DELLYS FORUMACTIF

BIENVENU(E) sur votre forum!
DELLYS FORUMACTIF

Le forum de toutes et tous les Dellyssien(ne)s


    Alger, le pouvoir a peur du scénario tunisien : première arrestation pour « tentative de renversement de l’Etat »

    Partagez
    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Alger, le pouvoir a peur du scénario tunisien : première arrestation pour « tentative de renversement de l’Etat »

    Message par PHOENIX le Lun 17 Jan - 11:45



    La chute accélérée de Ben Ali en Tunisie commence à faire trembler le régime algérien qui craint l’effet boule de neige.

    Devant la perspective d’un Maghreb en marche pour se réapproprier une dignité spoliée et bafouée, le régime sclérosé, fossilisé, anticipe et sort le délit « tentative de renversement de l’Etat ».


    C’est sous ce reproche, en tout cas, que le syndicaliste Ahmed Badaoui, ancien secrétaire général du syndical national des douanes et ex-membre dirigeant de l’UGTA, a été arrêté samedi soir à son domicile à Alger. Le Procureur de la République près le tribunal d’Alger a clairement signifié qu’il le poursuivait pour « tentative de renversement de l’Etat ».

    Son ordinateur et plusieurs documents ont été saisis chez lui par des agents des Renseignements généraux (RG).

    Selon le journal Ennahar, Ahmed Badaoui avait, dans la même journée de samedi, participé à une réunion du Comité de défense des droits et des libertés syndicaux, réunion qui a eu lieu à la rue Tanger à Alger. Le journal Ennahar a annoncé, dans son édition de dimanche, et sans préciser ses sources, que les animateurs de cette réunion allaient appeler à manifester dans les rues pour « reproduire le scénario tunisien » en Algérie.

    Le régime algérien se met à avoir peur d’une simple réunion !

    L’utilisation de ce délit de « tentative de renversement de l’Etat » montre, en tout cas, qu’il panique et qu’il s’attend à une série d’actions « à la tunisienne ».

    Rappelons qu’Ahmed Badaoui est suspendu depuis novembre 2005 de ses activités syndicales au motif de « troubles graves à l’ordre public ». Il est, depuis, sans salaire et sans aucune indemnité.

    La solidarité autour de Badaoui est indispensable. Elle peut constituer, concrètement, la première action réelle pour enclencher un mouvement qui prolonge le scénario Ben Ali en Algérie.

    L.M. (Le matin).



    _________________


    Le phoenix renait toujours de ses cendres.
    avatar
    FEDERER

    Masculin Nombre de messages : 2494
    Localisation : nul part
    Emploi/loisirs : Ingenieur .application informatique
    Humeur : voyages-sports-internet-musiques-lectures
    Date d'inscription : 11/01/2010

    Re: Alger, le pouvoir a peur du scénario tunisien : première arrestation pour « tentative de renversement de l’Etat »

    Message par FEDERER le Mar 18 Jan - 12:02

    salut
    En Tunisie, il semblerait qu'il n'y ait qu'une certaine police-milice rapprochée qui agit pour le compte du pouvoir de Ben Ali.Par contre en Algérie, quand le système est menacé dans son maintien au pouvoir, ce sont toutes les forces de l'ordre qui sont mobilisées pour défendre les intérêts des différents Clans. Car ceux-ci, et en dépit de leurs divergences et de leur concurrence acharnée à "gérer" la rente pétrolière et l'import-import, arrivent toujours à s'entendre sur l'urgence de se liguer afin d'avorter un éventuel chahut de gamins, avant que ça ne se transforme en révolte généralisée qui les emporterait avec leurs tours d'ivoire. noir


    _________________
    La vie sans but est comme un feu sans flamme.
    avatar
    FEDERER

    Masculin Nombre de messages : 2494
    Localisation : nul part
    Emploi/loisirs : Ingenieur .application informatique
    Humeur : voyages-sports-internet-musiques-lectures
    Date d'inscription : 11/01/2010

    Le ministère de l’Intérieur ordonne aux autorités locales de se débarrasser des pneus usagés.

    Message par FEDERER le Mer 19 Jan - 14:01

    salut

    Le ministère de l’Intérieur multiplie les mesures pour éviter de nouvelles émeutes populaires. Le département de Daho Ould Kablia a instruit les autorités locales (walis, chefs de daïras et élus communaux) de nettoyer les rues et les quartiers des vieux pneumatiques usagés que les émeutiers utilisent lors des manifestations populaires, a‑t‑on appris mardi de source proche du dossier. Le ministère de l’Intérieur a également demandé aux vulcanisateurs de se débarrasser de leurs stocks de pneus usagés pour éviter qu’ils soient utilisés dans d’éventuelles émeutes pour barrer les routes. Les communes d’Alger ont déjà entamé l’application de l’instruction du ministère de l’Intérieur.

    Le gouvernement craint la contagion de la révolution tunisienne qui a conduit au départ du président Ben Ali, après 23 ans de règne sans partage sur la Tunisie. Les risques de reprise des émeutes contre la cherté de la vie qui ont endeuillé l’Algérie du 5 au 10 janvier sont réels avec la multiplication des tentatives d’immolation par le feu de la part de chômeurs et demandeurs de logements. Le ministère de l’Intérieur avait déjà enjoint les autorités locales de geler la destruction d’habitats précaires pour éviter l’embrasement du front social. flagdz


    _________________
    La vie sans but est comme un feu sans flamme.

    Contenu sponsorisé

    Re: Alger, le pouvoir a peur du scénario tunisien : première arrestation pour « tentative de renversement de l’Etat »

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 18 Aoû - 12:35