DELLYS FORUMACTIF

BIENVENU(E) sur votre forum!
DELLYS FORUMACTIF

Le forum de toutes et tous les Dellyssien(ne)s


    ÉMEUTES À BOUDOUAOU

    Partagez
    avatar
    PHOENIX
    Admin

    Masculin Nombre de messages : 2816
    Localisation : in the skies
    Humeur : Cool
    Date d'inscription : 22/02/2009

    ÉMEUTES À BOUDOUAOU

    Message par PHOENIX le Jeu 18 Nov - 8:56




    La RN 5 bloquée et 2 bus incendiés


    Des dizaines de citoyens, en majorité des jeunes surexcités, ont bloqué RN n°5 à la limite de la ville de Boudouaou. Ce mouvement de colère est déclenché suite au verdict rendu par le tribunal de Boudouaou contre les 28 jeunes manifestants arrêtés lors des émeutes du mois d’octobre dernier. Poursuivis pour destruction des biens publics, attroupement illégal et agressions, les jeunes manifestants sont condamnés à des peines allant jusqu’à 18 mois de prison ferme. La réaction des citoyens de Benmarzouga ne s’est pas fait attendre, puisque dès la matinée un grand nombre de jeunes a été empêché d’approcher le tribunal.

    Ils attendaient le verdict loin de l’instance judiciare sous l’oeil vigilant de la police. Sitôt informés du verdict, les jeunes surexcités se sont dirigés vers la sortie est de la ville prés de leur quartier Benmarzouga, pour ensuite déclencher un mouvement de protestation sur l’accès routier le plus important notamment durant cet aprésmidi de la fête de l’Aïd. Ils ont barricadé la route (RN 5) à l’aide de troncs d’arbres de pierres et de pneus brûlés paralysant ainsi toute circulation dans les deux sens. Nombreux sont les voyageurs qui sont pris au piège par cette énième protestation sur la route. Si certains ont réussi à rebrousser chemin, d’autres ont été mobilisés durant des heures sur la chaussée, dans leurs véhicules stationnés des deux côtés des barricades en flammes.

    La situation est montée d’un cran au moment où les forces antiémeutes ont été dépêchées sur les lieux pour réguler la circulation. Des affrontements ont éclaté entre les manifestants et les forces de l’ordre. Pendant que les jeunes manifestants tenaient en otage un camion chargé de carburant en menaçant de le faire incendier, d’autres n’ont pas hésité à mettre le feu à deux bus de transport d’étudiants appartenant à un particuliers. Selon les manifestants, cette action de protestation fait suite à la condamnation des émeutiers du 17 octobre dernier, laquelle est considéré par ces derniers comme lourde et injuste. Pour rappel, la protestation qui a été déclenchée fait suite, selon toujours les habitants de Benmarzouga, au marasme vécu au quotidien par l’absence d’eau potable, la non alimentation en gaz de ville et le non-revêtement de l’accès routier à leur quartier.

    Lors des affrontements avec les gendarmes, 28 jeunes ont été arrêtés dont 5 mis sous mandat de dépôt. Deux jeunes ont été condamnés à 18 mois de prison ferme, deux autres à 12 mois et un autre à 6 mois de prison ferme. Les autres ont écopé des peines de prison avec sursis. Lors du procès, le procureur a requis dans son réquisitoire des peines allant de 2 à 3 ans de prison ferme à l’encontre des accusés. La circulation n’a pu être rétablie que tard dans la nuit en cette veille de l’Aïd.
    B.Khider (Le courrier d'Algerie)


    _________________


    Le phoenix renait toujours de ses cendres.

      La date/heure actuelle est Dim 17 Déc - 23:10