DELLYS FORUMACTIF

BIENVENU(E) sur votre forum!
DELLYS FORUMACTIF

Le forum de toutes et tous les Dellyssien(ne)s


    LIVRE DE FERHAT ABBAS DEMAIN SE LÈVERA LE JOUR

    Partagez

    FEDERER

    Masculin Nombre de messages : 2490
    Localisation : nul part
    Emploi/loisirs : Ingenieur .application informatique
    Humeur : voyages-sports-internet-musiques-lectures
    Date d'inscription : 11/01/2010

    LIVRE DE FERHAT ABBAS DEMAIN SE LÈVERA LE JOUR

    Message par FEDERER le Mer 1 Déc - 8:22

    SALUT

    Extraits de Demain se lèvera le jour

    -«J’ai vécu un demi-siècle sous le régime colonial. J’en ai subi les contrecoups autant sinon plus que mes autres compatriotes. Je n’appartiens pas à la chevalerie arabe, ni à la noblesse maraboutique, pas même à la «bourgeoisie».
    - Le racisme des Français d’Algérie n’était pas identique à celui de l’Afrique du Sud. Ce que les colons n’ont jamais
    admis est le fait que nous revendiquions pour échapper aux lois d’exception et nous élever à leur niveau.
    Cette revendication les rendait haineux et méchants, car ils avaient conservé de l’arabe une peur viscérale venue
    du Moyen-Âge, peur attisée par la crainte de nous voir bénéficier des mêmes droits qu’eux.
    - En juillet 1962, l’indépendance acquise, nous nous sommes comportés comme un peuple sous-développé et primitif.
    Nous nous sommes disputés les places et nous avons tourné le dos aux valeurs et aux vertus qui nous ont conduits à la victoire. J’ai vu nos mœurs dégénérer en traumatisant l’Algérie musulmane comme elle ne l’avait été durant la guerre. Notre République algérienne a été affublée d’un appendice, celui de «démocratie populaire», ce qui veut dire, en clair, qu’elle n’est ni démocratique ni populaire.
    -Tout ce qui a motivé notre insurrection a été saboté : le respect des droits de l’homme, celui des libertés individuelles
    et de la dignité du citoyen, le retour du fellah à la terre, le respect de la propriété privée. Nous sommes installés
    dans le provisoire et la médiocrité et nous avons cessé de travailler. Dans leur majorité, les Algériens ont confondu indépendance et Etat-providence. Tout un chacun se mit à attendre les pétro-dollars.
    - Peut-être le lecteur permettra-t-il à mon âge d’exprimer un souhait : celui de voir les générations de demain vivre de
    leur travail, s’entourer de bien-être et vivre en paix. C’est mon vœu le plus cher.
    -La nuit coloniale est morte. Le Moyen-Âge et sa violence se meurent. Les guerres religieuses s’achèvent. Demain se lèvera le jour».

    Alger, mars 1985 F. Abbas


    _________________
    La vie sans but est comme un feu sans flamme.

    FEDERER

    Masculin Nombre de messages : 2490
    Localisation : nul part
    Emploi/loisirs : Ingenieur .application informatique
    Humeur : voyages-sports-internet-musiques-lectures
    Date d'inscription : 11/01/2010

    Re: LIVRE DE FERHAT ABBAS DEMAIN SE LÈVERA LE JOUR

    Message par FEDERER le Mer 1 Déc - 8:25

    Bonjour

    Ce grand homme politique algérien s’est vu obligé d’exprimer au crépuscule de sa vie. Lui et ses compagnons ont milité contre les injustices du colonialisme ,ils ont contesté la loi de la jungle avec acharnement. Leur combat a bien abouti à l’indépendance mais à croire son témoignage, ce n’était pas l’indépendance dont le peuple algérien rêvait.L' Algérie a connu, dit-il, l’inquiétude, le désordre, les passe-droits, l’arrivisme et les fortunes mal acquises. Hélas , Elle continue aujourd’hui de sombrer dedans, pouvons-nous dire à l’adresse de son âme. agacé


    _________________
    La vie sans but est comme un feu sans flamme.

      La date/heure actuelle est Ven 9 Déc - 13:30