont sept historiens, ont dénoncé «un retour de la bonne conscience coloniale», tandis que la Ligue des droits de l’homme (LDH) a protesté contre les «pressions» exercées sur les financiers du film et sur le Festival de Cannes. «Il me paraît normal que certains puissent être en désaccord avec mon film, mais je souhaite que ce désaccord s’exprime dans un cadre pacifique et dans la sérénité des idées», a déclaré, de son côté, Rachid Bouchareb. Fréderic Mitterrand, ministre français de la Culture, estime que «la liberté de créer doit rester complète», après avoir rappelé que «ce n’est pas un film d’Histoire, c’est une fiction». Un avis largement partagé par Mme Khalida Toumi dont le représentant, hier à la salle El Mouggar, a rappelé que c’est une œuvre de fiction. Hors-la-loi est une coproduction algéro-française.
    Kader B.
    avatar
    FEDERER

    Masculin Nombre de messages : 2494
    Localisation : nul part
    Emploi/loisirs : Ingenieur .application informatique
    Humeur : voyages-sports-internet-musiques-lectures
    Date d'inscription : 11/01/2010

    Re: Film « Hors-la-loi » : le délégué du Festival de Cannes souhaite que la polémique reste à hauteur du débat d’idées

    Message par FEDERER le Mar 25 Mai - 10:49

    avatar
    FEDERER

    Masculin Nombre de messages : 2494
    Localisation : nul part
    Emploi/loisirs : Ingenieur .application informatique
    Humeur : voyages-sports-internet-musiques-lectures
    Date d'inscription : 11/01/2010

    Re: Film « Hors-la-loi » : le délégué du Festival de Cannes souhaite que la polémique reste à hauteur du débat d’idées

    Message par FEDERER le Mer 26 Mai - 22:08

    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Re: Film « Hors-la-loi » : le délégué du Festival de Cannes souhaite que la polémique reste à hauteur du débat d’idées

    Message par PHOENIX le Jeu 16 Sep - 17:15



    Les harkis et les pieds-noirs menacent de saboter la sortie du film le 22 Septembre : Hors-la-loi réveille les vieux démons


    Le collectif des pieds-noirs français, «Une main devant, une main derrière» appelle à inonder de boules puantes les salles où sera projeté le film.

    La sortie, le 22 septembre prochain dans 400 salles françaises du film, Hors-la-loi, a réveillé les perdants de la guerre d’Algérie: les pieds-noirs et les harkis. En effet, des actions de protestation se préparent pour perturber la sortie, en France, de cette oeuvre cinématographique qui a alimenté les médias durant plus d’un mois lors de sa présentation au Festival du film à Cannes. Le collectif des pieds-noirs français, «Une main devant, une main derrière», dirigé par un certain Roger d’Alger, a appelé sur le réseau social Facebook à inonder de boules puantes les salles qui diffuseront le film Hors-la-loi.

    Une action spectaculaire, qui vise notamment à empêcher les gens d’aller voir ce film qui glorifie l’action du FLN en France. Sur le forum de cette page, «inonder de boules puantes les salles qui diffuseront le film Hors-la-loi, le ton est donné et les messages affluent. Les intervenants, pour la plupart des pieds-noirs (aux noms hispaniques) et des anciens militaires de la Guerre d’Algérie, se donnent rendez-vous dans les salles de la capitale française. D’autres donnent des noms et les adresses des salles où est prévue la projection du film, le 22 septembre prochain.

    Ils sont rejoints dans leur action par des harkis, qui comptent manifester, eux aussi, en appelant au boycott du film et à perturber avec tous les moyens sa sortie en France. Des Algériens interviennent de tant à autre pour répondre aux messages belliqueux et haineux des administrateurs de cette page, qui alimente la haine et la violence. Le collectif «Une main devant, une main derrière» s’engage à défendre les anciens Français vivant en Algérie, en difficulté, lorsque ceux-ci sont menacés de saisie, de vente ou d’expulsion.

    Le 23 mai dernier, ils étaient déjà 1000 partisans de l’Algérie française à manifester à Cannes, contre la présentation sur la Croisette du film de Rachid Bouchareb, suite à l’appel lancé par le député de droite, Lionel Luca. Bouchareb qui est resté silencieux durant la polémique, a répondu lors de la présentation de Hors-la-loi:

    «Le film n’est pas un champ de bataille, il n’est pas fait pour provoquer des affrontements, il a été fait pour ouvrir un débat dans la sérénité», tout en appelant à voir Hors-la-loi comme un «simple film de cinéma» au propos universel alors que certains, sans avoir vu son long métrage, l’ont accusé de «falsifier» l’histoire. «Chacun a sa petite histoire, ses blessures dans la grande histoire. Alors effectivement, on filme dans Hors-la-loi du côté de personnages algériens. C’est mon choix, mais c’est universel.

    On a tous une mère, on a tous une famille, on a tous vécu l’injustice, elle n’est pas qu’algérienne, elle n’est pas que française, elle est valable pour tout le monde», a déclaré, entre autres, Rachid Bouchareb. «Je n’ai pas à prendre en charge toute l’histoire, je fais du cinéma (…). Mais les politiques ont un énorme travail à faire: qu’ils le fassent maintenant, mais qu’on tourne une page définitivement et dans la sérénité», a encore affirmé le réalisateur. Ce n’est pas la première fois que des ultras du Front National, des harkis et des pieds. noirs se rassemblent pour étouffer la mémoire.

    Surtout pour censurer une page d’histoire méconnue par les Français, notamment des massacres de Mai 1945 en Algérie perpétrés par un colonialisme ingrat et sauvage. Et ce n’est pas la première fois que des attaques, des intimidations sont proférées et organisées de manière systématique pour brider tout ce qui rappelle des vérités historiques à ceux qui refusent de guérir de la France coloniale.

    Le film de Rachid Bouchareb, qui reste après tout une oeuvre artistique produite au pays des droits de l’homme et de la liberté d’expression, a véritablement réveillé les vieux démons.

    Adel MEHDI (L'expression)


    _________________


    Le phoenix renait toujours de ses cendres.
    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Re: Film « Hors-la-loi » : le délégué du Festival de Cannes souhaite que la polémique reste à hauteur du débat d’idées

    Message par PHOENIX le Sam 18 Sep - 8:46


    Accusé de contrefaçon, Rachid Bouchareb se défend : "c'est mon histoire que je raconte"

    Le réalisateur du film "Hors la loi", Rachid Bouchareb, accusé de contrefaçon par deux scénaristes, se défend en indiquant qu'il s'agit de son histoire et de celle de sa famille et qu'il n'a jamais rencontré les plaignants. "C'est en partie mon histoire, celle de mes parents, de leurs amis que je raconte ici. A travers eux, j'ai vécu la guerre, le bidonville. Mes parents étaient en plein dedans. (...) J'ai tous mes souvenirs", déclare-t-il dans un entretien au Journal du Dimanche à paraître samedi.

    Rachid Bouchareb se dit également "très agacé par cette accusation". "Je n'ai jamais lu le scénario de ces deux personnes. Je ne les ai jamais rencontrées non plus. Toute la matière qui existe dans Hors-la-loi fait d'abord partie de l'Histoire avec un grand H. Quant à la +petite+ histoire, elle est née au moment de l'écriture d'Indigènes en 2003-2004, premier volet d'une trilogie", explique-t-il. "Franchement, on n'est pas des idiots pour aller plagier le scénario de quelqu'un et se retrouver dans cette situation. C'est complètement dingue", assure-t-il en jugeant que "les grands thèmes (abordés) comme la mort, la vengeance, l'amitié, la fraternité, le combat politique, sont universels".

    Farid Afiri et Philippe Roques, auteurs d'un scénario intitulé "Sparring Partners" dénoncent plusieurs similitudes alors qu'ils assurent avoir envoyé leur synopsis à Jean Bréhat, le producteur, en 2006 et 2007. Ils réclament 750.000 euros chacun, ainsi que l'interdiction du film. Joint par l'AFP mercredi, Jean Bréhat se disait tout à fait serein et remarquait que "tous les gros films sont attaqués (...) parce qu'il y a beaucoup d'argent à la clé", tout en s'interrogeant sur cette nouvelle polémique après celle de Cannes, en mai. "Ce sujet dérange-t-il tellement pour qu'il y ait cette accumulation de choses qui tentent de nuire au film ?", s'interroge également Rachid Bouchareb. L'audience se tiendra le 12 octobre au tribunal de Paris.
    TSA.


    _________________


    Le phoenix renait toujours de ses cendres.
    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Re: Film « Hors-la-loi » : le délégué du Festival de Cannes souhaite que la polémique reste à hauteur du débat d’idées

    Message par PHOENIX le Mar 25 Jan - 20:21


    Oscars 2011 : « Hors-la-loi » de Rachid Bouchareb retenu pour le titre de meilleur film:

    Le drame historique Hors-la-loi de Rachid Bouchareb, représentant l’Algérie, a été sélectionné parmi les cinq finalistes à l’Oscar 2011 du meilleur film en langue étrangère, a annoncé l’Académie américaine des arts et sciences du cinéma mardi 25 janvier. Le long métrage affrontera Caninede Yorgos Lantimos (Grèce), Biutiful d’Alejandro González Iñárritu (Mexique), Incendiesde Denis Villeneuve (Canada) et Revenge de Susanne Bier (Danemark)

    Animée par James Franco et Anne Hathaway, la 83ème cérémonie des Academy Awards se tiendra le 27 février au Kodak Theatre de Los Angeles.

    Source : comme au cinema.



    _________________


    Le phoenix renait toujours de ses cendres.
    avatar
    dellyssien

    Nombre de messages : 91
    Date d'inscription : 06/07/2010

    Re: Film « Hors-la-loi » : le délégué du Festival de Cannes souhaite que la polémique reste à hauteur du débat d’idées

    Message par dellyssien le Mer 26 Jan - 6:12

    Chassés de leur terre algérienne, trois frères et leur mère sont séparés. Messaoud s’engage en Indochine. A Paris, Abdelkader prend la tête du mouvement pour l’Indépendance de l’Algérie et Saïd fait fortune dans les bouges et les clubs de boxe de Pigalle. Leur destin, scellé autour de l’amour d’une mère, se mêlera inexorablement à celui d’une nation en lutte pour sa liberté…

    Avec une bonne connection vous pouvez voir le film ici:
    http://www.megavideo.com/?d=PEDHARG0

    Sinon le downloader ici:
    megaupload.com PEDHARG0


    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Re: Film « Hors-la-loi » : le délégué du Festival de Cannes souhaite que la polémique reste à hauteur du débat d’idées

    Message par PHOENIX le Mer 26 Jan - 16:46


    Merci pour les liens Dellyssien, je vous conseille vivement de regarder ce film, il est pas mal, "Indigénes" est aussi bien fait.


    _________________


    Le phoenix renait toujours de ses cendres.

    Contenu sponsorisé

    Re: Film « Hors-la-loi » : le délégué du Festival de Cannes souhaite que la polémique reste à hauteur du débat d’idées

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 12 Nov - 20:32