DELLYS FORUMACTIF

BIENVENU(E) sur votre forum!
DELLYS FORUMACTIF

Le forum de toutes et tous les Dellyssien(ne)s


    GHAZA: UNE ANNEE S'EST ECOULEE, LE CRIME PERDURE.

    Partagez
    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    GHAZA: UNE ANNEE S'EST ECOULEE, LE CRIME PERDURE.

    Message par PHOENIX le Ven 5 Fév - 9:41

    22 jours…
    1 500 morts…
    5000 blessés…
    Et ce n’est pas fini !!!
    Mais jusqu'à quand cette mascarade devra-t-elle durer nom d’une pipe ? René Magritte dirait : «Ceci n’est pas une pipe !», pour prouver que les mots ne portent jamais leurs véritable sens… et qu’ils sont plus traîtres que les apparences… Et des paroles perfides, on en a entendues… et on en entendra toujours et jusqu'à la fin de nos jours !!! Pour que la mascarade perpétuelle ne cesse de proliférer… Bouches cousues et bras attachés derrière des dos aussi courbés que des points d’interrogations… On se contente du rôle de l’absent… Ils se sont approprié le monde par la simple maîtrise de l’art du mensonge soigneusement combiné à la lamentation… sous nos regards transis et étourdis… ils ont plié… brûlé et ils brûleront… jusqu'à l’essence même de notre existence… et on demeurera figés et étourdis !
    Des propagandistes… et des mercenaires autrefois opprimés… se tiennent à la tête du monde… alors que nous… pauvres pions… toujours aussi perdants que défaillants… on se résume à exister sans vivre ! On se disant d’une voix aussi droite et hébétée qu’un point d’exclamation : tout change avec le temps. Tout change… sauf notre sort qui est bien trop imbécile pour espérer se corriger un jour ! Les années se dévorent cruellement… et s’est notre sang qui coule… et colore les vies de tous les diables muets de la planète… tandis que nos temps… anciens et modernes… restent plus noirs que ceux de Chaplin… avec comme un goût de phosphore qui accompagne leur blanc…
    On se voile la face :
    Jamais les nains et les géants ne marcheront d’un même pas… ce n’est pas injuste… c’est tout juste la vie sous son vrai visage. Nos pierres face à leurs tanks et leurs bombardiers… c’est le grand titre du carnage ! Sous l’œil bienveillant d’un monde à moitié anesthésié… tous les loups ouvrent grandes leurs gueules… pour disculper… un des leurs et bénir l’hécatombe… et même si ce sont les enfants palestiniens qu’on massacre… et les maisons palestiniennes qui tombent… ce sont toujours ces Palestiniens qu’on taxe de terroristes… Après le communisme, le monde s’est trouvé un nouvel opposant… suffisamment sot pour s’emprisonner lui-même… dans un ghetto intellectuel fait sur mesure : trop occupé à définir la taille de sa barbe… et la longueur du tissu qui servira à momifier son féminin… l’ennemi public numéro un… à oublier toutes ses leçons d’honneur ! Il faut dire que sous l’emprise de notre ignorance… nos mémoires deviennent plus courtes que nos bras… et nos cœurs se font immatures… pour que notre fougue fugace… se disperse et se dissipe du jour au lendemain comme des amourettes adolescentes… Comme d’habitude et jusqu’à l’usure et la disparition de notre race : on se contentera de faire le compte des cadavres et de rebâtir des tombes d’argile fortifiée pour les survivants… Nous devons reconnaître nos préjudices avant de pointer le meurtrier d’un doigt plus déformé qu’accusateur : l’interminable machination sioniste… On a toujours fait partie de l’auditoire des descendants de Sykes et Picot … des partisans de la déclaration Balfourt 1917… ainsi que tous les amoureux de la foutaise universelle… qui viennent dans des habits de bons samaritains nous parler dans un dialecte follement romantique… de l’amour de l’homme sans discrimination ! Flagrante duperie face à la quelle on se force à fermer les yeux … alors que nous savons que leur père Noël n’est qu’une ordure… et que leur Saint Valentin est raciste ! (…) Nos cerveaux étiolés… et nos esprits agonisants doivent revenir au présent… avant que la pensée même de notre existence ne se consume sous nos applaudissements… Même si le mot «chien» ne mord pas… il existe des mots plus meurtriers que les armes… et ce sont surtout ceux qui manquent à leurs sens comme le «cessez-le-feu» du 17 janvier 2009… qui font le plus de mal ! On nous a promis un «cessez-le-feu» plus brûlant que l’enfer… et face à cette outrance toutes les organisations humanitaires se trouvent condamnés à un silence abyssal… Nous vivons dans un monde qui parle volontiers d’antisémitisme… d’homophobie… de sexisme… et de protection des animaux en voie de disparition… mais il oublie volontiers de mentionner ouvertement son sentiment négatif et sa xénophobie à l’encontre des musulmans… pour camoufler son islamophobie en adoptant ses fameux plans de lutte contre le terrorisme… un monde où la liberté et la justice sont un don des USA … cette antique Iznogoud qui ne cesse de vouloir être calife à la place de tous les califes… ce même Iznogoud qui nous intoxique en nous injectant depuis la nuit des temps… des slogans revendiquant l’humanitarisme factice… et depuis la nuit des temps… on se résume à applaudir… notre situation de bouc-émissaire ! Une année s’est écroulée et le crime perdure… l’odeur de la vie qui se décompose flotte entre les rues impraticables de Ghaza…

    Nadia B.
    Le soir d'Algerie.
    avatar
    dellyssienne

    Féminin Nombre de messages : 443
    Emploi/loisirs : informaticienne
    Date d'inscription : 04/12/2009

    Re: GHAZA: UNE ANNEE S'EST ECOULEE, LE CRIME PERDURE.

    Message par dellyssienne le Ven 5 Fév - 10:04

    c'est triste , on aurait due avoir une seule et même religion comme ca y aurai pas eu de guerres de religions , vous me dirait que les Hommes trouveront d'autres pretexte s, mais pour quoi les arabes ne sont pas foutu d 'être solidaires Evil or Very Mad

      La date/heure actuelle est Lun 23 Oct - 22:43