DELLYS FORUMACTIF

BIENVENU(E) sur votre forum!
DELLYS FORUMACTIF

Le forum de toutes et tous les Dellyssien(ne)s


    Mostefa Bouchachi : «Le 12 février, nous marcherons»

    Partagez
    avatar
    dellyssienne

    Féminin Nombre de messages : 443
    Emploi/loisirs : informaticienne
    Date d'inscription : 04/12/2009

    Mostefa Bouchachi : «Le 12 février, nous marcherons»

    Message par dellyssienne le Mar 1 Fév - 11:03

    Le ministre de l’Intérieur vient de réaffirmer l’interdiction des marches dans la capitale. Il anticipe déjà sur la marche à laquelle a appelé la Coordination nationale pour le changement et la démocratie.

    Le président de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (Laddh), Mostefa Bouchachi affirme que la marche du 12 février prochain est maintenue quelle que soit la décision de la wilaya d’Alger et du ministère de l’Intérieur. Il dénonce, dans ce sens, l’interdiction des manifestations à Alger qui, selon lui, ne repose sur aucun texte réglementaire.

    http://www.elwatan.com/entretien/mostefa-bouchachi-le-12-fevrier-nous-marcherons-01-02-2011-109704_121.php
    avatar
    FEDERER

    Masculin Nombre de messages : 2494
    Localisation : nul part
    Emploi/loisirs : Ingenieur .application informatique
    Humeur : voyages-sports-internet-musiques-lectures
    Date d'inscription : 11/01/2010

    Tous les trains à destination d'Alger bloqués

    Message par FEDERER le Ven 11 Fév - 18:16

    Salut
    Tous les trains à destination de la capitale, Alger, sont à l'arrêt. Le pouvoir utilise tous les moyens pour empêcher les citoyens algériens de rejoindre Alger pour participer à la marche du 12 février. En plus des multiples barrages policiers autour de la capitale, le régime vient de bloquer le trafic ferroviaire dans une nette volonté d'isoler la ville. Un déploiement sans précédant des forces de police quadrille la capitale qui est en état de siège. Un climat très lourd et une vive tension sont perceptibles dans la ville blanche.

    Source :Radio-kalima


    _________________
    La vie sans but est comme un feu sans flamme.
    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Re: Mostefa Bouchachi : «Le 12 février, nous marcherons»

    Message par PHOENIX le Ven 11 Fév - 21:36



    Le Gouvernement Algerien va faire tous ce qu'il faudra pour se maintenir et garder la main sur le pays mais on ne peut pas eternellement etouffer la volonté du peuple.

    Le pouvoir a quadrillé la capitale, bloqué les grands axes et les accés vers la capitale, alors dans ce cas il faudra peut etre songer à faire la revolution regionale, dans les grandes villes du pays et isoler la capitale, puis marcher vers elle...j'espere que la revolution Algerienne est trés proche!.


    _________________


    Le phoenix renait toujours de ses cendres.

    himalaya

    Nombre de messages : 19
    Date d'inscription : 07/01/2011

    Re: Mostefa Bouchachi : «Le 12 février, nous marcherons»

    Message par himalaya le Dim 13 Fév - 18:00

    je me demande quelle est la nature de l'anesthesie qu'utilise l'etat algerien pour endormir ses citoyens .ca doit etre de l 'anesthesie pour elePHants ce n'est pas possible tout les autres peuples arabes commence a trouver l'antidote sauf les algerienS ,ou peut etre ce n'est qu'une blague!! qui sait? ZAAMA ILS DISENT LES ALGERIENS DANGER TAZZ YA TZAIR MACHI YA MASSAR MOI JE SAIT QUE LES EGYPTIENS SONT FORT CHAPEAU L'EGYPTE
    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Re: Mostefa Bouchachi : «Le 12 février, nous marcherons»

    Message par PHOENIX le Dim 13 Fév - 19:30


    Salut HIMALAYA et ami(e)s forumistes, ce n'est pas faux ce que tu dis mais il faut savoir que le peuple Algerien est un peuple epuisé, titanisé et surtout trés circonspect, la révolte populaire avait éclatée en premier lieu le 05 octobre 1988 et d'aprés les echos ces evenement avaient engendré pas moins de 2000 morts en plus des gens emprisonnés, torturés, exilés....etc, aprés c'est évenéments, on a eu à faire à une décénie ensaglantée semblable à celle de l'occupation coloniale avec des miliers de morts et de disparus puisque la repression a été trés forte des deux cotés(...), le peuple s'est retrouvé alors coincé entre les macheoires d'un étau bien acéré et que l'on veuillent ou non, les Algeriens ne sont pas plus ni moins courageux que d'autres, les Algeriens ont beaucoup donner et beaucoup souffert, cela dit, on est peut etre à l'aube d'un changement majeur qui necessite beaucoup de sacrifices face à ces mafieux du pouvoir...ils ne seront vraiment pas facile à deloger, ils sont accrochés à leurs profits comme des moules s'accrochant aux rochers et que seul une solidarité populaire avec une mobilisation massive et sans precedant pourra les éjecter de leurs " Kourssi ".

    Je voulais juste rendre homage aux courageuses personnes qui ont défier le pouvoir avec son arcenal de 30.000 de policiers deployés dans la capitale pour reprimer les manifestants, mais aussi rendre féliciter toutes les Algeriens à travers le monde qui ont marché en soutiens à leurs fréres en Algerie, dont moi même j'ai participé hier ici en france.

    Salutations à toutes et à tous.




    Algérie : manifestations de soutien en France
    envoyé par BFMTV. - L'actualité du moment en vidéo.


    _________________


    Le phoenix renait toujours de ses cendres.
    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Re: Mostefa Bouchachi : «Le 12 février, nous marcherons»

    Message par PHOENIX le Dim 13 Fév - 19:48


    Je voulais saluer egalement le courage des femmes par leurs presence au sein de la marche, alors honneur aux dames!.

    Les femmes ont répondu présent «Je marche pour mes enfants…»!!


    «Il fallait être là. Non pas par mimétisme par rapport à la Tunisie et l’Egypte, mais parce que je ne veux pas que mes enfants prennent une barque pour partir ailleurs».

    Elles sont venues, elles sont toutes là bravant le danger et leurs parents. De la simple citoyenne, mère de famille, à l’universitaire, intellectuelles fières et altières, mais aussi à l’étudiante qui, accompagnée de son cousin, ou qui de son copain pour la protéger, médecin ou responsable d’organisme pour la défense des droits de la femme à l’image des associations Djazaïrouna et Wassila, le centre d’écoute au profit des femmes et des enfants.

    Toutes étaient là pour crier leur ras-le-bol et marcher pour une Algérie meilleure et un avenir radieux pour leurs enfants. «On est venu participer à la marche, pas pour nous, mais pour les prochaines générations qui arrivent», nous dira cette mère de famille voilée, accompagnée de ses trois petites filles. Certaines dames criaient leur misère à qui veulent les entendre, leur misère sociale, les problèmes de chômage et de la retraite. Des vieilles dames, munies parfois du drapeau national, profitaient enfin de cette tribune pour dire leur combat, en vain. Des femmes qui ont frappé à toutes les portes sans trouver d’écho, si ce n’est la bureaucratie à tous les étages.

    La grogne sociale faisait bloc contre les injustices et les maux pour dire stop à la gabegie d’un système riche par ses pétrodollars, mais pauvre par sa population. «On est là pour lutter pour la jeunesse pour qu’elle vive décemment», fera remarquer ce médecin qui dira venir avant tout en tant que femme. Et de renchérir: «Nous avons toujours marché, nous avons lutté contre le terrorisme, nous avons réussi et aujourd’hui on réussira et on arrivera à quelque chose. Je suis une femme et je suis venu marcher, quoique la marche a été interdite et qu’on allait réprimer les manifestants.

    Il fallait être là. Non pas par mimétisme par rapport à la Tunisie et l’Egypte. En tant que femme, je m’inquiète davantage, car j’ai des enfants et je n’ai pas envie qu’ils prennent une barque pour partir ailleurs. J’ai envie qu’ils vivent dans leur pays là où je suis née et là où j’ai toujours vécu avec mes parents et mes grands-parents et où mes ancêtres sont enterrés», s’obstine-t-elle avant d’ajouter: «Je revendique un Etat de droit qui redonne l’espoir à tout le monde, y compris aux femmes. On nous méprise. On est humiliées.» Même constat, de nombreuses femmes présentes à cette journée ensoleillée pour défendre leurs droits de femme citoyenne à part entière. «Et si tu tombes 7 fois, toujours te relever 8 fois» dit un adage asiatique. Et les femmes algériennes l’ont prouvé de tout temps et à chaque combat. De la guerre de Libération aux marches de citoyenneté contre l’obscurantisme durant les années 1990. Elles étaient toutes là, en effet, même si pour une cinquantaine d’entres elles furent embarquées par la police en cette journée du 12 février puis relâchées. Elles sont prêtes à revenir, car la liberté de la femme ça ne se limite pas au 8 mars! «Restituer les droits civiques des Algériens et s’organiser en tant que société. La liberté ne se donne pas, elle s’arrache», comme souligné par l’artiste Amazigh Kateb – qui était présent à la marche – est le credo des femmes algériennes.

    Parmi les slogans on pouvait entendre: «Une Algérie unifiée» mais aussi «Liberté d’expression, à bas l’oppression».

    Certaines femmes malmenées repartiront avec des ecchymoses, mais… la tête haute malgré tout.

    «I have a dream», évoquera une citoyenne…
    O. HIND ( L'expression ).



    _________________


    Le phoenix renait toujours de ses cendres.
    avatar
    FEDERER

    Masculin Nombre de messages : 2494
    Localisation : nul part
    Emploi/loisirs : Ingenieur .application informatique
    Humeur : voyages-sports-internet-musiques-lectures
    Date d'inscription : 11/01/2010

    l'opposition fonce et annonce une nouvelle marche le 19 février

    Message par FEDERER le Lun 14 Fév - 7:46

    salut
    Déterminée à parvenir à un changement de régime en Algérie dans la foulée des révolutions de Tunisie et d'Egypte, l'opposition algérienne a annoncé dimanche une nouvelle marche le 19 février à Alger, après celle "positive", selon elle, de samedi.
    Le lieu de rendez-vous sera le même, a précisé Me Bouchachi, confirmant des informations qui circulaient dès dimanche sur une possible nouvelle marche la semaine prochaine. Les défilés sont interdits à Alger, dans le cadre de l'état d'urgence déclaré dans le pays en 1992 et renforcé dans la capitale en 2001.
    Celle qu'elle avait organisée samedi à partir de la Place du 1er mai devait mener sur environ 4 km vers la Place des Martyrs dans le vieil Alger. Ses centaines de participants avaient été bloqués par un important dispositif estimé à quelque 30.000 policiers qui ont procédé à de brèves interpellations -14 selon le ministère de l'Intérieur, 300 selon l'opposition.


    _________________
    La vie sans but est comme un feu sans flamme.
    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Re: Mostefa Bouchachi : «Le 12 février, nous marcherons»

    Message par PHOENIX le Lun 14 Fév - 9:34


    Louisa Hanoune pulvérise le RCD

    Selon elle, tout plaidait pour «l’échec de cette marche à laquelle a appelée le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD)». Un parti «ayant déjà appelé à la normalisation des relations avec Israël».

    Louisa Hanoune a descendu en flammes, hier, le parti de Saïd Sadi. S’exprimant lors d’une conférence de presse tenue en son siège à Alger, la secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT) a dressé un constat d’échec de la marche de samedi dernier. Selon elle, tout plaidait pour «l’échec de cette marche à laquelle a appelée le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD)».

    Un parti «ayant déjà appelé à la normalisation des relations avec Israël, ayant encouragé les puissances étrangères à intervenir indirectement dans les affaires internes du pays et ayant privé les jeunes de la pension de chômage», a-t-elle déclaré. La première dame du PT a indiqué que c’est plutôt le RCD qui avait appelé à cette marche, qui, en fin de compte, n’a drainé qu’«une centaine de citoyens». «Il y avait plus de journalistes que de protestataires à la place du 1er Mai», a-t-elle soutenu, se basant sur le constat fait par ses militants présents sur place. Pire, les citoyens qui sont venus marcher «ont adhéré par conviction et non pas en réponse à l’appel lancé par la formation de Saïd Sadi», a-t-elle affirmé.

    Par ailleurs, elle a exprimé son étonnement de la mobilisation par les pouvoirs publics de milliers de policiers pour empêcher cette marche, pourtant tout indiquait à l’avance que cette action de rue n’allait pas réussir. Louisa Hanoune a déclaré ne pas comprendre l’attitude des autorités publiques qui craignent les dérapages, pourtant l’Algérie n’a rien d’analogue avec la Tunisie et l’Egypte. «La situation politique et sociale en Algérie est différente de ces deux pays», a estimé Mme Hanoune. Pour preuve, a-t-elle ajouté, l’Etat a pris des mesures pour préserver la souveraineté nationale et améliorer les conditions de vie des citoyens. Elle a toutefois reconnu que beaucoup reste à faire et à parfaire pour améliorer la qualité de vie des Algériens. Aussi, elle a soutenu que les citoyens sont conscients et savent distinguer le bien du mal, comme elle a insisté sur la nécessité de procéder à la levée de l’état d’urgence et le respect des libertés. Comme à l’accoutumée, l’oratrice a plaidé pour l’organisation d’élections législatives anticipées et l’amendement du code électoral.

    La secrétaire générale du Parti des travailleurs n’a pas manqué de critiquer les médias étrangers, qui, selon elle, focalisent leur intérêt sur l’Algérie et tentent d’influer sur les jeunes. Elle a relevé, sur ce point, que quelques chaînes de télévision ferment les yeux sur des événements qui affectent leurs propres pays et procèdent à la surmédiatisation d’événements dans d’autres pays.

    Par Aomar F.(Le jour d'Algerie).



    _________________


    Le phoenix renait toujours de ses cendres.
    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Re: Mostefa Bouchachi : «Le 12 février, nous marcherons»

    Message par PHOENIX le Lun 14 Fév - 9:38



    Comment voulez-vous qu'un jour nous sortions de la merde (Hachakoum) lorsque les supposés partis du peuple et de l'opposition se divisent et se dechirent, Madame Hanoun devrait la mettre en veilleuse!.


    _________________


    Le phoenix renait toujours de ses cendres.
    avatar
    FEDERER

    Masculin Nombre de messages : 2494
    Localisation : nul part
    Emploi/loisirs : Ingenieur .application informatique
    Humeur : voyages-sports-internet-musiques-lectures
    Date d'inscription : 11/01/2010

    Re: Mostefa Bouchachi : «Le 12 février, nous marcherons»

    Message par FEDERER le Lun 14 Fév - 20:25

    salut

    Il ne faut pas la blâmer la pauvre, elle défend ces intérêts.elle est présidente d'un partis de l'opposition khobziste qui a voté pour l'augmentation de salaire des députés à 30 millions. flagdz flagdz


    _________________
    La vie sans but est comme un feu sans flamme.

    Contenu sponsorisé

    Re: Mostefa Bouchachi : «Le 12 février, nous marcherons»

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 17 Déc - 4:08