DELLYS FORUMACTIF

BIENVENU(E) sur votre forum!
DELLYS FORUMACTIF

Le forum de toutes et tous les Dellyssien(ne)s


    La plus grande marée noire connue

    Partagez
    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    La plus grande marée noire connue

    Message par PHOENIX le Sam 1 Mai - 7:48

    Marée noire: la Floride décrète à son tour l'état d'urgence





    La nappe de pétrole provoquée par l'explosion d'une plateforme dans le golfe du Mexique a atteint dans la nuit les côtes de Louisiane, laissant présager l'une des pires marées noires de l'histoire des Etats-Unis, où elle a été déclarée «catastrophe nationale». Après la Louisiane, l'état d'urgence a également été déclaré en Floride.

    En déclarant l'état d'urgence, la Floride peut recevoir l'aide du gouvernement fédéral afin de faire face à une éventuelle catastrophe naturelle. La nappe de pétrole pourrait toucher les côtes de Floride dès lundi. Les comtés touchés par cette mesure -Escambia, Santa Rosa, Okaloosa, Walton, Bay y del Golfo- se situent dans le nord-ouest de la Floride.

    Avec 800.000 litres de pétrole s'échappant chaque jour du puits de pétrole creusé par la plateforme qui a sombré le 22 avril, la catastrophe pourrait dépasser en ampleur celle de l'Exxon Valdez, la pire de l'histoire américaine, en 1989 au large de l'Alaska.

    Poussée par de forts vents de sud-est, les premières plaques de pétrole ont touché jeudi soir les marais proches de l'embouchure du Mississippi, a déclaré à l'AFP Billy Nungesser, responsable de la commune littorale de Plaquemines Parish. La circonférence de la nappe était évaluée au total à environ 960 km.

    Les marais côtiers de Louisiane constituent un sanctuaire pour la faune, en particulier les oiseaux aquatiques. «Pour les oiseaux, c'est le pire moment: c'est la période de la reproduction et de la nidification», a observé Melanie Driscoll, de l'association écologiste Audubon Society.

    => Pour savoir comment les autorités américaines tentent d'endiguer la marée noire, cliquez ici.


    Des barrages flottants ont été déployés sur près de 50 km pour tenter d'endiguer la nappe de pétrole. Mais pour Bobby Jindal, gouverneur de cet Etat déjà sinistré par le passage en 2005 de l'ouragan Katrina, ce dispositif est insuffisant.

    Bobby Jindal a décrété jeudi l'état d'urgence et demandé le déploiement de 6.000 réservistes de la Garde nationale. Le gouvernement américain a décrété la marée noire «catastrophe nationale», ce qui permet l'utilisation de moyens venant de tout le pays.

    La nappe de pétrole menace aussi les Etats du Mississippi, d'Alabama et de Floride. La marée noire est «le pire des scénarios imaginables pour les pêcheurs de crevettes, les éleveurs d'huîtres et de crabes, et pour les pêcheurs en général», affirmait jeudi Brent Roy, qui loue des bateaux de pêche à Venice, en Louisiane, l'une des communes les plus menacées.

    L'installation, exploitée par le groupe pétrolier britannique BP à 70 km des côtes, a coulé après une explosion et un incendie survenus deux jours plus tôt. Onze personnes sont portées disparues


    BP, mis en cause jeudi par l'administration américaine, «assume toute la responsabilité de la marée noire et la nettoiera», a indiqué vendredi une porte-parole du groupe, précisant que le britannique paierait des dommages et intérêts aux personnes touchées par la marée noire en mesure de «présenter des plaintes légitimes».

    L'agence d'évaluation financière Fitch Ratings estime que le nettoyage de la marée noire pourrait coûter 2 à 3 milliards de dollars. Deux plaintes ont déjà été déposées contre BP par des éleveurs de crevettes.

    Après la marée noire de l'Exxon Valdez - 38.800 tonnes de pétrole déversées dans la mer - ExxonMobil avait déboursé près de 3,4 milliards de dollars pour nettoyer les sites pollués, mettre fin aux procédures pénales et indemniser plus de 32.000 professionnels de la mer.

    Un proche de Barack Obama a déclaré vendredi que l'administration américaine n'autoriserait pas de nouveaux forages pétroliers en mer tant que n'auront pas été établies les causes de l'explosion de la plateforme Deepwater Horizon.

    Le président Obama avait troublé nombre de ses partisans et les écologistes en annonçant en mars la fin d'un moratoire sur l'exploitation pétrolière en mer, dans l'espoir de rallier des soutiens à une loi de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

    (Source AFP)

      La date/heure actuelle est Dim 17 Déc - 4:09