DELLYS FORUMACTIF

BIENVENU(E) sur votre forum!
DELLYS FORUMACTIF

Le forum de toutes et tous les Dellyssien(ne)s


    Ali Tounsi victime d’un attentat

    Partagez
    avatar
    FEDERER

    Masculin Nombre de messages : 2494
    Localisation : nul part
    Emploi/loisirs : Ingenieur .application informatique
    Humeur : voyages-sports-internet-musiques-lectures
    Date d'inscription : 11/01/2010

    Ali Tounsi victime d’un attentat

    Message par FEDERER le Jeu 25 Fév - 14:24

    Le Directeur général de la Sûreté nationale (DGSN) Ali Tounsi a été victime, jeudi 25 février, d’un attentat dans son bureau à Alger, a-t-on appris de source sûre. Il aurait succombé à ses blessures, selon la même source. L'auteur de cet acte serait un collaborateur de M. Tounsi. Shocked


    Source : TSA
    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Re: Ali Tounsi victime d’un attentat

    Message par PHOENIX le Jeu 25 Fév - 18:19

    On assiste bien a " l'acte II " "" casdi merbah ""...a qui le tour, décidement dans ce pays, nul n'est a l'abri confused méme eux qui sont les plus protégés, mais de toute façon on le voit bien qu'il s'agit de rendement de compte entre clans rivaux...est ce une façon de casser les enquetes anti corruptions??????
    avatar
    FEDERER

    Masculin Nombre de messages : 2494
    Localisation : nul part
    Emploi/loisirs : Ingenieur .application informatique
    Humeur : voyages-sports-internet-musiques-lectures
    Date d'inscription : 11/01/2010

    Re: Ali Tounsi victime d’un attentat

    Message par FEDERER le Jeu 25 Fév - 19:12



    L’assassin présumé, Ouldtach Chaib âgé de 64, retraité de l’armée nationale et chargé, récemment de l’unité héliportée de la DGSN, aurait demandé une entrevue avec sa victime en marge d’une réunion programmée. Âpres des échanges verbaux qui auraient mal tournés, et craignant des poursuites à son encontre, l’énergumène aurait sorti son arme tirant cinq balles atteignant sa victime à la tête. L’assassin qui s’est blessé au pied a tenté, ensuite, de se donner la mort en se tirant une balle dans la Poitrine. Grièvement blessé, Il a été évacué à l’hôpital Mayot ou il se trouverait dans un état comateux. Les raisons qui auraient incitées à une telle réaction seraient liées, semble t-il, à une quelconque affaire de corruption. Les enquêteurs de la DGSN et sur ordre du défunt directeur général seraient arrivés à la conclusion impliquant Chaib Ouldtach qui a un rapport avec la passation de contrat douteux concernant l’acquisition d’équipement et de matériel notamment la pièce de rechange pour les hélicoptères et leur maintenance. L'auteur de cet acte serait un parent de la victime et officier supérieur de la police et proche collaborateur du colonel Ali Tounsi qui a succombé à ses blessures, selon la même source a été transportée au niveau du laboratoire de la police scientifique de Château neuf, à Alger ou git sa dépouille. Natif de la région de Annaba, et père de deux filles et un garçon, le patron de la police qui a passé prés de quinze ans à la tête de la Direction générale de la sûreté nationale est né en 1936. " Si el ghouti" de son nom de guerre était membre actif de l'ancien MALG. Il a rejoint sous Boumedien, les rangs de la sécurité militaire jusqu'à sa sortie à la retraite, en qualité de colonel. En 1995, il fut nommé sous Zeroual à la tête de la DGSN.

    La capitale Alger est bloquée, après cet attentat. Des barrages de police et même, dit-on, de l’armée, encadrent la ville. Aucune information n’a encore filtré sur les circonstances de cet assassinat. Le défunt directeur général de la DGSN avait rédige un mémoire qu'il aurait intitulé "le mot de la fin" et dont echorouk détient une copie qu'elle publiera dans toutes ses editions, samedi


    Voilà, qui croire, maintenant ? et tant que les autorités nous cachent des vérités sur de telles faits, l'Algérien ne fera pas confiance à ses Dirigeants, voilà tout

    ALLAH yarhamou

    source
    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Re: Ali Tounsi victime d’un attentat

    Message par PHOENIX le Ven 26 Fév - 9:07

    Assassinat de Tounsi : le communiqué du ministère de l’Intérieur
    Communiqué


    « C'est avec beaucoup de consternation que le ministre d'Etat ministre de l'intérieur et des Collectivités locales déplore en ce jour à 10h45 le décès de M. Ali Tounsi, directeur général de la Sûreté nationale.


    « Le décès de M. Ali Tounsi, Directeur Général de la Sûreté nationale est survenu lors d'une séance de travail, au cours de laquelle un cadre de la police, apparemment pris d'une crise de démence a utilisé son arme et a blessé mortellement le Colonel Ali Tounsi, après quoi il a retourné l'arme contre lui se blessant gravement et a été transféré à l'hôpital.

    « En cette douloureuse circonstance, le ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales présente ses sincères condoléances et exprime sa sympathie émue à la famille du défunt et à l'ensemble du corps de la Sûreté nationale et tient à souligner le patriotisme de feu Colonel Ali Tounsi, compagnon d'armes et cadre valeureux, qui a consacré toute sa vie au service de la nation, à la lutte antiterroriste durant les seize dernières années et à la modernisation de la Sûreté nationale.

    « Le ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales fait appel à l'ensemble des personnels de la DGSN pour maintenir l'impulsion et la dynamique engagées par le défunt dans leurs missions au service des institutions de la République.


    « Une enquête judiciaire est ouverte pour déterminer les circonstances de ce douloureux événement ».

    Arrow Arrow Arrow Arrow Affaire a suivre !!!.
    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Re: Ali Tounsi victime d’un attentat

    Message par PHOENIX le Ven 26 Fév - 10:17


    Oultache, l’officier mystérieux et ami de Ali Tounsi

    Le colonel Choueib Oultache, par qui le crime est arrivé, semble inconnu au sein de l’institution policière où il exerce comme chef de l’unité aérienne de la Sûreté nationale dont les bureaux sont situés à Dar El Beida, à l’est d’Alger.




    Ancien pilote de l’aviation militaire, âgé de 66 ans, il s’est vu confier cette lourde responsabilité par Ali Tounsi en personne, étant donné les relations d’amitié qui lient les deux officiers depuis des années, mais aussi du fait que Oultache est un spécialiste des hélicoptères. L’unité en question a été créée en 2003 et depuis, le colonel s’est investi personnellement pour la mettre sur pied. Sa mission était d’assurer la surveillance et la régulation du trafic routier, la recherche et la poursuite de personnes et véhicules suspects et aussi la couverture aérienne des manifestations et des événements grâce aux hélicoptères équipés de caméras. Ses subordonnés et collègues ne connaissent rien de lui, si ce n’est les rumeurs qui se sont multipliées ces deniers mois sur des malversations dans des marchés d’importation de pièces de rechange auprès d’un fournisseur français et également des marchés relatifs à du matériel informatique. Une enquête était en cours sur l’affaire, ce qui a poussé à sa suspension de son poste. Son acte a choqué tous les policiers, même si le personnage était mystérieux pour eux.
    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Qui etait ALI TOUNSI?

    Message par PHOENIX le Sam 27 Fév - 19:52

    QUI etait ALI TOUNSI ?

    Né en 1934 a Metz en France. Fils de Tayeb, un militaire français (Officier) jusqu’à sa retraite. Nationalité double, Française et Algérienne. Elevé a Meknes au Maroc ou son père était en garnison dans l’armée française. En 1961, on le retrouve au sein du 2 eme bureau de l’armée française a Sidi Bel Abbes. Membre du commando”TEMPETE” composé de supplétifs récupérés par les services secrets français sous les ordres de l’officier français de saint georges d’où l’appellation « Commando Georges » L’engagement de Tounsi au sein de ce sinistre commando de chasse a été le fruit de sa collaboration sans réserve avec l’armée coloniale. Au cessez le feu, il est injecté dans l’administration naissante grâce a des relations familiales nouées au Maroc qui ignoraient sa collaboration avec l’armée coloniale, il est enrôlé dans les rangs de l’ANP. En 1983, son engagement avec l’armée française durant la guerre de libération ayant été dévoilé, il est radié de l’ANP. Son passage au sein d’une structure dépendant du ministère de la jeunesse et des sports lui vaut en 1994 une condamnation a une peine de prison pour détournement et dilapidation de deniers et de biens publics. En appel, début 1995, et malgré son intimité avec “la magistrate” siégeant, la peine de prison fut confirmée bien qu’abaissée. Le résumé d’un document rédigé par un groupe d’officiers de la direction générale de la sûreté nationale (DGSN), soucieux de dénoncer les exactions de l’ex-officier de la Sécurité Militaire et un fidèle de Larbi Belkheir. LE TORTIONNAIRE D’hier , GRAND PATRIOTE aujourd’hui : ALI TOUNSI,extait de "sétif info"
    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Re: Ali Tounsi victime d’un attentat

    Message par PHOENIX le Ven 12 Mar - 9:28

    Des cadres de la dgsn livrent leur version
    Les témoins dans l’affaire Tounsi auditionnés


    L’enquête commence à livrer ses premiers éléments. Les cadres de la DGSN ont été auditionnés sur les circonstances du drame du 25 février dernier. D’autres responsables de la Sûreté nationale sont également concernés par les investigations afin que toute la lumière soit faite sur cet assassinat.

    Le directeur de l’administration générale (DAG), le chef de sûreté de wilaya d’Alger, ainsi que le secrétaire du défunt Ali Tounsi étaient parmi les premières personnes auditionnées par le magistrat instructeur du tribunal de Bab El-Oued en qualité de témoins. Ces derniers, auditionnés par le juge d’instruction du tribunal de Bab El-Oued sur l’assassinat du DGSN, ont déclaré qu’ils ont tiré sur le colonel Oultache en guise de riposte avant de maîtriser l’assassin, sans savoir sur le moment ce qui venait de se passer dans le bureau du DGSN. Ils ont affirmé aussi que l’assassin de Tounsi “était dans un état furieux et tirait sur eux de telle façon qu’il était difficile de le maîtriser”.
    Le divisionnaire Dlimi, directeur de l’administration générale (DAG), qui a tiré sur Oultache, a justifié son acte par la riposte aux coups de feu tirés par ce dernier. “Il a tiré sur le chef de sûreté de wilaya d’Alger, il voulait cibler les cadres présents”, a-t-il révélé, avant de préciser que le colonel Oultache n’a pas tenté de se suicider. Des sources proches des enquêteurs ont indiqué que des proches du défunt seront également convoqués pour être auditionnés dans le cadre des investigations afin que toute la lumière soit faite sur la nature des relations entre les deux hommes surtout les derniers jours, d’autant que le ministre de l’Intérieur a affirmé que le mobile de l’assassinat “était un conflit personnel”. Ce que dément catégoriquement la famille Tounsi. Des cadres de la DGSN, interrogés sur la question, déclarent en revanche que le colonel Oultache était un proche collaborateur du défunt, mais pas un ami personnel.
    En attendant d’autres détails sur cette affaire, une source proche du dossier affirme que les enquêteurs auront besoin d’écouter plusieurs autres responsables de la Sûreté nationale en qualité de témoins du fait qu’il “n’y a pas de témoin oculaire de ce qui s’est réellement passé ce jour-là dans le bureau de la victime”, d’autant que le chef de cabinet du défunt Ali Tounsi a déclaré n’avoir rien entendu de ce qui s’est passé entre Tounsi et Oultache.
    Le DAG était dans la salle de réunion en compagnie du chef de sûreté de la wilaya d’Alger lorsque le secrétaire de Tounsi, qui ignorait encore ce qui venait de se passer, leur demande de rejoindre le bureau du DGSN à la demande de Oultache.
    “Arrivés sur les lieux, ils ont été surpris de voir le colonel Oultache tenir une arme dans sa main et tirer sur eux, touchant légèrement le chef de sûreté de wilaya d’Alger à la tête. À ce moment-là, le DAG a riposté, touchant Oultache avec deux balles pour l’immobiliser”, selon les réponses des cadres auditionnés. De son côté, le secrétaire de Tounsi aurait justifié le non-respect de la réglementation interne, qui exige le dépôt d’armes au secrétariat avant de rentrer au bureau du DGSN, par le fait que le colonel Oultache ne s’était jamais soumis à cette réglementation ni autre protocole vu les relations entre le défunt et son assassin. “Il était son proche collaborateur et personne ne se doutait de ses intentions ce jour fatidique, il voulait seulement voir comme à son habitude le défunt qui se préparait à une réunion avec ses cadres.”
    Les fonctionnaires présents le 25 février dernier seront entendus par le juge d’instruction y compris les policiers qui étaient à l’extérieur de la DGSN. Les circonstances du crime resteront obscures, selon des observateurs, et ne pourront être élucidées que si le coupable décide de parler. Ce qui n’est pas encore le cas dès lors qu’il persiste à dire qu’il ne se souvient de rien.

    LIBERTE.

    Contenu sponsorisé

    Re: Ali Tounsi victime d’un attentat

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 15 Déc - 4:14