DELLYS FORUMACTIF

BIENVENU(E) sur votre forum!
DELLYS FORUMACTIF

Le forum de toutes et tous les Dellyssien(ne)s


    Un bateau algérien détourné par des pirates somaliens

    Partagez
    avatar
    FEDERER

    Masculin Nombre de messages : 2494
    Localisation : nul part
    Emploi/loisirs : Ingenieur .application informatique
    Humeur : voyages-sports-internet-musiques-lectures
    Date d'inscription : 11/01/2010

    Un bateau algérien détourné par des pirates somaliens

    Message par FEDERER le Dim 2 Jan - 12:17

    Bonjour
    Des pirates somaliens ont détourné le « Blida », un bateau-cargo algérien, ont annoncé ce dimanche 2 janvier les forces européennes anti-piraterie. Le « Blida » avait à son bord 27 membres d’équipage, issus d’Algérie, d’Ukraine et des Philippines, a précisé cette source. Il a été intercepté à 150 miles nautiques au sud-est du port de Salalah, à Oman.


    Au moment de l’attaque, le vraquier algérien, chargé, se dirigeait de Salalah vers Dar Essalem, en Tanzanie, où il devait livrer sa cargaison de 26 000 tonnes. Les circonstances et les détails de l’attaque n’étaient pas connus dimanche, selon la force européenne.

    C’est la première fois qu’un navire algérien est détourné par les pirates somaliens. Ces derniers détiennent actuellement 28 navires et 654 personnes en otage, selon les données des forces européennes anti-piraterie.flagdz


    Source : tsa-Algérie.com


    Dernière édition par FEDERER le Lun 3 Jan - 8:13, édité 1 fois


    _________________
    La vie sans but est comme un feu sans flamme.
    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Re: Un bateau algérien détourné par des pirates somaliens

    Message par PHOENIX le Dim 2 Jan - 12:36



    Ya un debut a tout, j'éspére que les membres de l'equipage sont sains et saufs.


    _________________


    Le phoenix renait toujours de ses cendres.
    avatar
    FEDERER

    Masculin Nombre de messages : 2494
    Localisation : nul part
    Emploi/loisirs : Ingenieur .application informatique
    Humeur : voyages-sports-internet-musiques-lectures
    Date d'inscription : 11/01/2010

    Le navire Blida localisé

    Message par FEDERER le Jeu 6 Jan - 12:33

    salut


    Le ministre a expliqué que grâce au Centre des opérations de sauvetage et de sécurité (COSS) dont est doté le ministère des Transports, le vraquier algérien Blida, qui a fait l’objet d'un acte de piraterie en début d’année, a été finalement localisé au large des eaux territoriales de la Somalie.
    «Nous pouvons obtenir toutes les informations sur le navire et à tout moment, parce qu'il est enregistré à travers le monde. Cela est faisable, car les pirates n'ont pas encore coupé le système de communication qui est à bord du cargo», a-t-il précisé. Il a, également,affirmé que l’Algérie n’a aucun contact avec les auteurs de l'acte de piraterie.

    PS :Il parait qu'il y a cinq(05) dellysien parmi les navigateurs du bateau BLIDA .

    Source : Alger (Le Soir)



    _________________
    La vie sans but est comme un feu sans flamme.
    avatar
    FEDERER

    Masculin Nombre de messages : 2494
    Localisation : nul part
    Emploi/loisirs : Ingenieur .application informatique
    Humeur : voyages-sports-internet-musiques-lectures
    Date d'inscription : 11/01/2010

    Re: Un bateau algérien détourné par des pirates somaliens

    Message par FEDERER le Ven 28 Jan - 20:52

    Salut
    L’armateur IBC du vraquier battant pavillon algérien MV BLIDA, qui a fait l’objet début janvier d’un acte de piraterie, a rassuré jeudi sur l’état de santé des membres de l’équipage de ce bateau, dont 17 sont Algériens (05 dellyssiens). « Les responsables de l’affréteur LIDARROW ont pu communiquer avec le commandant du navire qui leur a indiqué que l’équipage est en bonne santé », a affirmé le DG de l’International Bulk Carriers (IBC), Nacereddine Mansouri.

    Il a précisé que les « contacts avec les pirates ont repris depuis trois jours », indiquant que l’affréteur, sur proposition de ses avocats et assureurs, a mis en place un conseil (cellule de crise) qui doit jouer le rôle d’interlocuteur avec les pirates.
    « Ce conseil a pris contact avec d’autres armateurs, dont leurs bateaux ont fait l’objet d’acte de piraterie, pour bénéficier de leurs expériences dans la gestion de la crise et comprendre le mode de communication des pirates », a-t-il ajouté.

    Selon Mansouri, « à l’heure actuelle, il n’y a pas d’information sur les pirates ni sur leurs revendications ». Il a indiqué qu’IBC est en contact « permanent » avec LIDARROW et qu’il informe la cellule de crise du ministère des Affaires étrangères de toutes les évolutions et développement de l’affaire.

    Source: Jeune Afrique


    _________________
    La vie sans but est comme un feu sans flamme.
    avatar
    FEDERER

    Masculin Nombre de messages : 2494
    Localisation : nul part
    Emploi/loisirs : Ingenieur .application informatique
    Humeur : voyages-sports-internet-musiques-lectures
    Date d'inscription : 11/01/2010

    Les marins algériens «dans des conditions précaires»

    Message par FEDERER le Jeu 3 Mar - 18:37

    Les familles des marins algériens du MV Blida ne savent plus à quel saint se vouer. Elles ont reçu, dans la matinée d’hier, un appel, aussi rassurant qu’inquiétant, des otages, dont le vraquier avait été détourné par des pirates somaliens.


    «Ils ne vont pas bien et survivent dans des conditions précaires. Cela fait une dizaine de jours qu’ils sont plongés dans le noir, qu’ils ont faim et soif. Mon mari va tellement mal que je n’ai pas reconnu sa voix», raconte, dans un râle, Mme Aït Ramdane, épouse de l’un de ces marins. L’otage, âgé de 53 ans, n’a d’ailleurs pas caché ses craintes à sa femme. «Il a accusé l’Etat de les avoir abandonnés. Il m’a dit que personne ne veut payer la rançon demandée, et depuis, ils vivent le calvaire. Les pirates veulent faire pression en leur faisant subir d’innombrables misères», raconte Mme Aït Ramdane. Toutes les familles, extrêmement angoissées pour leur mari, père, fils ou frère, ont eu le droit au même cri de détresse. «Il était près de 9h, quand mon téléphone a sonné.

    C’était un numéro étranger», raconte, sa voix tremblant d’émotion et d’inquiétude, l’épouse de Mohamed Achour, 53 ans, l’un des captifs. Ce coup de fil est le premier contact direct que certaines familles ont avec les otages. Mme Achour n’a pas parlé à son époux, marin depuis plus de 32 ans, depuis le 31 décembre 2010, veille de son enlèvement. «Il a commencé par me demander des nouvelles de nos deux enfants, si tout le monde allait bien, si tout se passait bien», raconte-t-elle. Puis, en abordant sa situation, l’otage a dit à sa femme : «Nous sommes entre les mains de Dieu.» Il ne cache toutefois pas sa colère lorsque son épouse lui résume les réactions et déclarations suscitées par leur enlèvement. «Quand je lui ai dit que les pirates et IBC étaient toujours en négociations, il s’est écrié que ce n’était pas vrai. Que personne n’a cherché après eux, qu’il n’y avait aucun contact établi entre les ravisseurs et les responsables. Qu’ils les ont tous oubliés», relate, désorientée, Mme Achour.
    Le marin exhorte, supplie même son épouse de ne pas compter sur les autorités ou sur l’armateur ou l’affréteur navigant. «Il m’a dit que c’était à nous de faire quelque chose, de faire notre possible pour faire pression afin d’aboutir à leur libération», poursuit-elle. Une fois la communication coupée, Mme Achour rappelle immédiatement au numéro affiché. Quand elle lui demande s’il est bien traité, s’il mange à sa faim, son mari répond par l’affirmative. «Mais il avait une voix étrange. Je soupçonne que l’un des pirates se trouvait à ses côtés», ajoute-t-elle, un trémolo dans la voix. «Il a éclaté en sanglots. Depuis toutes ces années que nous sommes mariés, je ne l’ai jamais, au grand jamais, vu pleurer», souffle-t-elle, ajoutant : «Là, j’ai tout compris.»

    «Pas lieu de céder à la panique»

    Le frère de Mohamed Achour, Abdelkader, se dit d’ailleurs très anxieux quant à l’état de santé et de survie des 17 marins. «Ils ne sont plus, pour la plupart, très jeunes. Certains souffrent de maladies chroniques», affirme-t-il. Et celui-ci de s’indigner de la gestion «chaotique» dont ont fait montre les principales parties en charge du dossier. «La cellule de ‘suivi’ ne nous a jamais contactés depuis le jour de sa mise en place. D’ailleurs, elle n’existe même plus, et le numéro attribué ne répond pas», explique-t-il. Idem pour IBC, «qui n’a communiqué avec les familles qu’une seule et unique fois, le jour du détournement», affirme Abdelkader. En désespoir de cause, les familles sollicitent l’intervention du président de la République, «le seul qui puisse faire en sorte que ces enfants de l’Algérie, ces pères de famille, ne subissent plus le calvaire qui est le leur», interpellent-elles.
    Pourtant, selon le ministère des Affaires étrangères, le dossier n’est pas du ressort du gouvernement. «Ce sont aux affréteurs, aux assureurs, aux avocats intermédiaires de négocier, d’intervenir ou encore de satisfaire les revendications des ravisseurs. Nous ne pouvons pas plaider pour le non-paiement des rançons d’un côté, et le faire pour les marins», explique-t-on du côté des Affaires étrangères. Ainsi, ce nouveau contact avec les familles «n’est autre que la technique des preneurs d’otages». «Un premier contact, puis silence radio. Puis, un deuxième contact, où les éléments de langage sont alarmants. Il ne faut donc pas prendre cela au premier degré», confie une source au sein du ministère des Affaires étrangères, qui a requis l’anonymat.

    Ce que soutient aussi l’IBC (International Bulk Carriers), une filiale de CNAN Group. Son directeur général, Nasser Mansouri, affirme qu’il n’y a pas lieu de céder à la panique. «Les familles doivent nous faire confiance quant à l’aboutissement des négociations. Ces appels téléphoniques font d’ailleurs partis des manœuvres des preneurs d’otages afin de faire pression», rassure-t-il. Ce qui ne convient pas les familles des otages. Elles escomptent d’ailleurs organiser, ce matin, une rencontre au siège d’IBC, afin que ce dossier soit enfin pris en charge «sérieusement».

    Source :El Watan


    _________________
    La vie sans but est comme un feu sans flamme.
    avatar
    FEDERER

    Masculin Nombre de messages : 2494
    Localisation : nul part
    Emploi/loisirs : Ingenieur .application informatique
    Humeur : voyages-sports-internet-musiques-lectures
    Date d'inscription : 11/01/2010

    أمريكا تعترف بعجزها عن مواجهة قراصنة الصومال

    Message par FEDERER le Mar 19 Juil - 18:44

    SALUT


    اعترف رئيس هيئة الأركان الأميركية المشتركة مايكل مولن بتنامي قدرات القراصنة قبالة سواحل الصومال, ووصف القرصنة بأنها مشكلة متفاقمة.

    وكشف مولن عن خلافات بين الدول والحكومات حول طريقة التعامل مع هذا الملف, مشيرا إلى أن البعض يفضل دفع فدية للخاطفين.

    وجاءت تصريحات القائد العسكري في معرض تعليقه على اختطاف ناقلة نفط سعودية عملاقة على بعد 450 ميلا بحريا (835 كلم) جنوب شرق مدينة مومباسا الساحلية الكينية.

    من جانبه وصف بيل كورتني نائب قائد "القوات البحرية المشتركة" الوجود الأميركي في هذه المنطقة بأنه مقيد، معترفا بأن الحادث الأخير يظهر بوضوح قدرة القراصنة على تعديل أساليبهم وطرقهم في الهجوم.

    وقد أكد مسؤولون في الجيش الأميركي ووزارة الخارجية البريطانية أن قراصنة صوماليين احتجزوا الناقلة وعلى متنها طاقم مكون من 25 فردا, حيث اقتادوها بعد ذلك باتجاه ميناء إيل الصومالي, وذلك في أكبر عملية قرصنة من نوعها.

    في غضون ذلك نقلت رويترز عن منسق برنامج مساعدة ملاحي شرق أفريقيا أندرو موانغورا أن الناقلة السعودية التي تحمل نفطا بقيمة مائة مليون دولار شوهدت قرب سواحل شمال الصومال, في منطقة إيل وهي منطقة جبلية نائية.

    وأوضحت متحدثة باسم الأسطول الخامس الأميركي أن الناقلة "سريوس ستار" كانت ترفع علم ليبيريا, مشيرة إلى أن أفراد طاقمها من كرواتيا والفلبين وبولندا والسعودية، في حين أكد متحدث باسم وزارة الخارجية البريطانية وجود اثنين من المواطنين البريطانيين على متن الناقلة.

    وقالت المتحدثة الأميركية جين كامبل إن الجيش الأميركي -فضلا عن تسييره دوريات في المنطقة- حذر شركات الشحن البحري كي تتخذ "إجراءات استباقية" في المعركة ضد القراصنة، مضيفة أن المنطقة أكبر من أن يتم توفير حماية كاملة لها ضد القراصنة.

    من جهتها أعلنت شركة "فيلا إنترناشيونال" مالكة الناقلة أنها كانت تنقل حمولة كاملة من البترول تبلغ مليوني برميل. كما أعلنت الشركة ورود تقارير تفيد بسلامة كل أعضاء الطاقم.

    في نفس الوقت أعلنت مجموعة "أودفيل أس.إي" النرويجية للشحن البحري أنها ستغير مسار سفنها بعيدا عن خليج عدن إلى طريق رأس الرجاء الصالح لتجنب هجمات القراصنة.

    وقالت الشركة في بيان إنها "لن تعرض أطقم بحارتها لخطر التعرض للاختطاف والاحتجاز مقابل فدية، رغم أن هذا القرار سيؤدي إلى زيادة مدة الإبحار وتأخير تسليم الشحنات".

    يشار إلى أن نحو 12 سفينة على الأقل تحمل على متنها 250 فردا لا تزال محتجزة من قبل القراصنة، ومن بينها سفينة شحن أوكرانية تم اختطافها وهي تحمل 33 دبابة مدرعة.

    يذكر أن حوادث احتجاز السفن السابقة دفعت حلف شمال الأطلسي (ناتو) والولايات المتحدة وفرنسا إلى تعزيز دورياتها لمراقبة السواحل الصومالية.

    Source :http://www.islamicnews.net/Document/ShowDoc01.asp?DocID=117955&TypeID=1&TabIndex=1


    _________________
    La vie sans but est comme un feu sans flamme.
    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Re: Un bateau algérien détourné par des pirates somaliens

    Message par PHOENIX le Jeu 25 Aoû - 11:50


    Les ravisseurs exigent sept millions de dollars: Menaces sur les otages algériens.

    L’angoisse des familles des 17 membres algériens de l’équipage (27 en tout) du vraquier MV Blida qui ont manifesté dans la rue leur crainte d’un abandon des leurs était justifiée.

    Selon le site Somalia Report, les pirates somaliens qui les détiennent commencent à donner des signes d’impatience et menacent de s’en prendre aux otages.

    Dans un entretien téléphonique avec un porte-parole des pirates qui détiennent l’équipage depuis le début de l’année 2011, ils exigent le versement rapide d’une rançon de 7 millions dollars pour les otages algériens sous peine de s’en prendre à leur vie. Il est difficile de savoir s’il s’agit d’une simple pression exercée envers l’Etat algérien et l’affréteur du navire qui négocie avec eux ou d’un tournant dans l’affaire.

    C’est en tout cas des nouvelles très inquiétantes qui sont de nature à alarmer considérablement les familles des otages algériens qui ont organisé à plusieurs reprises des manifestations et des sit-in pour alerter sur la situation, très éprouvante, des leurs.

    Somalia Report a parlé, par téléphone, à un porte-parole des pirates répondant au nom – sans doute faux – de Mohamoud Haji Ismail qui dit exiger une rançon de 7 millions. Selon le site, le porte-parole des pirates répondait à la réaffirmation, par le ministre de la Justice Tayeb Belaïz, de la position officielle de l’Etat algérien d’un refus de payer des rançons.

    « Si le propriétaire du navire ne veut pas payer de rançon, on s’en fiche. On reste sur notre position. Nous avons une négociation avec les affréteurs mais on n’est pas satisfait du rythme de cette négociation. Notre dernier message est que nous passerons les otages au couteau s’ils n’acceptent pas de payer la rançon exigée ».

    UN MESSAGE ANGOISSANT

    Un message angoissant pour les otages du vraquier MV Blida ancré au large de Garacad, village côtier de la région de Mudug, dans la zone semi-autonome du Puntland. Qualifié dans un article de la revue Foreign Policy d’un « des pires endroits » au monde.

    Le vraquier battant pavillon algérien était affrété par la compagnie jordanienne « CTI ». Il a été attaqué par les pirates alors qu’il se dirigeait vers le port de Mombasa (Kenya) ». Le vraquier est la propriété d’International Bulk Carriers, une société mixte entre saoudiens et le groupe Cnan. Ce sont 27 membres d’équipage qui sont détenus en otages, 17 algériens, 6 officiers ukrainiens et quatre autres marins (Jordanie, Indonésie et Philippines).

    Le message des pirates est inquiétant même si l’on peut trouver positif qu’il n’y ait aucune allusion à un ultimatum. Mais il est clair qu’on est devant un chantage sur la vie des otages. Et cela s’adresse en partie à l’Etat algérien qui n’est pas acteur direct de la négociation et qui a réaffirmé sa position de « principe » de ne pas verser de rançon

    AU-DELÀ DE LA POSITION DE PRINCIPE, DES ETATS PAIENT !

    Une position qui n’est d’ailleurs pas appréciée par les familles des otages qui estiment que leurs enfants sont abandonnés. Mais le message s’adresse surtout à la Sekur Holding Inc., société grecque chargée de la gestion de la flotte du groupe jordanien CTI, l’affréteur du MV Blida.

    La société avait créé, en janvier, une cellule de crise basée à Athènes qui mène des tractations avec les pirates. Des tractations qui durent sans que l’on comprenne les raisons. Jusqu’à présent, on ne connaissait pas la somme exigée par les pirates. On le sait désormais.

    Il faut souligner qu’au-delà de l’affirmation d’une position de principe « publique » plusieurs Etats ont fini par accepter de payer une rançon. Dans le cas de l’Algérie, la difficulté tient au fait que le gouvernement algérien mène au niveau international une campagne pour la « criminalisation » du paiement de rançon. Mais l’affréteur du MV Blida n’est pas l’Etat algérien. Il est responsable également du sort de l’équipage.



    Salem Ferdi (Le quotidien d'oran).


    _________________


    Le phoenix renait toujours de ses cendres.
    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Re: Un bateau algérien détourné par des pirates somaliens

    Message par PHOENIX le Jeu 25 Aoû - 11:59


    Esperons que tout les otages seront libérés et n'oublions pas que sur les 17 otages Algeriens, des dellyssiens y sont aussi, je souhaite a leurs famille avec l'arrivée de l'Aid qu'ils soient relachés et qu'ils regagnent leurs familles saints et sauves...j'espere que l'etat Algerien fera un effort en ce sens.


    _________________


    Le phoenix renait toujours de ses cendres.
    avatar
    albatros

    Nombre de messages : 245
    Date d'inscription : 12/09/2010

    Re: Un bateau algérien détourné par des pirates somaliens

    Message par albatros le Jeu 25 Aoû - 17:14

    Salut!
    je joins mes prières aux tiennes phoenix et souhaite que tous les otages soient d'abord en bonne santé, qu'ils soient libres avant l'aïd, surtout que la communauté internationale dont l'Algérie, fait tout son possible pour venir en aide aux compatriotes des otages qui sont menacés par la famine qui sévit en Somalie. Alors, prions pour eux en ces jours sacrés du ramadhan. Saha ftourkoum.
    avatar
    albatros

    Nombre de messages : 245
    Date d'inscription : 12/09/2010

    Re: Un bateau algérien détourné par des pirates somaliens

    Message par albatros le Ven 26 Aoû - 11:00

    L'article qui suit, extrait du quotidien El-Watan rapporte les dernières nouvellles des otages, qui ne sont guêre satisfaisantes, cependant, gardons toujours espoir et prions pour que nos valeureux concitoyens soient libres et regagnent leurs famille avant l'aïd "Mercredi soir, deux heures après le f’tour, les captifs des pirates somaliens ont contacté leurs familles. Presque 8 mois après leur détention, au large des côtes somaliennes, au nord de Mogadiscio, leur devenir reste incertain. Leurs proches commencent à perdre espoir. Selon le porte-parole des familles, Fawzi Aït Ramdane, fils d’un otage, les marins sont dans une situation très inquiétante. «J’ai parlé avec mon père et il m’a décrit les conditions de détention. Ils mangent un bol de macaronis mélangés à de l’eau sale. Ils sont malades et sont victimes d’agressions verbales. Le plus malheureux, c’est que lesravisseurs deviennent de plus en plus violents avec eux», a-t-il affirmé. Détenus depuis le mois de janvier, les 17 marins algériens observent tout de même le jeûne pendant ce mois de Ramadhan, malgré la forte chaleur et le moral à plat. «Les marins veulent l’intervention du président de la République. Les autorités doivent trouver rapidement une solution. Certains marins ne peuvent plus accepter leur sort. Des idées suicidaires traversent désormais leur esprit. Mon père m’a dit que si d’ici quelques jours ils ne sont pas libérés, il est fort possible que quelques-uns n’hésiteraient pas à se jeter en plein océan», indique M. Aït Ramdane. Tout porte à croire que les pirates somaliens perdent également patience. «Maintenant, ils les maltraitent. Ils leur ont dit que si la rançon n’est pas payée, vous serez exécutés», a ajouté le fils du marin. Sur ce point, l’agence Somalia Report a rapporté, mercredi, les exigences des rates. «Nous demandons 7 millions de dollars. Si la rançon n’est pas versée, nous tuerons les marins», menace Mohamoud Haji Mohamed Ismaïl, présenté comme le «porte-parole» des pirates. Pour les négociateurs, basés dans la capitale grecque, Athènes, les techniques utilisées par les pirates sont toujours les mêmes. L’intimidation et les pressions. L’objectif étant de contraindre les gouvernements des pays d’origine des captifs à répondre à leurs demandes. Les communiqués émanant jusqu’à présent du ministère des Affaires étrangères algérien, et de l’affréteur jordanien Leadroww, indiquent que les négociations pour la libération des otages n’ont pas cessé depuis leur capture." le proverbe dit" Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir", donc gardons espoir, pour que ces personnes reviennent saines et sauves à leur familles. Mes salutations.
    avatar
    FEDERER

    Masculin Nombre de messages : 2494
    Localisation : nul part
    Emploi/loisirs : Ingenieur .application informatique
    Humeur : voyages-sports-internet-musiques-lectures
    Date d'inscription : 11/01/2010

    Les Algériens otages des pirates crient au secours : « Aidez-nous, nous mourrons à petit feu...» Lire l'article original : Les Algériens otages des pirates crient au secours : « Aidez-nous, nous mourrons à petit feu...»

    Message par FEDERER le Ven 9 Sep - 8:51

    salut
    Retenus en otage par des pirates somaliens dans l'Océan indien depuis janvier 2011, plusieurs des dix-sept marins algériens sont dans un état de santé critique, selon Fawzi Ait Ramdane, fils d'un des otages. Les captifs qui ont pu joindre les membres de leur famille au téléphone mercredi ont confié être à bout moralement et physiquement. Privés de soins et de nourriture, ils sont en danger de mort.

    « Plusieurs otages sont dans un état de santé critique et ont le moral au plus bas », raconte M. Ait Ramdane qui a parlé à son père mercredi. Durant le ramadan, « les otages avaient juste droit à un morceau de pain chaque cinq jours », ajoute-t-il.

    Les marins ont fustigé, l'attitude de l'affréteur jordanien du « MV Blida » et s'interrogent « quand le gouvernement algérien les sortira de cet enfer », selon leurs familles.

    Épouse d'un des marins, Ouardia Hannouche n'a pas caché ses craintes en indiquant que son époux avait lancé mercredi « un véritable cri de détresse car ils (les otages) ne disposent plus ni d'eau ni de nourriture ».

    Les membres des familles des captifs se sont rassemblés dans la matinée de ce mercredi devant le bâtiment de la télévision algérienne à Alger « pour dénoncer le silence des médias lourds », selon les propos de M. Ait Ramdane.

    Celui-ci brandissait une banderole sur laquelle était écrit : « 9 mois ça suffit, c'est trop »

    Une délégation a été reçue par Zinelabidine Bouacha, un responsable de la TV algérienne. Ce dernier, dit Souhila Benkaci, soeur d'un otage « s'est excusé », pour l'absence de couverture des sit-in des familles des marins otages.

    « On lui a demandé s'ils (les journalistes de la télévision) subissaient des pressions pour ne par parler des otages, il n'a pas répondu et a affirmé que c'était une erreur et qu'il nous comprenait », estime Mme Benkaci.

    Une équipe de la télévision a filmé et recueilli les déclarations protestataires qui s'étaient rassemblés devant son siège.

    Les familles des otages n’ont pas cessé de tenir des rassemblements à Alger afin d’alerter les autorités sur le sort incertain des captifs.

    Une rançon de 7 millions de dollars

    Les pirates somaliens qui détiennent depuis janvier 2011 les 17 marins algériens ont exigé une rançon de 7 millions de dollars, a rapporté le site SomaliaReport dans son édition de mardi 23 août.

    Ils avaient menacé de passer « au couteau » les otages si leur revendication n’était pas satisfaite.

    En janvier dernier, les autorités algériennes avaient exclu le paiement d’une rançon pour les pirates en contrepartie de la libération des otages.

    Dans un communiqué publié mi-aout par l’agence APS, le ministère algérien des Affaires étrangères a indiqué que l’Etat était « pleinement mobilisé » dans cette affaire. Pas suffisant pour rassurer les familles des otages qui redoutent le pire.

    Le « MV Blida » appartient à la compagnie International Bulk Carriers (IBC), une filiale de CNAN Group créée en 2007. C'est une société mixte de droit algérien à majorité saoudienne, spécialisée dans le transport maritime de cargaisons homogènes.

    Le bateau, qui transporte 27 membres d'équipage dont 17 Algériens et des Ukrainiens, se trouvait à 150 miles au sud-est du port de Salalah (Oman) et se dirigeait vers Dar es Salaam en Tanzanie quand il a été attaqué, selon la force navale européenne Atalante à Bruxelles.

    Une famille danoise de cinq personnes, ainsi que deux membres d'équipage danois qui avaient été capturés par des pirates somaliens au large de la Corne de l'Afrique en février ont été relâchés et placés en sécurité, ont fait savoir mercredi 07 septembre les autorités danoises.

    De leur côté, les pirates ont dit avoir libéré les Danois contre versement d'une rançon.


    Source: AFP

    ET POURTANT l'Algérie apporte de l'aide à ces affamés (10 millions de dollars). flagdz flagdz



    _________________
    La vie sans but est comme un feu sans flamme.
    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Re: Un bateau algérien détourné par des pirates somaliens

    Message par PHOENIX le Sam 10 Sep - 13:39


    Je penses qu'il s'agit la d'une affaire politique...au depends de ces pauvres otages et leurs familles, on leurs souhaite beaucoup de courage et beaucoup de patience...


    _________________


    Le phoenix renait toujours de ses cendres.

    ait

    Masculin Nombre de messages : 248
    Localisation : Alger
    Emploi/loisirs : Chomeur de luxe
    Humeur : humeur vitré
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Un bateau algérien détourné par des pirates somaliens

    Message par ait le Mer 21 Sep - 10:20

    Libération imminente des marins algériens détenus par les pirates somaliens
    Alger- les autorités algériennes sont semble-t-il arrivées à une solution pour le règlement du problème des marins algériens otages entre les mains des pirates somaliens, selon des sources proches du ministère des affaires étrangères.

    selon ces sources, les autorités algériennes auraient eue de dures négociations depuis un certain temps avec les pirates, menées par des intermédiaires algériens avec des intermédiaires éthiopiens dont la mission était de transmettre les demandes des pirates somaliens aux représentants algériens.
    En fin de compte, toutes les demandes des pirates ont été acceptées et la date de libération des marins a été fixée pour dans dix jours au plus. Les pirates avaient exigé auparavant une rançon mais l’Algérie refuse toujours de payer de rançon qu’elle considère comme une forme de financement aux groupes terroristes. D’ailleurs, l’Algérie a, dans ce sens, présenté devant les instances des Nations unies une proposition incriminant le payement des rançons aux groupes terroristes. Une proposition que beaucoup de pays ont approuvé alors que d’autres, tels que la France qui paye des millions à l’organisation terroriste pour libérer ses ressortissants, a fait des réserves.
    Dix sept marins algériens et 9 ukrainiens sont détenu à bord du MV Blida depuis début janvier dernier. Ils ont passé le mois du ramadan dans des conditions lamentables et étaient dans un état critique.
    Ennahar/ Dalila B.




    أفادت مصادر مسؤولة بوزارة الشؤون الخارجية، أن السلطات توصّلت إلى حل مشكل البحارة الجزائريين المختطفين والموجودين بين يدي القراصنة الصوماليين، وحسب المعلومات المتوفرة فإن السلطات الجزائرية دخلت في مفاوضات مع القراصنة منذ فترة، هذه الأخيرة كانت عسيرة قادها وسطاء جزائريون وتكفل بها من الجانب الآخر وسطاء إثيوبيون، كانت مهمتهم نقل مطالب القراصنة الصوماليين إلى ممثلي السلطات الجزائرية، حيث تم الاتفاق في آخر المطاف على مطالب القراصنة وتحديد يوم الإفراج عن البحارة الذي سيكون بعد عشرة أيام على أقصى تقدير. ولم تذكر مصادر ''النهار''، المقابل الذي تم إثره إطلاق سراح البحارة، خاصة إذا علمنا أن القراصنة طالبوا بفدية مالية، وهو الأمر الذي ترفض السلطات الجزائرية النقاش بشأنه جملة وتفصيلا، وتعتبر تقديم فديات للجماعات الإرهابية وعصابات الإجرام بمثابة التمويل لهم، حتى أن ممثلي الدبلوماسية الجزائرية قدموا مقترحا أمام هيئة الأمم المتحدة مفاده تجريم دفع فديات للجماعات الإرهابية مقابل الإفراج عن الرعايا المختطفين والمحتجزين لدى هذه الجماعات التي وجدت في الفديات سبيلا جديدا للتمويل، وهو مقترح وافقت عليه عديد الدول في حين تحفظت عليه أخرى وعلى رأسها فرنسا التي مازالت تدفع الملايين للتنظيم الإرهابي من أجل تحرير رعاياها وتجنب سخط الرأي العام الفرنسي عشية الانتخابات الرئاسية التي يصارع نيكولا ساركوزي للفوز بها من أجل قضاء عهدة ثانية في قصر الإليزيه، في وقت تتحدث مصادر أخرى أن مسير الباخرة الأردني يكون قد دفع قيمة الفدية باعتبار هذا الأخير حل على الجزائر عندما تم الشروع في المفاوضات مع القراصنة. وكان قراصنة صوماليون قد اختطفوا 17 بحارا جزائريا وتسعة أوكرانيين على متن باخرتهم ''آم في بليدة''، مطلع جانفي المنصرم جنوب شرق ميناء صلالة العماني عندما كانت متجهة إلى دار السلام بتنزانيا، حيث قضوا شهر رمضان في الحجز. وكانت الخارجية الجزائرية قد أكدت أنها تدرس القضية في الكتمان من أجل التوصل إلى نتائج إيجابية، وقال مراد مدلسي وزير الخارجية على هامش اجتماع اليوم الإفريقي، أن الجزائر تتابع الوضع بشكل دائم مع مسير الباخرة الأردني التي تتفاوض مع القراصنة الصوماليين من أجل دفع فدية وتحرير طاقم سفينة أم في البليدة المحتجزين على متن السفينة.

    ENNAHAR DU 21.09.2011
    avatar
    FEDERER

    Masculin Nombre de messages : 2494
    Localisation : nul part
    Emploi/loisirs : Ingenieur .application informatique
    Humeur : voyages-sports-internet-musiques-lectures
    Date d'inscription : 11/01/2010

    Re: Un bateau algérien détourné par des pirates somaliens

    Message par FEDERER le Mer 21 Sep - 12:45

    BONNE NOUVELLE Twisted Evil Twisted Evil

    Merci pour l'information ait.


    _________________
    La vie sans but est comme un feu sans flamme.
    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Re: Un bateau algérien détourné par des pirates somaliens

    Message par PHOENIX le Mer 21 Sep - 17:25


    "Inchallah Ya Rabi", prions pour eux chers ami(e)s qu'ils reviennent tous saints et saufs dans leurs foyers et que la joie eclipse la tristesse enfin!.


    _________________


    Le phoenix renait toujours de ses cendres.
    avatar
    FEDERER

    Masculin Nombre de messages : 2494
    Localisation : nul part
    Emploi/loisirs : Ingenieur .application informatique
    Humeur : voyages-sports-internet-musiques-lectures
    Date d'inscription : 11/01/2010

    Re: Un bateau algérien détourné par des pirates somaliens

    Message par FEDERER le Mer 12 Oct - 19:19

    salut
    Un des 17 marins algériens du MV Blida, un navire battant pavillon algérien capturé le 1er janvier dernier par des pirates somaliens dans l'océan Indien, a été libéré mardi 11 octobre, a annoncé ce mercredi Amar Belani, porte-parole du ministère des Affaires étrangères. Selon M. Belani, cité par l’agence APS, le marin algérien a été libéré pour des « considérations humanitaires ». Un autre marin de « nationalité étrangère » a également été libéré pour les mêmes raisons, selon la même source.

    Le ressortissant algérien, dont l’identité n’a pas été dévoilée, « a été transporté vers une institution hospitalière » de la région. Mais son état de santé « n'inspire pas d'inquiétude particulière », selon M. Belani. « Les autorités algériennes restent pleinement mobilisées pour obtenir la libération de tous nos compatriotes dans les meilleurs délais possibles », a ajouté le porte-parole des Affaires étrangères.

    Le cargo avec 27 membres d'équipage, parmi lesquels 17 Algériens, a été capturé le 1er janvier alors qu'il se trouvait à 150 miles au sud-est du port de Salalah (Oman) et se dirigeait vers le port de Mombasa au Kenya. Depuis, les familles des marins algériens sont mobilisées pour obtenir leur libération. Elles ont organisé plusieurs rassemblements notamment à Alger pour demander au gouvernement d'agir vite.
    TSA


    _________________
    La vie sans but est comme un feu sans flamme.

    ait

    Masculin Nombre de messages : 248
    Localisation : Alger
    Emploi/loisirs : Chomeur de luxe
    Humeur : humeur vitré
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Un bateau algérien détourné par des pirates somaliens

    Message par ait le Jeu 13 Oct - 6:43

    FEDERER a écrit:salut
    Un des 17 marins algériens du MV Blida, un navire battant pavillon algérien capturé le 1er janvier dernier par des pirates somaliens dans l'océan Indien, a été libéré mardi 11 octobre, a annoncé ce mercredi Amar Belani, porte-parole du ministère des Affaires étrangères. Selon M. Belani, cité par l’agence APS, le marin algérien a été libéré pour des « considérations humanitaires ». Un autre marin de « nationalité étrangère » a également été libéré pour les mêmes raisons, selon la même source.

    Le ressortissant algérien, dont l’identité n’a pas été dévoilée, « a été transporté vers une institution hospitalière » de la région. Mais son état de santé « n'inspire pas d'inquiétude particulière », selon M. Belani. « Les autorités algériennes restent pleinement mobilisées pour obtenir la libération de tous nos compatriotes dans les meilleurs délais possibles », a ajouté le porte-parole des Affaires étrangères.

    Le cargo avec 27 membres d'équipage, parmi lesquels 17 Algériens, a été capturé le 1er janvier alors qu'il se trouvait à 150 miles au sud-est du port de Salalah (Oman) et se dirigeait vers le port de Mombasa au Kenya. Depuis, les familles des marins algériens sont mobilisées pour obtenir leur libération. Elles ont organisé plusieurs rassemblements notamment à Alger pour demander au gouvernement d'agir vite.
    TSA

    Le marin libéré est Azzedine Toudji et sera rapatrié en Algérie dans les prochains jours
    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Re: Un bateau algérien détourné par des pirates somaliens

    Message par PHOENIX le Jeu 13 Oct - 8:38

    Ait a dit:

    Le marin libéré est Azzedine Toudji et sera rapatrié en Algérie dans les prochains jours

    Trés bonne nouvelle!!!, s'agirait-il d'un Dellyssiens? Esperons que ses co-détenus connaitront la même issue inchallah.


    _________________


    Le phoenix renait toujours de ses cendres.
    avatar
    albatros

    Nombre de messages : 245
    Date d'inscription : 12/09/2010

    Re: Un bateau algérien détourné par des pirates somaliens

    Message par albatros le Jeu 13 Oct - 14:12

    Bonne nouvelle pour sa famille. Espérons que les autres ne tarderont pas à avoir leur liberté.
    avatar
    FEDERER

    Masculin Nombre de messages : 2494
    Localisation : nul part
    Emploi/loisirs : Ingenieur .application informatique
    Humeur : voyages-sports-internet-musiques-lectures
    Date d'inscription : 11/01/2010

    Re: Un bateau algérien détourné par des pirates somaliens

    Message par FEDERER le Jeu 13 Oct - 20:53

    Salut
    ait a écrit:Le marin libéré est Azzedine Toudji et sera rapatrié en Algérie dans les prochains jours
    je suis très content que notre ami Azzedine soit libéré Twisted Evil



    _________________
    La vie sans but est comme un feu sans flamme.
    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Re: Un bateau algérien détourné par des pirates somaliens

    Message par PHOENIX le Mar 18 Oct - 12:59


    Libéré par les pirates Somaliens il ya une semaine,Azzedine Toudji rapatrié

    Le marin algérien Azzedine Toudji, originaire de Dellys, libéré la semaine dernière par les pirates somaliens qui tiennent en otage le MV Blida depuis plusieurs mois, a été rapatrié samedi et son état de santé est jugé «satisfaisant», a indiqué hier le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani.

    «A l’issue de sa libération par les pirates somaliens pour des considérations humanitaires, notre compatriote Azzedine Toudji a été rapatrié en Algérie le samedi 15 octobre 2011», a déclaré à l’APS le porte-parole des AE, ajoutant que l’opération de rapatriement, à laquelle ont pris part les représentations diplomatiques algériennes à Nairobi (Kenya),

    à Addis Abeba (Éthiopie) et à Paris, s’était déroulée dans «d’excellentes conditions», et que l’otage libéré «a pu bénéficier, dès son retour à Alger, d’une prise en charge médicale et psychologique adéquates». «Son état de santé étant jugé satisfaisant,

    M. Toudji va enfin pouvoir retrouver sa famille après ces mois d’épreuves que vivent encore, malheureusement, nos seize autres compatriotes pour lesquels notre réseau diplomatique reste pleinement mobilisé afin d’obtenir leur libération dans les meilleurs délais possibles», a conclu le porte-parole des AE.

    Interrogé dimanche, son frère Noureddine, nous avait indiqué qu’il «rentrait à la maison, au plus tard mardi», c’est-à-dire aujourd’hui. Rapatrié depuis samedi dernier, Azzedine Toudji, qui a bénéficié d’une prise en charge médicale, a sans doute dû, avant de rejoindre son domicile, être aussi «débriefé» par les services de sécurité.

    Les 16 autres marins toujours détenus quelque part dans l’Etat autonome du Puntland, rappelle-t-on, et qui ont joint tout récemment les leurs par téléphone, sont dans un état «critique». Les négociations pour leur libération, qui revêtent un cachet «confidentiel», se poursuivent toujours, nous avait indiqué Nacereddine Mansouri, directeur général de l’International Bulk Carriers (IBC).

    Les familles des otages attendent toujours et fondent de grands espoirs en les pouvoirs publics, surtout après la libération de Azzedine Toudji sans payement de rançon.



    S. M. ( Le Temps ).


    _________________


    Le phoenix renait toujours de ses cendres.

    ait

    Masculin Nombre de messages : 248
    Localisation : Alger
    Emploi/loisirs : Chomeur de luxe
    Humeur : humeur vitré
    Date d'inscription : 30/01/2011

    Re: Un bateau algérien détourné par des pirates somaliens

    Message par ait le Jeu 3 Nov - 17:25

    Libération des 25 marins de l’équipage du navire MV Blida (MAE)

    ALGER - Les 25 marins de l’équipage du navire MV Blida, qui avait fait l’objet d’un acte de piraterie en haute mer en janvier dernier, ont été libérés jeudi matin, a annoncé le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani dans une déclaration écrite.

    "C’est avec une grande joie et un profond soulagement que nous annonçons la libération, ce matin, des 25 marins de l’équipage du navire MV Blida qui étaient otages des pirates somaliens", a indiqué le porte-parole du MAE.

    M. Belani a affirmé que le navire," qui se trouve actuellement en haute mer, est sécurisé par les forces navales internationales opérant dans la région sous mandat des nations unies", ajoutant que le navire" mettra environ 3 jours pour rejoindre le port de Mombasa (Kenya)".

    Selon M. Belani, toutes les dispositions ont été prises par l’Etat algérien pour procéder, dans les meilleures conditions possibles, au rapatriement des ressortissants algériens dont l’état de santé, a-t-il souligné, n’ "inspire pas d’inquiétude".

    Le porte-parole du MAE a indiqué que l’Algérie tout en se félicitant de cet heureux dénouement qui met un terme à une longue et éprouvante captivité, " ne ménagera aucun effort pour que les auteurs de cet acte de piraterie soient poursuivis et jugés par les instances compétentes".

    Le vraquier battant pavillon algérien, MV Blida, avait été victime le 1er janvier 2011 d’un acte de piraterie en haute mer, alors qu’il se dirigeait vers le port de Mombasa au Kenya.

    Le navire avait à son bord un équipage de 27 membres, dont 17 de nationalité algérienne.

    Deux marins, un Algérien et un Ukrainien avaient été libérés le 12 octobre dernier, rappelle-t-on.


    - Algérie Presse Service -
    avatar
    albatros

    Nombre de messages : 245
    Date d'inscription : 12/09/2010

    Re: Un bateau algérien détourné par des pirates somaliens

    Message par albatros le Jeu 3 Nov - 19:55

    Enfin, quel soulagement pour les familles de ces marins, avec lesquelles on a partagé la douleur, durant toute leur captivité. Merci Ait de nous avoir informé et bon retour à tous ces marins parmi les leurs. Salutations.
    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    Re: Un bateau algérien détourné par des pirates somaliens

    Message par PHOENIX le Ven 4 Nov - 14:54


    Superbe nouvelle en plus avec l'Aid, la joie sera complete.


    _________________


    Le phoenix renait toujours de ses cendres.
    avatar
    FEDERER

    Masculin Nombre de messages : 2494
    Localisation : nul part
    Emploi/loisirs : Ingenieur .application informatique
    Humeur : voyages-sports-internet-musiques-lectures
    Date d'inscription : 11/01/2010

    Navir MV Blida: Les ex-otages réclament leurs droits

    Message par FEDERER le Mer 25 Jan - 20:39

    SALUT
    Les marins du MV Blida, ex-otages des pirates somaliens, réclament leurs droits. Trois d’entre eux observent un sit-in depuis dimanche devant le siège d’International Build Carriers (IBC), filiale du groupe CNAN, à Hydra (Alger), pour exiger le paiement de leurs salaires et indemnités.
    Restés otages pendant près de 11 mois, les marins à bord du navire qui travaillaient pour un affréteur jordanien, n’ont pas perçu leurs salaires depuis près de 15 mois. Libérés en novembre dernier, ils vivent dans l’«incertitude». «Nos salaires n’ont pas été versés depuis 15 mois et les indemnités que l’employeur devait verser n’ont pas été honorées», atteste Benmoussa Ahmed, mécanicien à bord du MV Blida. «Nous avons vécu le martyre auprès des pirates somaliens, mais nous sommes aujourd’hui en train de vivre l’enfer, vu le retard accusé dans le versement de nos salaires et indemnités», expliquent les trois marins venus de Annaba, Beni Saf et Jijel. Ils dénoncent «la discrimination caractérisée» pratiquée par leur employeur qui n’a pas adopté la même attitude vis-à-vis de leurs collègues ukrainiens, jordaniens, indonésiens et philippins qui étaient également à bord du vraquier battant pavillon algérien.
    «Nous avons eu des contacts avec nos anciens collègues qui ont confirmé qu’ils avaient perçu leurs salaires et indemnités. Nous sommes indignés du fait que seuls les Algériens ont été lésés», accusent les trois protestataires, qui comptent saisir les instances compétentes pour faire valoir leurs droits. «C’est de la discrimination», estiment-ils. «Nous savons que le navire est toujours au Kenya, ce qui veut dire que tout espoir d’être rappelés pour reprendre le travail à bord est à écarter. Nous réclamons le paiement complet de nos salaires et exigeons une indemnité pour les dommages que nous-mêmes avons subis durant 11 mois et pour les souffrances infligées alors que nous étions otages.»
    Source :El Watan


    _________________
    La vie sans but est comme un feu sans flamme.

    Contenu sponsorisé

    Re: Un bateau algérien détourné par des pirates somaliens

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 21 Oct - 6:33