DELLYS FORUMACTIF

BIENVENU(E) sur votre forum!
DELLYS FORUMACTIF

Le forum de toutes et tous les Dellyssien(ne)s


    La France négociait avec les Etats-Unis des "versements financiers" pour accueillir des détenus Algériens de Guantanamo

    Partagez
    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    La France négociait avec les Etats-Unis des "versements financiers" pour accueillir des détenus Algériens de Guantanamo

    Message par PHOENIX le Mar 30 Nov - 14:12


    Selon un document obtenu par WikiLeaks et révélé lundi soir par lemonde.fr, l'Elysée cherchait à obtenir des "versements financiers" de la part de Washington pour accueillir des détenus de Guantanamo.

    Lorsqu'en mai 2009, la France accueille l'Algérien Lakhmar Boumediene, innocenté par la justice américaine après avoir passé huit années dans le centre de détention sur l'île de Cuba, l'Elysée, révèle un un diplomate américain à Paris, en janvier 2009, selon un document Wikileaks révélé lundi soir par lemonde.fr, les américains étaient convaincus que l'amélioration de la relation Franco-américaine pointait à l'horizon après une brève crispation.

    Un constat qu'un diplomate français, Jean-David Levitte, le conseiller diplomatique de Nicolas Sarkozy, confirmera en juin 2009 quand il confia à un diplomate américain que l'accueil de Lakhmar Boumediene est "le début d'un processus", ajoutant que Paris veut "évaluer également d'autres candidats", rapporte encore lemonde.fr.

    Dans un autre document américain, daté du 9 juillet 2009, Eric Chevallier, le conseiller spécial de M. Kouchner, annonce à Dan Fried, l'émissaire américain chargé du dossier Guantanamo, que la France est prête à étudier "favorablement six nouveaux dossiers de détenus".

    Si la nationalité de ces détenus n'a pas été précisée, il n'en demeure pas moins que beaucoup d'indications démontrent que plusieurs Algériens devaient faire partie de ce lot de détenus. Pour preuve, en décembre 2009, la France accueille un deuxième ex-détenu algérien de Guantanamo, Saber Lahmar.

    Ceci dit, la France n'envisageait pas d'accueillir sans aucune contrepartie des détenus Algériens "considérés trop dangereux pour être acceptés aux Etats-Unis". Dans ce sens, un document Wikileaks révèle qu'un diplomate français s'est renseigné auprès de M. Fried sur les "versements financiers accordés par les Etats-Unis" à certains pays comme"l'île de Palau ou l'archipel des Bermudes, après leur accueil de prisonniers ouïghours".

    "Paris semble ainsi s'intéresser à un accompagnement en argent", souligne lemonde.fr qui s'appuie sur un document américain lequel rapporte que "Fried a clarifié que ces fonds ne visent qu'à couvrir des dépenses remboursables, et qu'ils sont minimaux".

    Mais le diplomate français ne manquera pas de signaler à son interlocuteur que "les autorités françaises ont procédé à un suivi de l'opinion publique à propos de l'accueil de Boumediene, et que l'utilisation d'argent du contribuable pour les transfèrement de détenus constitue une des préoccupations majeures".

    Ceci prouve ainsi que la France comptait bel et bien monnayait auprès des Etats-Unis l'accueil des détenus de Guantanamo notamment les détenus Algériens. Mais les américains ont-ils fini par payer pour se débarrasser de ces prisonniers devenus encombrants ? Rien n'est moins sûr car en septembre 2010, l'Algérien Nabil Hadjarad, emprisonné à Guantanamo depuis huit ans, "s'est vu opposé un refus des autorités françaises", rappelle lemonde.fr.

    Abderrahmane Semmar (El watan).


    _________________


    Le phoenix renait toujours de ses cendres.

      La date/heure actuelle est Sam 21 Oct - 6:36