DELLYS FORUMACTIF

BIENVENU(E) sur votre forum!
DELLYS FORUMACTIF

Le forum de toutes et tous les Dellyssien(ne)s


    DIPLOMATIE: France : les immigrés algériens victimes collatérales des négociations sur les accords de 1968

    Partagez
    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    DIPLOMATIE: France : les immigrés algériens victimes collatérales des négociations sur les accords de 1968

    Message par PHOENIX le Ven 23 Avr - 12:13

    La situation des immigrés algériens en France commence à inquiéter sérieusement Alger. Selon une source proche du gouvernement algérien, ces derniers mois ont été marqués par une augmentation sensible du nombre d'expulsions d'Algériens de France.

    Le phénomène toucherait toutes les catégories, y compris des étudiants qui rencontrent des difficultés à faire évoluer leur statut pour rester en France à la fin de leur cursus. Les préfets auraient même reçu des consignes du gouvernement pour ne pas régulariser des Algériens. La tendance devrait se poursuivre dans les prochains mois. Le président Nicolas Sarkozy vient en effet d’opérer un nouveau virage à droite, en durcissant son discours sur la sécurité et en annonçant une loi controversée sur l’interdiction du port de la burqa dans les lieux publics.

    « Entre 8% et 10% des immigrés reconduits à la frontière en France sont des Algériens », indique ainsi notre source. Un chiffre confirmé par les données publiées par la France sur le sujet. Durant le 1er semestre 2009, sur les 14.844 personnes reconduites à la frontière, 1.552 étaient algériennes, soit 10,45%, selon un document de l'Assemblée nationale française. Les Algériens sont deuxièmes à égalité avec les Marocains et derrière les Roumains, qui représentent à eux seuls 30% des expulsés.

    De même, toujours selon la même source, les Algériens auraient de plus en plus de difficultés pour se faire naturaliser français. « Les Français ne régularisent quasiment plus aucun Algérien depuis quelques mois » affirme-t-elle. Les derniers chiffres officiels ne sont pas disponibles mais en 2008, près du quart des 107.000 étrangers naturalisés en France étaient Algériens.

    Pour les Algériens, ce durcissement est directement lié aux négociations actuelles concernant l’accord bilatéral sur l’immigration de 1968. Paris chercherait ainsi à forcer Alger à signer des accords sur la gestion des flux migratoires, comme ceux conclus avec la Tunisie et le Sénégal par exemple. « Les Français parlent de chiffres. Nous mettons en avant la dimension humaine du sujet. Entre l’Algérie et la France, il y a le poids de l’histoire et l’immigration ne peut pas se résumer à un simple marchandage sur le nombre d’Algériens qui pourront venir en France dans un cadre défini par les Français », explique un diplomate algérien. Les négociations sur les accords de 1968 pourraient durer de nombreux mois. Un accord sur le dossier sera difficile à trouver.

      La date/heure actuelle est Dim 17 Déc - 4:15