DELLYS FORUMACTIF

BIENVENU(E) sur votre forum!
DELLYS FORUMACTIF

Le forum de toutes et tous les Dellyssien(ne)s


    Un Suisse construit un minaret sur une cheminée pour protester contre le vote

    Partagez
    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Un Suisse construit un minaret sur une cheminée pour protester contre le vote

    Message par PHOENIX le Jeu 17 Déc - 18:39



    Bravant le tout nouvel interdit, un Suisse a construit un "minaret" sur la cheminée de l'immeuble de sa société située à Bussigny dans la banlieue de Lausanne (est) pour protester contre le récent vote interdisant l'érection d'un tel monument dans la Confédération.

    "C'est scandaleux que les Suisses aient voté pour l'interdiction. A cause de ça, on a reçu le soutien de tous les partis d'extrême droite. C'est la honte", a expliqué jeudi à l'AFP Guillaume Morand, qui dirige une chaîne helvétique de magasins de chaussures.

    Son "minaret", qui ressemble de loin à un vrai avec une base en pierres blanches, une tourelle en PVC ornée de fenêtres en ogive et un toit en bois surmonté d'un croissant doré, est dressé depuis jeudi sur la cheminée de son entreprise lausannoise.

    Se disant choqué par le vote du 29 novembre approuvant à une majorité de 57,5% l'interdiction des minarets en Suisse, réclamée par la droite populiste, l'homme d'affaires, qui n'est lui-même pas musulman, a décidé de construire ce "minaret" en signe de protestation, mais aussi afin d'"envoyer un message de paix".

    "On n'a jamais eu de problèmes avec des musulmans en Suisse", a-t-il insisté, blâmant les partis politiques pour leur manque de réactivité face à l'initiative du parti populiste UDC (Union démocratique du centre).

    Dans un pays ne comptant que quatre vrais minarets pour une communauté de quelque 400.000 musulmans, la construction de Guillaume Morand a déjà "fait pas mal de bruit", notamment sur internet, explique-t-il. Mais, à sa connaissance, pas encore d'émules.

    Seule l'affiche de l'UDC représentant une femme complètement voilée par une burqa devant le drapeau suisse couvert de minarets, dont la silhouette stylisée évoquait des missiles, a été visible pendant toute la campagne, a déploré Guillaume Morand.

    L'issue du vote est d'autant plus "scandaleuse", selon l'homme d'affaires, que la Suisse ne cesse d'encourager les riches Arabes à "venir dépenser leur argent" dans la Confédération.
    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Re: Un Suisse construit un minaret sur une cheminée pour protester contre le vote

    Message par PHOENIX le Ven 26 Mar - 10:20

    Affaire des minarets. La Suisse condamnée par l’ONU

    Qui sème le vent, récolte la tempête. C’est ainsi que le vote sur l’interdiction des minarets revient tel un boomerang vers le gouvernement suisse

    Par 20 voix contre 17 et 8 abstentions, le Conseil des droits de l’homme de l’ONU a condamné l’interdiction de la construction de minarets comme une manifestation d’islamophobie. Le document présenté par l’Organisation de la conférence islamique (OCI) « condamne fermement l’interdiction de la construction de minarets et de mosquées et d’autres mesures discriminatoires récentes, qui sont des manifestations d’islamophobie en claire contradiction avec les obligations internationales dans le domaine des droits de l’homme concernant la liberté de religion, de croyance, de conscience et d’expression ». Reste que ce dossier de « l’islamophobie », développée par la Suisse, risque de revenir sur la table de la Ligue arabe à Syrte en Libye les 27 et 28 mars. Là, la situation risque de se gâter surtout que Berne est en conflit direct avec Tripoli. En attentant l’heure libyenne, la CDH, depuis Genève, a souligné que « de telles mesures discriminatoires votées en Suisse pourraient alimenter la discrimination, l’extrémisme et les fausses perceptions conduisant à la polarisation et à la fragmentation avec des conséquences dangereuses et imprévisibles ». La Suisse n’est pas nommément mentionnée dans le texte, mais indirectement visée à la suite du vote du peuple suisse interdisant la construction de nouveaux minarets le 29 novembre.

    Babacar Ba, représentant de l’OCI auprès des Nations unies à Genève, a affirmé que l’OCI agira à la fois au niveau diplomatique et au niveau légal. « Nous continuons de discuter avec les autorités suisses », a déclaré l’ambassadeur en rappelant que le secrétaire général de l’OCI avait rencontré le 2 mars à Genève la conseillère fédérale, Micheline Calmy-Rey, au début de la session du Conseil. Les discussions avec la Suisse portent aussi sur la situation au Proche-Orient, a-t-il fait remarquer. « La Suisse doit redresser une situation qui la met en porte-à-faux avec ses engagements internationaux », a affirmé l’ambassadeur. Il a évoqué « la nécessité d’une contre-initiative en Suisse pour revenir sur cette décision ». Babacar Ba a encouragé les personnes atteintes dans leurs droits par l’interdiction des minarets à faire recours sur le plan légal, sur le plan interne et international, devant la Cour européenne des droits de l’homme, « pour avoir gain de cause ». L’ambassadeur a estimé que l’acceptation de l’initiative contre les minarets viole les articles 8 et 15 de la Constitution fédérale. « Il faut faire en sorte que cette initiative ne porte pas davantage préjudice aux droits des musulmans », a-t-il dit. La résolution adoptée à l’ONU condamne dans un de ses paragraphes l’interdiction de la construction de minarets. L’ambassadeur Babacar Ba a affirmé sans ambiguïté que ce paragraphe a été introduit à la demande de l’OCI à la suite du vote suisse le 29 novembre, un vote qui « porte préjudice à la liberté religieuse et aux droits des musulmans de construire comme ils veulent leurs lieux de culte ».




    Par Amine Djazairi( El Watan ).

      La date/heure actuelle est Lun 23 Oct - 22:42