DELLYS FORUMACTIF

BIENVENU(E) sur votre forum!
DELLYS FORUMACTIF

Le forum de toutes et tous les Dellyssien(ne)s


    Baisse de 31% des accidents de la route

    Partagez
    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Baisse de 31% des accidents de la route

    Message par PHOENIX le Ven 23 Avr - 12:24



    L’ouverture de nouveaux tronçons routiers a sensiblement contribué à diminuer les sinistres sur nos routes. Le Trésor public ne recouvre plus les amendes par voie de justice puisque l’automobiliste est tenu de se conformer à des délais précis.

    Entré en vigueur le 1er février dernier, le nouveau code de la route porte chaque jour ses fruits. Pour preuve, les accidents de la circulation sont réduits de 31% pour passer à 3 658 sinistres en trois mois, contre 5 310 durant la même période de l’année. La cause : la rigueur dans l’application de ce texte de loi tant appréhendé par les Algériens qui payent, désormais, cash leurs contraventions. À défaut, la même amende doublera ou exposera son auteur à des poursuites judiciaires. Ce seul aspect, à savoir la poche, a sensiblement contribué à la réduction de l’hécatombe sur nos routes et qui a classé l’Algérie 3e au monde durant une dizaine d’années. Pourtant, le parc automobile a augmenté de 500% pour passer de 1 à 5,2 millions de véhicules, alors que l’infrastructure routière n’était pas au rendez-vous. Et il fallait attendre, en ce sens, l’ouverture de nouveaux tronçons routiers, supérieurs à 540 km, notamment sur l’axe de l’autoroute Est-Ouest, d’une part, et d’autres ouvrages d’art sur les voies de communication autrefois réputées être des points noirs. Et tant mieux pour le Trésor public qui autrefois perdait 100 milliards de dinars pour la prise en charge des victimes, comme pour les compagnies d’assurances qui se plaignaient des pertes immenses enregistrées à cause de cette hécatombe. Mieux, le Trésor public engrange des sommes faramineuses puisque le contrevenant paye comptant son amende et l’État n’a plus besoin de recourir aux recouvrements par voie de contentieux juridique. Lors d’un point de presse organisé, hier, au commandement de la Gendar-merie nationale, le lieutenant-colonel, Ali Bellouti, a estimé que c’est la première fois que l’Algérie a enregistré une baisse aussi sensible en matière d’accidents. La prise de conscience des automobilistes, les campagnes de sensibilisation et le harcèlement médiatique, ajoutés aux dispositions draconiennes contenues dans cette loi, on a enregistré 615 morts, soit 147 de moins, et 6 174 blessés, soit 2 779 de moins, en seulement trois mois, soit de janvier à fin mars 2010. Et si plusieurs facteurs connus sont à l’origine de ces sinistres, il n’en demeure pas moins que l’excès de vitesse reste la raison majeure des accidents qui surviennent surtout que l’automobiliste développe une tendance de confiance induite par les nouveaux tronçons routiers. Dans cette optique, les RN1, 4, 3 et 11 verront bientôt des dispositifs adaptés pour encore juguler ce phénomène inquiétant, alors que des mesures seront prises à l’encontre des piétons à l’origine des accidents. La multiplication des escadrons de sécurité routière, des radars et des points de contrôle ont abouti au retrait de 137 577 permis de conduire en trois mois. L’optimisme étant permis, le conférencier dira que le facteur de prudence commence à s’installer et, de guerre lasse, les réfractaires finiront par abandonner la déraison qui cause annuellement plus de 4 000 morts sur nos routes.

      La date/heure actuelle est Mer 16 Aoû - 12:54