DELLYS FORUMACTIF

BIENVENU(E) sur votre forum!
DELLYS FORUMACTIF

Le forum de toutes et tous les Dellyssien(ne)s


    Un hacker algérien, pisté par le FBI, arrêté à Bangkok

    Partagez
    avatar
    FEDERER

    Masculin Nombre de messages : 2494
    Localisation : nul part
    Emploi/loisirs : Ingenieur .application informatique
    Humeur : voyages-sports-internet-musiques-lectures
    Date d'inscription : 11/01/2010

    Un hacker algérien, pisté par le FBI, arrêté à Bangkok

    Message par FEDERER le Mar 8 Jan - 8:45

    salut
    Un hacker algérien parmi les plus redoutés sur la toile vient d'être arrêté par la police thaïlandaise alors qu'il transitait pas l'aéroport Suvarnabhumi de Bangkok. Hamza Bendellaj, 24 ans, est une prise de taille pour le FBI puisqu'il figure dans le «Top 10» de la cybercriminalité. Il était suivi par cet organisme de sécurité américain depuis trois années et c'est le FBI qui a alerté la police thaïlandaise de son passage par Bangkok.
    Le hacker est un diplômé en informatique, sorti en 2008 de l'université algérienne. On lui reproche d'avoir subtilisé de très grosses sommes d'argent à des sociétés financières importantes en utilisant le piratage informatique dans lequel il était passé maître. Il pouvait empocher de 10 à 20 millions de dollars au cours d'une simple transaction illicite. Le FBI a calculé que Bendellaj aurait amassé près de 217 millions de dollars au cours de sa courte carrière de cybercriminel. Le commissaire de police de l'immigration, le lieutenant général Phanu Kerdlabpol, a déclaré à la presse que l'Algérien «voyage à travers le monde en première classe et mène une vie de luxe.» Ses instruments de «travail» : un téléphone satellite et un ordinateur portable. Karim Bendellaj sera extradé de Thaïlande vers les Etats-Unis, probablement vers la Georgie, Etat d'origine du mandat d'arrêt lancé contre lui. A signaler que l'arrestation du hacker algérien s'est faite dans une ambiance bon enfant, l'humour étant sa nouvelle arme : «Je ne suis pas dans le top 10, peut-être dans le top 20 ou 50», a dit Bendelladj en riant avant de conclure : «Je ne suis pas un terroriste. »
    Le cas de «Samo-Dz»
    Les activités de ces hackers n'échappent pas aux services de sécurité étrangers. Ainsi, en janvier 2012, la police française lançait une alerte en vue d'arrêter un pirate informatique de Bab-El-Oued qui agissait sous le sobriquet de «Samo_Dz». Agé de 22 ans, ce dernier était recherché pour des attaques perpétrées sur des sites de préfectures et du gouvernement français. Selon le quotidien français Le Parisien, la police avait réussi à identifier l'auteur de plusieurs-attaques contre des sites de préfectures et du gouvernement français. Une dizaine de sites de préfectures et quatorze du gouvernement plus précisément qui étaient restés longtemps inaccessibles. Impossible cependant d'interpeller le pirate puisqu'il «a agi à distance depuis plusieurs adresses informatiques qui renvoient vers des connexions situées de l'autre côté de la Méditerranée». France Info avait pour sa part indiqué que «Samo_Dz» continuait d'agir puisque «depuis le début de l'année, il a notamment revisité les pages d'une clinique toulousaine et d'un forum de l'université de Picardie» en laissant des messages du type «la France doit reconnaître ses crimes en Algérie» dans certains des sites piratés. «Samo_Dz» revendiquait sur des forums consacrés au piratage près de 250 attaques.
    Un an de prison pour le hacker batnéen
    Par ailleurs, les affaires de piraterie, même si elles sont rarement jugées en Algérie, commencent à être traitées par les tribunaux de notre pays. Pour preuve, ce procès contre un hacker de 21 ans qui a eu lieu au tribunal des délits près la cour de Batna où il a été condamné à une année de prison ferme. Il était accusé de piraterie des sites des compagnies américaines. C'est d'ailleurs suite à des informations fournies par l'ambassade des Etats-Unis à Alger aux services de sécurité algériens qu'il a pu être arrêté. Ce jeune homme extirpait des informations confidentielles des sites de grandes sociétés américaines pour les revendre ensuite à des pirates russes, australiens, turcs et d'autres pays. Le jeune Batnéen, dont le pseudonyme de hacker était «The White Hat» était surveillé par le «Safe Net Work» du bureau fédéral d’investigations américain, le FBI ; qui a collaboré avec la police algérienne dans le cadre ayant mené à l'arrestation du «malfaiteur informatique». Ces hackers algériens, très redoutés sur la toile, sont très bien formés et font partie de réseaux internationaux de «hackers» qui peuvent immobiliser des sites ou faire passer des messages sur les sites bloqués. Si la majorité des hackers agissent dans le but de dénoncer la répression et les restrictions imposées par certains régimes à l'internet (Anonymous), une minorité glisse vers la délinquance en monnayant leurs informations ou en piquant des codes bancaires et autres qui peuvent leur permettre de détourner de grosses sommes d'argent comme c'est le cas de Hamza Bendelladj.

    Source : Le Soir D’Algérie


    _________________
    La vie sans but est comme un feu sans flamme.
    avatar
    albatros

    Nombre de messages : 245
    Date d'inscription : 12/09/2010

    Re: Un hacker algérien, pisté par le FBI, arrêté à Bangkok

    Message par albatros le Mar 8 Jan - 9:59

    Salut!
    Il s'est baladé pendant trois ans au frais de l'oncle Sam. Il a mené une vie de luxe. Chaque chose a une fin. Il va terminer sa vie 3and 3amou Sam...Salam.

      La date/heure actuelle est Sam 22 Sep - 11:17